Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Subway To Sally, Saltatio Mortis, Morgenstern, Nachtgeschrei, Folk Stone, Vogelfrey
 

 Site Officiel (210)
 Myspace (219)
 Chaîne Youtube (281)

IN EXTREMO - Sterneneisen (2011)
Par VOLTHORD le 10 Août 2011          Consultée 2894 fois

Le parrain du Folk Metal allemand a toujours une place de leader à garder dans le cœur du public, et revient aujourd'hui avec un sourire jusqu’aux oreilles, pour une vraie petite leçon de folk metal à l’allemande, trois ans exactement après un "Sängerkrieg" intéressant mais qui manquait de titres pêchus. La tendance s’inverse avec un "Sterneneisen" qui fait de nouveau lumière sur le visage Rock du groupe (qui par ailleurs n’a plus rien d’electro du tout). Les instruments à vent qui nappent toujours le gâteau, au point qu’on trouverait sans doute que cette nouvelle offrande est une sorte de "Sieben" qui aurait réussi son coup (à ce stade là, Dr.Pymonte a dû revendre sa harpe sur Ebay).

"Sterneneisen" revient à la même période que "Sängerkrieg" à son époque : en plein été. Et contrairement à son prédécesseur, il se fait l’album idéal à écouter en cette saison : positif, direct, d’une chaleur incroyable (le chant de Michael Rhein est particulièrement excellent, le frontman le plus charismatique de cette petite scène Allemande, tout de même). "Viva la Vida", le morceau que l’on retiendra peut-être le plus facilement pour son refrain facile pour nous autres francophones, et entraînant comme pas deux, aurait dû être le nom de cet album. Une chanson à boire qui prend la musique du bon pied sans tomber dans la mélodie pouet-pouet de chez Pascal Navrant ni pousser le côté "cornemuses dans ta gueule" trop loin. Une juste mesure, et une bonne humeur exemplaire. Des riffs, de vrais bons riffs, alliés à de vraies bonnes mélodies, des rythmes d’une rare dynamique, un chanteur toujours au top, c’est ce que nous apportent aussi "Gold", le martial "Stalker", le superbement aérien "Siehst Du Das Licht". Le titre "Sterneneisen" est peut-être celui qui utilise l’élément folk avec le plus de parcimonie (un vrai titre Rock, donc !), seulement pour un refrain sautillant et excellent de plus.

Un album complet avec ce genre de titres aurait été le bienvenue, tant la troupe semblait y mettre toute sa grande carcasse à l’ouvrage. La couille dans le potage : ces quelques titres finaux avec leurs cornemuses et leurs refrains à la traîne… Ce côté langoureux, presque mollasson. Si "Hol Die Sterne" avait ce côté un peu bucoliquo-irlando-kitsch, c’était une petite promenade bien intégrée entre deux perles, et toujours cohérent avec le ton radieux d’un album estival. "Zauberspruch No. VII" et "Auge Um Auge" plombent un peu l’ambiance. Si l’on retrouve une vraie émotion sur "Schau Zum Mond", on le verrait presque davantage sur "Sängerkrieg"… au point que le retour d’un IN EXTREMO presque bourrin sur "Unsichtbar" nous ferait presque mal à la tête… "Vermiss Dich" prolonge un peu cette migraine, sauf peut-être pour cette dernière minute absolument grandiose où Michael Rhein s’égosille de tout son long.

Donc, "Sterneneisen" est un fruit de saison, bien mûr, presque trop, il s’accompagne avec du soleil et un sourire. Dommage qu’un de ces saisonniers à la con l’ait un peu violenté sur le côté, ce qui le rend un peu moche si on le tourne à 360 degré sur lui-même, et ça lui enlève un peu de son goût. L’analogie débile s’arrête là, "Sterneneisen" aurait dû avoir des ballades aussi chouettes que "Sängerkrieg", ou pas de ballades du tout, juste des tubes de Folk Metal sautillants et directs, comme son long début d’album tout à fait marquant. Pas encore parfait, mais si on additionne tout ça et qu’on oublie un peu la toute fin, c’est peut-être bien la meilleure offrande du groupe depuis "Sünder Ohne Zügel", ce qui n’est tout de même pas rien !

A lire aussi en FOLK METAL par VOLTHORD :


EMPYRIUM
The Turn Of The Tides (2014)
La résurrection que l'on n'attendait pas tous

(+ 1 kro-express)



SUBWAY TO SALLY
Herzblut (2001)
Le filon moderne du Folk Metal visité avec brio


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Das Letzte Einhorn (chant)
- Dr. Pymonte (harpes, shawn, cornemuses)
- Flex Der Biegsame (sacs à vent)
- Yellow Pfeiffer (nyckelharpa etc)
- Die Lutter (basse)
- Specki T.d. (batterie)
- Der Lange (guitares)


1. Zigeunerskat
2. Gold
3. Viva La Vida
4. Siehst Du Das Licht
5. Stalker
6. Hol Die Sterne
7. Sterneneisen
8. Zauberspruch No. Vii
9. Auge Um Auge
10. Schau Zum Mond
11. Unsichtbar
12. Vermiss Dich



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod