Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : SortilÈge, Yngwie Malmsteen , Stratovarius, Pyramaze, Manticora, Pretty Maids, Helloween, Vanden Plas
- Membre : Killers
- Style + Membre : Jumper Lace
 

 Site Officiel (194)
 Myspace (189)

MANIGANCE - Ange Ou Demon (2002)
Par ANCESTOR le 1er Décembre 2002          Consultée 5963 fois

Houa ! Quelle classe … Mais commençons par le commencement. Début 97, Manigance enregistre six titres qui vont figurer sur « Signe de Vie », un premier EP distribué par le label Brennus. Tout en composant de nouveaux morceaux, les musiciens, originaires de Pau, construisent aussi leur propre studio - une entreprise qui leur prendra d’ailleurs beaucoup plus de temps que prévu. L’album enfin terminé, Nothing To Say (N.T.S.) signe la distribution de « Ange ou Démon » pour l’ensemble du Monde, afin de présenter au plus grand nombre ce brûlot étincelant.

D’abord, hormis la superbe jaquette, il y a le son : limpide et puissant, profond et contrasté, celui-ci procure un plaisir évident dès la première écoute. Et le mixage est à la hauteur : impeccable, les vocaux et tous les instruments sont parfaitement mis en relief quand besoin est. Bon début, me direz-vous, mais, tout cela n’est rien à coté du reste, passons donc aux choses sérieuses …

Les compositions sont (hum …) irréprochables, fluides, et travaillées avec minutie. Les ambiances se diversifient au sein même de chaque titre et les arrangements, nombreux et subtils, y sont pour beaucoup. La musique, elle, oscille entre un Prog-Metal percutant et racé et, un Hard Rock énergique et volubile. Mais surtout (et j’y tiens !), elle est emprunte d’une ardeur bougrement communicative.

Coté guitares, c’est l’extase : riffs bétons et élaborés qui pilonnent à tout va, solos hallucinants, assez techniques, bien qu’archi-mélodiques et chargés de feeling (j’adooore !) Les claviers sont omniprésents, mais jamais envahissants, et font un travail d’enfer : introductions, rythmiques, arpèges, solos, ils sont tout à la fois le ciment et l’ornementation indispensable aux morceaux. Quant au célèbre duo basse / batterie, là encore, c’est un véritable festival : breaks de folie, ruptures de tempo, accélérations speedées, pas un seul instant de répit … Et pour finir, le chant : en français s’il vous plait, et, mon dieu, quel plaisir ! Une voix claire et attachante, pleine d'émois, au service de paroles dignes d’intérêt que je qualifierais de ‘poético-politiques’. Bien. Très bien, même.

En conclusion, un album comme on en entend pas souvent : élégant, émotionnel et trépidant à la fois, qui donne envie de chanter à tue-tête et de gigoter dans tous les sens. Frissons intellectuels et charnels garantis, n’attendez plus un instant : ruez-vous dessus ! Certes, mon point de vue peut sembler très partial mais, j’ai beau cherché, je n’arrive pas à trouver quoique ce soit dans cet album qui puisse, de ma part, faire l’objet d’une critique. Désolé et … ravi !

A lire aussi en METAL PROG par ANCESTOR :


AYREON
Into The Electric Castle - A Space Opera (1998)
Metal prog




DREAM THEATER
Six Degrees Of Inner Turbulence (2002)
Metal prog

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par STEF




 
   ANCESTOR

 
  N/A



- Mark Duffau (basse)
- Daniel Pouylau (batterie)
- Bruno Ramos (guitare)
- François Merle (guitare)
- Didier Delsaux (chant)
- Florent Taillandier (claviers)


1. En Mon Nom
2. Comme Une Ombre
3. L'ultime Seconde
4. Utopia
5. Ange Ou Demon
6. Fleurs Du Mal
7. Dernier Hommage
8. Dès Mon Retour
9. Intégrité
10. Nomade
11. Désobeis
12. Messager



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod