Recherche avancée       Liste groupes



      
POP SYMPHO/ACOUSTIQUE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2019 Resist
 

- Style : After Forever, Therion, Evanescence, Elis, The Murder Of My Sweet
- Membre : Maiden United, My Indigo
- Style + Membre : Delain
 

 Site Officiel De Within Temptation (1338)
 Site Officiel Français (1546)
 Myspace (1005)
 Chaîne Youtube (1605)

WITHIN TEMPTATION - An Acoustic Night At The Theatre (2009)
Par VOLTHORD le 25 Février 2010          Consultée 4844 fois

Généreux en « produits-pour-fans », voilà que WITHIN TEMPTATION fait suite à un DVD live ambitieux aux allures mainstream assumées et d’une envergure presque jamais atteinte, qui concrétisait le rêve d’à peu près tout groupe à tendance symphonique. Dans la même série du « j’passe devant tout l’monde parce que moi j’ai plus de fans que toi et puis ta chanteuse est moins bonne que la mienne, et de toute façon on a plus de thunes rentre chez ta mémé », "An Acoustic Night At The Theatre" était l’autre exercice à attendre de la part des Hollandais, qui entendaient bien profiter de leur orchestre jusqu'au bout.
Et pour le coup, ça avait même de quoi attirer les mecs déçus et apitoyés par la qualité toute relative des deux derniers produits studio du groupe.

Une fois 'débranchés', les titres du supra-naze "The Heart Of Everything" et du 'just1peunaz' "The Silent Force", semblent retrouver leur légitimité pop. Vu que la distorsion a peu à peu mué en un artifice à la mode dans la musique de nos Hollandais plus-préférés, le passage à l'acoustique s'avère presque salvateur, et tout paraît tout de suite plus 'à propos'.
WITHIN TEMPTATION s’affirme ici dans ce qu’il fait ‘pour de vrai’ : de la guimauve qui colle aux dents, qui donne un goût sucré dans la bouche, de quoi apaiser et/ou créer des crampes d’estomac et qui finit par coller aux tympans et rentrer dans la tête.
On sentira la gourmandise monter avec une intro qui nous enchante comme lorsqu’on écoutait les premières notes d’"Enter"… et l’indigestion se pointera forcément à l’autre bout du CD, alors que les Hollandais nous balanceront leur titre méga-bonus-exclusif-xxx "Utopia", sorte de ballade folklo-pop californienne calibrée pour MTV, qui suit avec un déterminisme presque malsain les clichés et la nullité du "Broken" de Seether et Amy Lee.

Et entre les deux, on redécouvre certains morceaux en se frottant le menton, puisque l’utilisation de l’acoustique et de l’orchestre semble toujours à propos, et que le ton reposant de l’album rend une atmosphère euh… sympathique...
"What Have You Done", "Forgiven" ou "All I Need" passent donc du statut d’horrible à passable. On redécouvre avec un (tout) petit plaisir coupable des "Memories", "Caged" ou "Pale", toujours aussi légers, avec ce fond mignonnement triste superbement appuyé par les cordes et le piano. Dommage que l’éclosion de sensualité qu’est "Somewhere", en duo avec Anneke van Giersbergen, ait déjà joué la carte de l’étonnement sur "Black Symphony".

"An Acoustic Night At The Theatre" s'empâte doucement dans la mollassonerie. Encore une fois, difficile d’écouter tout d’une traite tant l’aspect aseptisé des titres choisis semble, au fond, bien irrécupérable, et ne laisse que peu de marge au groupe pour reconstruire, réinventer.

Certes, WITHIN TEMPTATION ne triche plus sur une étiquette ‘metal’ qu’il a quelque peu vidée de son sens et présente un live au visage plus honnête et raisonnable. Mais certains morceaux resteront toujours et encore imbuvables quoiqu’on en fasse, et ces morceaux-là, c’est plus de la moitié de l’album, et mis à part un "Somewhere" qu’on connaissait déjà d’avant, les Hollandais n’ont pas encore de vraies pépites à nous faire partager.

Dommage donc que la set-list ne regarde pas plus en arrière que "The Silent Force", j’aurais vraiment été curieux d’entendre une version réarrangée de "Deceiver Of Fools" et une version acoustique potable de "Ice Queen" (tapez ‘acoustic+mother earth’ sur youtube et vous comprendrez). Mais bon, on a déjà eu les versions orchestrales de certains morceaux des premiers album sur "Black Symphony", alors on va pas en demander trop non plus hein… non, vraiment pas.

A lire aussi en DIVERS par VOLTHORD :


CHELSEA WOLFE
Pain Is Beauty (2013)
Requiem pour un monde en cendre

(+ 1 kro-express)



FEJD
Eld (2006)
Folk rock excellent, et en téléchargement gratis!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Sharon Den Adel (chant)
- Robert Westerholt (guitare)
- Ruud Jolie (guitare)
- Jeroen Van Veen (basse)
- Martijn Spierenburg (claviers)
- Stephen Van Haestregt (batterie)


1. Towards The End
2. Stand My Ground
3. Caged
4. All I Need
5. Frozen
6. Somewhere(feat. Anneke Van Giersbergen)
7. The Cross
8. Pale
9. What Have You Done(feat. Keith Caputo)
10. Memories
11. Forgiven
12. Utopia (feat. Chris Jones)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod