Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (410)
 Myspace (241)

CELTIC LEGACY - Resurrection (2003)
Par GEGERS le 21 Juillet 2012          Consultée 2163 fois

La première mort de CELTIC LEGACY prit des airs de hiatus forcé lorsque, au sortir d'un premier album en tous points remarquables, le groupe se voit dans l'incapacité de financer un nouvel enregistrement studio. L'absence d'argent, peut-on imaginer pire cause de cessation d'activité artistique ? Néanmoins, la musique est un aboutissement, et son financement est un indispensable moyen. Las, Dave Morrissey et Dave Bolan décident de mettre la clé sous le paillasson en 2001, lorsque les derniers espoirs s'envolèrent. C'était sans compter sur le dévouement d'une poignée d'amateurs conquis par la musique du groupe et qui, sous l'impulsion d'un fan allemand, décident en 2002 de lancer un appel aux dons. Appel entendu, puisque la somme ainsi récoltée permit, finalement et fort heureusement, à CELTIC LEGACY de se lancer dans l'enregistrement d'un successeur à son premier album.

Cette petite histoire connue, le titre de ce deuxième album des Irlandais prend alors tout son sens. Car c'est bien d'un retour d'entre les morts dont il s'agit. Forcément, cette nouvelle existence ne constitue en aucun cas la continuité de l'ancienne, et c'est un line-up renouvelé qui se présente en cette année 2003 puisqu'un nouveau chanteur, un nouveau batteur ainsi qu'un nouveau guitariste font leur apparition. Les fondamentaux, eux, n'ont pas changé. CELTIC LEGACY poursuit son chemin dans une veine Heavy Metal (très mélodique), et en profite pour affiner ses compositions. Car si le premier album était d'excellente facture, celui-ci parvient aisément à l'égaler. Le nouveau chanteur, Mark Guildea, œuvre dans une tessiture vocale similaire à celle de son prédécesseur, bien que bénéficiant d'un panel plus large, permettant une plus grande variété des ambiances.

Bien sûr, la production n'est pas d'une qualité irréprochable. Le son des guitares, parfois légèrement sous-mixé, parfois brouillon, ne fait pas de "Resurrection" un album que l'on écoute en espérant se faire exploser les oreilles. Néanmoins, cette sensation palpable d'artisanat, d'un album fait en vitesse, avant que les fonds ne s'épuisent, apporte une touche supplémentaire d'authenticité à la musique du groupe irlandais. Les influences folk se font cette fois légèrement plus présentes (l'intro de "Always The Hero", le violon de l'épique "Resurrection", et les références à la nature celtique de l'Irlande se font plus nombreuses, en atteste le titre en gaélique de l'instrumental "Sloidephuch Doin". Néanmoins, CELTIC LEGACY poursuit dans la veine musicale initiée sur son premier album précédent, à savoir un mélange convaincant entre Heavy Metal à la Maiden et Hard Rock mélodique. Et si le groupe ne peut compter cette fois sur l'effet de surprise, il séduit rapidement grâce à des compositions fraîches et très inspirées : "Guardian Angel", aux allures de tube "Heavy FM" si le genre existait, "Resurrection" et ses dix minutes au compteur, qui emportent l'auditeur dans un univers onirique et céleste, agrémentées de lignes mélodiques d'une beauté frappante. "Timeless" fera frémir tous les amateurs d'IRON MAIDEN, tandis que "Shine" et "Always The Hero", quoique conventionnels, font preuve d'une inventivité et d'une inspiration délectables. Plus agressif, "Emania" vient rajouter une couche de testostérone avant que la ballade "When A Stranger Comes" vienne cueillir une dernière fois l'auditeur grâce à une flûte éthérée du plus bel effet et un solo de guitare électrique flamboyant.

A nouvel album, nouveau coup de maître. Preuve que le long hiatus n'avait pas émoussé le talent du groupe, CELTIC LEGACY offre avec "Resurrection" une suite parfaite à son premier album, et l'opus le plus représentatif de son identité à cheval entre Heavy Metal et accointances FM. Du grand art, même s'il a un prix.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


CELTIC LEGACY
Celtic Legacy (1998)
Persévérance et abnégation, acte I




KING LEORIC
Lingua Regis (2013)
Teutonic terror


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Dave 'slim' Boylan (basse)
- Dave Morrissey (guitare, claviers)
- Stephen Cash (batterie)
- Darren Maher (guitare)
- Mark Guildea (chant)


1. The Fallen
2. Live By The Sword
3. Guardian Angel
4. Resurrection
5. Children Of The Sky
6. Timeless
7. Sloidephuch Doin
8. Shine
9. Always The Hero
10. Emania - Shadows Of Moonlight
11. When A Stranger Comes



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod