Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  E.P

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Lucifer
- Style + Membre : With The Dead
 

 Site Officiel (175)

CATHEDRAL - Statik Majik (1994)
Par MOMO HEARTBREAKER le 11 Juin 2003          Consultée 4563 fois

En rebellion avec Sony, cet Ep marque le retour à un son gras en total décalage avec la grosse production déployée sur "The Ethereal Mirror". Pour autant, Cathédral ne revient pas à ses premières amours. Pour preuve, l’ambiance conviviale régnant sur toutes les pistes.

Ici, on se fait plaisir et ça s’entend ! Volonté affirmée (suicidaire ?) et courageuse de retrouver une liberté musicale, cet E. P complètement barré est le reflet d'un Cathedral au maximum de sa quête de liberté et contient des moments de pure folie comme le génial "The Voyage Of The Homeless Sapien" de plus de 20 minutes en forme de clin d’œil au mythique « Forrest of Equilibrium » (ah, ces breaks intimistes électro-acoustiques suivis de gros riffs empruntés au Black Sabbath des seventies).
Conformément à la tradition, la bande à Lee Dorian frappe fort d’entrée de jeu avec un irrésistible «Midnight Mountain» à la fois puissant, heavy et groovy. Bourré d’influences 70’s, ce titre vous fera frapper des pieds et des mains. A noter, le sympathique break 100% psychédélique au 3/4 de la piste donnant beaucoup de personnalité à ce titre. Puis déboule le très heavy dans l’âme « Hypnos 164 ». Morceau pas très original, mais un bon moment tout de même : c’est frais, c’est puissant, c’est Cathedral ! Pour un peu, je dirais que c’est presque joyeux…Incroyable, non !
Retour au pays du Doom avec un « Cosmic Funeral » clair / obscur à souhait où Lee Dorian est à la limite de la rupture. Quel riff mes aïeux trouvé par le père Gennings ! Personnellement, je craque littéralement pour la partie où le dire devient fou avec une accélération finale de toute beauté avec des orgues dans tous les coins. Un grand titre assurément.

Au final, on se retrouve avec un EP pas totalement indispensable mais qui présente l'avantage d'être à la fois sympathique et original, à la limite du doom et du hard rock 70’s dont l’influence fut grande au sein d’une certaine scène stoner rock encore balbutiante…

A lire aussi en STONER par MOMO HEARTBREAKER :


ORANGE GOBLIN
The Big Black (2000)
Stoner




GENEROUS MARIA
Electricism (2006)
Stoner


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Lee Dorrian (chant)
- Garry Jennings (guitares)
- Leo Smee (basse)
- Brian Dixon (batterie)


1. Midnight Mountain
2. Hypnos 164
3. Cosmic Funeral
4. The Voyage Of The Homeless Sapien



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod