Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pat Benatar , Saxon, The Amorettes, The Runaways
 

 Myspace Du Groupe (811)
 Site Officiel Du Groupe (934)
 Myspace Hommage à Kelly Johnson (741)

GIRLSCHOOL - Demolition (1980)
Par ERWIN le 15 Avril 2010          Consultée 4773 fois

Questions : En avez-vous marre des pouffiasses siliconées qui imitent Céline Dion au sein de groupes pseudos métallisés ? Souhaitez-vous découvrir le monde sans concession du hard rock, un monde sans corruption ou la musique se joue avec les tripes et des roustons gros comme des boules de bowling ? Mieux même : vous avez construit un petit autel dans votre chambrée à la gloire du Metal avec Lemmy et sa Rickenbacker en lieu et place du sauveur ? Alors prenez donc deux minutes et penchez-vous sur cette kro, ce disque est pour vous !
Mettez-vous à l’aise, enlevez les bracelets à clous, dégrafez votre jean, sortez la petite bière –j’ai dit la bière !!- glacée du frigo, laissez–vous aller sur votre vieux canapé défoncé, et fermez les yeux, car je m’apprête à vous conter l’histoire de 4 jeunes filles coquines et sans tabou, héroïnes de notre musique préférée.

Londres 1975, Enid Williams petite rouquine bassiste et Kim McAuliffe, piquante brunette guitariste au traînant accent Cockney londonien, sont copines de classe et décident de monter un groupe féminin de hard Rock. PAINTED LADIES voit le jour, les premiers concerts se pointent ainsi que les premiers changements de line-up, mais les filles ont la banane et rien ne les dissuadera de se battre pour leur passion. L’arrivée de Denise Dufort à la batterie et de la superbe Kelly Johnson à la lead guitar coïncident avec le choix d’un nouveau nom : GIRLSCHOOL. La légende est en marche, rien n’en viendra à bout. La sortie de leur premier titre "Take It All Away" attire l’attention du Management de MOTÖRHEAD qui leur propose la botte pour partir en tournée avec la bande de la tête à moteur. Dorénavant, l’histoire des filles de l’école sera indissociable de celle du groupe de Lemmy , qui est depuis toujours leur parrain – On sait de source sure qu’il en pinçait même pour Kelly !-. On n'imagine pas de meilleur départ !
Après une signature chez Bronze Records, les filles rentrent en studio pour leur premier né : oui, c’est cette petite perle, ce "Demolition" que vous tenez entre vos mimines, bande de cochons. Ne salissez pas la couverture je vous prie.

Hormis le single "Take It All Away" et son tempo ravageur, on a le plaisir de découvrir un standard indémodable des débuts du metal lourd au sein du skeud : il s’agit de "Race With The Devil", reprise du groupe THE GUNS dont c’est certes l’unique fait d’armes, mais quel fait d’armes !! Ce lick de guitare addictif, et la voix d’Enid qui se greffe avec facilité sur le classique ! Quel talent, on se croirait vraiment dans une course avec le diable!
Déplacez le saphir de quelques centimètres et vous tomberez sur "Emergency" qui va faire des GIRLSCHOOL le MOTÖRHEAD au féminin tant la ressemblance est frappante entre les deux groupes. J’ai bien dit "frappante" car tant la qualité que la technicité sont au rendez-vous. Lemmy le répétera souvent à qui voudra l’entendre : "les filles sont bien meilleures que beaucoup de mecs", on rapporte même une dispute avec Fast Eddie Clarke car il soutenait que Kelly était meilleure soliste que lui… Imaginez la tête du rouquin !
Et puis écoutez donc la rythmique de "Nothing To Loose", si c’est pas ça le Hard Rock ! Et ce long solo de Kelly, la grande classe !

Mais foin de comparaisons, les filles ont aussi leur identité propre, n’oublions pas que nous sommes à l’orée des 80’s dans un monde ultra machiste où les femmes sont des groupies hystériques dans le meilleur des cas. Hein ? Dans le pire des cas ? Bande de vicieux, je vous vois venir, mais je ne rentrerai pas dans une réponse graveleuse, non non non ! Pas cette fois en tout cas !
Toujours est-il que "bonjour le statut des nanas dans le metal" ! A part pour les classiques "A poil", le graisseux lambda n’était pas bien loquace en concert… Jusqu’à ce qu’il tombe tel votre serviteur médusé sur les GIRLSCHOOL ! Et là… Respect ultime, classe phénoménale, attitude irréprochable des filles, ça vous change un homme, de telles rencontres !

Mais arrêtons-nous deux minutes sur le cas Kelly Johnson – plein de bisous pour toi Kelly -, malheureusement décédée d’un cancer en 2007. Voila une guitar-heroe ! Une vraie ! Aussi bandante dans la vie quotidienne –Elle a bercé les rêves adolescents de moult hardeux en herbe - que tranchante dans son maniement de l’axe sonique. Écoutez donc ses interventions ! Ouais c’est une nana qui joue ! Ca fracasse hein ? Je m’arrêterai plus tard sur ma petite préférée la brunette Kim, car il y a là aussi beaucoup à dire sur la leader du groupe.

A part Denise, toutes les filles chantent : Enid de sa charmante voix cristalline comme sur "Race With The Devil", Kelly de sa belle voix rock comme sur "Nothing To Loose", et Kim de sa voix aussi agressive que les petites micro jupes en cuir noir qu’elle mettait à l’époque, comme sur "Deadline", chacune apporte une nuance différente, comme seules les femmes savent le faire, pour notre plus grand plaisir. Ah ! Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, comme dirait Charlie…..Hein ? 30 ans ? Damned ! Bref le temps a passé, l’eau a coulé sous les ponts, mais les filles de l’école auront toujours 20 ans pour moi.

Un petit mot sur une section rythmique de tout premier ordre : Denise, tout petit bout de femme tient la baraque derrière des fûts plus gros qu’elle et Enid pond des lignes de basse fantastiques. Tout cela enrobe les compositions de Kim et de Kelly avec beaucoup d’à propos, tout cela ponctué par les soli de très haute volée de Kelly. Des vraies musicos, qui vont peu à peu gagner le respect de leurs pairs masculins.

Enfin, voilà un coup d’essai drôlement bien envoyé. Bravo les filles !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


BLUE ÖYSTER CULT
Some Enchanted Evening (1978)
Festin gastronomique




UFO
Force It (1975)
Des extra-terrestres obsédés débarquent

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
  N/A



- Kim Mcauliffe (chant-guitare)
- Kelly Johnson (chant-guitare)
- Enid Williams (chant-basse)
- Denise Dufort (batterie)


1. Demolition Boys
2. Not For Sale
3. Race With The Devil
4. Take It All Away
5. Nothing To Loose
6. Breakdown
7. Midnight Ride
8. Emergency
9. Babydoll
10. Deadline



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod