Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Lucifer
- Style + Membre : With The Dead
 

 Site Officiel (177)

CATHEDRAL - Supernatural Birth Machine (1996)
Par JANETHEFUCKINJURIST le 1er Décembre 2002          Consultée 7667 fois

Cathedral, avec un nom pareil, on l'imaginerait facilement comme une formation allemande ou italienne évoluant dans un trip médiéval ou symphonique, quelque part entre Rage et Rhapsody.
Erreur ! Cathedral est un groupe anglais donnant selon ses propres membres dans le doom métal, c'est à dire un heavy lourd et sombre, à la limite du stoner, et donc fortement influencé par Black Sabbath. Car de Black Sabbath il est sans cesse question avec Cathedral.

Dès l'intro de ce "Supernatural Birth Machine", le chanteur Lee Dorrian se la joue Ozzy Osbourne sur une compo lorgnant vers un certain "Planet Caravan". Ensuite, et tout au long de l'album, les références au Grand Sabbath abondent, notamment sur "Urko's Conquest" ou "Stained Glass Horizon" qui pompe littéralement le riff de "Sabbath Bloody Sabbath".
C'est sûr que comme modèle, Black Sabbath ce n'est pas rien; mais à vouloir imiter, autant le faire bien et jusqu'au bout. Or c'est là que ça cloche : le guitariste, bien que talentueux, n'a pas le feeling de Tony Iommi, le bassiste n'est pas Geezer Butler et le batteur ne possède pas la moitié de la technique et de la fougue de Bill Ward. De plus, que dire du chanteur ? Son imitation d'Ozzy était assez réussie sur l'intro, mais quelle déception lorsque l'on découvre sa "vraie" voix sur la deuxième chanson !

Incapable de moduler, aucune émotion, un timbre agaçant, ça en devient rapidement lassant ! Bon, ok, je conçois que lorsque l'on vient de Napalm Death, on doit avoir du mal à chanter sur quelque chose de bien plus mélodique, mais regardez Nick Holmes (Paradise Lost), bien que hurleur autrefois, il est devenu au fil des ans un grand chanteur ! En tout cas, au bout de quatre chansons, on a déjà envie d'arrêter le CD.
Mais en métalleux courageux autant que respectueux, on s'accroche, on résiste, et on arrive difficilement au bout d'un disque manquant cruellement de finesse et d'originalité qui, malgré quelques passages intéressants, ne laisse pas un souvenir impérissable, loin de là.

A lire aussi en STONER :


SHEAVY
Republic ? (2005)
Des inédits de Black Sabbath 70's, ça vous tente ?




TORCHE
Harmonicraft (2012)
Explosion sucrée et orgasme multicolore


Marquez et partagez




 
   JANETHEFUCKINJURIST

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Lee Dorrian (chant)
- Gary Jennings (guitare)
- Leo Smee (basse)
- Brian Dixon (batterie)


1. Cybertron 71 / Eternal Countdown (intro)
2. Urko's Conquest
3. Stained Glass Horizon
4. Cyclops Revolution
5. Birth Machine 2000
6. Nightmare Castle
7. Fireball Demon
8. Phaser Quest
9. Suicide Asteroid
10. Dragon Ryder 13
11. Magnetic Hole



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod