Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pat Benatar , Saxon, The Amorettes, The Runaways
 

 Myspace Du Groupe (786)
 Site Officiel Du Groupe (868)
 Myspace Hommage à Kelly Johnson (712)

GIRLSCHOOL - Hit And Run Revisited (2011)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 29 Octobre 2011          Consultée 4232 fois

Il est important de se référer dans un premier temps à la chronique de mon collègue Erwin concernant l’album "Hit And Run" (1981) avec lequel je partage l’avis général. Parce qu’en effet, il y a ici peu à rajouter dans le contenu. Cet "Hit And Run Revisited" n’étant que le réenregistrement de leur très bon second album. Balle traçante et à ce jour, celui de leur disque qui s’est le mieux vendu. Issu d’une époque ou la qualité était encore une relation de cause à effet avec les ventes.

Après un concluant retour aux affaires avec "Legacy" (2008), album hommage à Kelly Johnson, leur chanteuse, trop tôt disparue des suites d’un cancer, les Londoniennes proposent une relecture de leur album, trente ans après les faits. Déjà à l’époque, Enid, la bassiste, prenait une grande part derrière le micro. Aujourd’hui, vous l’aurez compris, la dame s’occupe seule de cette tache. Excepté bien évidemment pour les chœurs.

La première question que l’on se pose quand on se trouve en face de ce genre d’entreprise, c’est de savoir ce qui la motive et surtout si ça en vaut la peine. L’anniversaire des trente ans est une cause aussi valable qu’une autre, GIRLSCHOOL n’étant pas le premier groupe à user de ce genre de procédé. Quant à savoir si nous nous trouvons face à de la manipulation commerciale ou si les filles tiennent à saborder leur propre répertoire, il nous faut nous intéresser de plus près à la galette. Relecture fidèle de l’originale, nous constatons que les filles n’ont en rien dénaturé leur compos, conservant quasi note pour note la structure des morceaux. Il convient donc de préciser que le gros changement provient de la production. Les moyens modernes permettant d’ajouter une dynamique plus percutante à l’ensemble. Il n’empêche que le charme rétro de certaines veilles prods fait partie de l’affection que l’on porte à certains disques, ceci étant bien le cas ici (rappelons que c'est Vic Maille (JIMI HENDRIX, LED ZEPPELIN, MOTÖRHEAD) qui tenait les manettes à l'époque). Concernant la voix, autre variable, elle est ici plus mûre. A comprendre donc, moins fougueuse. Mine de rien, sur un hymne comme "C’Mon Let’s Go", ça fait toute la différence.

Les onze titres originaux sont ainsi remis au goût du jour dans le plus grand respect. Les perles que sont "(I’m Your) Victim", "Watch Your Step", "Yeah Right" ou la reprise de "Tush" des ZZ TOP, figurent toujours dans la place des favorites. Bêtement parce la tracklist est similaire et parce que leur rendu est parfait. Si ce n’est que malgré leur talent, tout sent le réchauffé. Attention, il n’est pas question ici d’auto-parodie mais d’un exercice superflu dont la motivation avouée, sans être douteuse, n’apporte rien à l’affaire. Pour couronner le tout, les quatre Anglaises redonnent un lifting à une face B du single "C’Mon Let’s Go" de l’époque, pas inconnu des fans puisqu’il s’agit de "Demolition Boys" que l’on retrouve un peu partout en bonus et surtout issu des sessions de l’album "Hit And Run". Puis une anecdotique reprise de l’éponyme "Hit And Run", le titre, avec Doro Pecsh. Autant dire que la version agrémentée de l’original se révèle sans commune mesure bien supérieure à celle-ci. Souvenons-nous si besoin en est des quatre titres live enregistrés à la BBC, des trois B sides et surtout du "Bomber" de MOTÖRHEAD, ainsi que le recyclage de leur duo "Please Don’t Touch", passé à la postérité depuis fort longtemps.

Les fans seront contents de cette nouveauté, mais le méchant puriste risque néanmoins de grincer des dents. Il est clair qu’après le fumeux "Legacy", nous aurions aimé avoir de vraies belles nouveautés à nous mettre dans les esgourdes de la part des taulières du rock britton. Néanmoins, le savoir-faire de ces dames reste à saluer et leur influence sur la scène contemporaine encore sous-estimée.

Note : 2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


MOTÖRHEAD
Motörizer (2008)
La 24ème pierre de l'édifice.

(+ 2 kros-express)



TURBONEGRO
Retox (2007)
Le doigt dans le culte.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Kim Mcauliffe (guitare, chant)
- Jackie Chambers (guitare)
- Enid Williams (basse, chant)
- Denise Dufort (batterie)


1. C`mon Let`s Go
2. The Hunter
3. (i`m Your) Victim
4. Kick It Down
5. Following The Crowd
6. Tush
7. Hit And Run
8. Watch Your Step
9. Back To Start
10. Yeah Right
11. Future Flash
12. Demolition Boys
13. Hit And Run (avec Doro)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod