Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Lord Shades, Cradle Of Filth, Abyssic, Entropia Invictus, Septicflesh

CARACH ANGREN - Death Came Through A Phantom Ship (2010)
Par MEFISTO le 5 Avril 2010          Consultée 5487 fois

CARACH ANGREN est ce qu'on pourrait appeler un « espoir » pour la scène Black Sympho. Sans être pompeux, exagérément sympho ou mélangé entre Black Sympho et Black Mélo, les Néerlandais arrivent à dépeindre des tableaux magnifiques sans orchestre ni chœurs. Leur spécialité sur "Death Came Through a Phantom Ship" ? La frayeur.

Pourtant, le groupe n'a pas la prétention d'être effroyable, même s'il s'évertue à créer des univers propres à filer la pétoche à tout enfant écoutant des films d'horreur. Ses orchestrations créées uniquement par le synthé d'Ardek, près de la trame sonore, projettent sans peine l'auditeur dans un univers fantasmagorique. Ici, leur cible est l'océan sombre hanté par un bateau fantôme, le Flying Dutchman, condamné à errer sur les eaux sans pouvoir revenir à bon port. Le pouvoir des légendes est un levier pour leur musique, car l'imaginaire carbure à plein régime. Ce qui augmente la valeur de ses panoramas.

Non, ce n'est pas festif à la ALESTORM, c'est plutôt unique comme truc, ça ne plagie personne, c'est grandiose, épique, et ça colle parfaitement à ce conte d'épouvante à la "Pirates des Caraïbes", mettant en vedette des squelettes et de méchants revenants, pas un soi-disant capitaine aux manies bizarres et aux gestes efféminés. Un conte sensationnel qui donne envie d'y croire, de tout foutre en l'air et de partir soi-même à la recherche de ce vaisseau apparaissant une fois aux sept ou dix ans, derrière un voile d'une épaisse brume (le bridge vaporeux au piano dans "Van der Decken's Triumph" est on ne peut plus évocateur)…

Le narrateur, tout comme sur "Lammendam", s'approche d'un Shagrath (DIMMU), mais on oublie presque sa voix tant ses compagnons livrent la marchandise en l'enterrant de leur théâtralité. Le groupe me fait secrètement penser à BAL-SAGOTH ; il a le même talent de conteur sublime et tapisse chaque parcelle de ses compos par des samples (des craquements de coque aux murmures des esprits), des arrangements et mélodies fascinantes et attachantes. Et elles sont toutes bonnes, alors ne comptez pas sur une énumération cette fois, l'album s'écoute en boucle sans peine. Et quand je dis en boucle, je veux dire qu'il crée une dépendance, une surchauffe. Oui, BAL-SAGOTH est bien un parent proche, autant du côté des grattes que de la batterie. La voix diffère toutefois, évidemment, Seregor ne récite pas d'interminables textes, lui, il chante !

CARACH ANGREN se niche parmi les meilleurs groupes de « Metal cinématographique » qu'on puisse trouver. Ainsi, il n'agresse pas, même quand il accélère le tempo ou que Seregor s'époumone, étant orienté vers le synthé et les guitares soyeuses et pincées. Les cinéphiles mordus de films épiques ne pourront sûrement pas s'en passer, alors que les fans de Black Sympho se réjouiront de constater que leur style chouchou n'est pas mort. Avec autant de richesse et d'imagerie, impossible d'en douter.

Je me demande ce que le résultat aurait été si CARACH avait joué avec un orchestre de 50 musiciens et une chorale de 100 voix. Je rêve… Le disque enregistré dans une vieille cathédrale, les senteurs du passé enivrant l'air. Mais bon, "Death Came Through a Phantom Ship" est un petit trésor de simplicité glamour qu'il faut à tout prix voler… avant que le capitaine Van der Decken s'évanouisse avec dans le brouillard (finale magistrale de "The Shining Was A Portent Of Gloom")…

La classe avec un grand C.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


SUN OF THE BLIND
Skullreader (2009)
Un nouveau DARKSPACE ? Presque !




CROW BLACK SKY
Sidereal Light, Vol. One (2018)
L'Afrique du Sud sous les étoiles


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Seregor (guitare, basse, chant)
- Trystys (guitare)
- Ardek (synthé, piano)
- Namtar (batterie)


1. Electronic Voice Phenomena
2. The Sighting Is A Portent Of Doom
3. And The Consequence Macabre
4. Van Der Decken's Triumph
5. Bloodstains On The Captain's Log
6. Al Betekent Het Mijn Dood
7. Departure Towards A Nautical Curse
8. The Course Of A Spectral Ship
9. The Shining Was A Portent Of Gloom



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod