Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2019 Resist
 

- Style : After Forever, Therion, Evanescence, Elis, The Murder Of My Sweet
- Membre : Maiden United, My Indigo
- Style + Membre : Delain
 

 Site Officiel De Within Temptation (1333)
 Site Officiel Français (1538)
 Myspace (995)
 Chaîne Youtube (1599)

WITHIN TEMPTATION - Resist (2019)
Par JEFF KANJI le 19 Juin 2019          Consultée 5429 fois

"Resist" débarque après une période un peu particulière pour sa chanteuse et égérie Sharon Den Adel que l'inspiration l'avait bel et bien abandonnée (sans compter le fait qu'elle avait dû gérer le décès de son père). C'est une introspection et une véritable cure de jouvence qu'elle a effectué et pour cela elle s'est réappropriée la musique de sa jeunesse et mis les deux pieds dans la Pop avec MY INDIGO, qui a servi aussi de rampe de lancement pour la création de "Resist" le septième album des Néerlandais de WITHIN TEMPTATION.

Et on est directement confronté à cette maturité personnelle qui voit les influences réelles des artistes se manifester, et elles sont parfois au final sacrément éloignées de ce pour quoi on les connaît. Sharon n'a jamais caché sa passion pour Kate BUSH, mais aujourd'hui ce sont aussi A-HA, Chris ISAAK, IMAGINE DRAGONS ou encore TWENTY-ONE PILOTS qu'elle citera… Et d'ailleurs cela ne trompera personne. En tout cas pas ceux qui suivent le groupe depuis des années et qui ont connu plusieurs incarnations de ce sextette qui, mine de rien, passé vingt ans de carrière, s'est pas mal réinventé au cours des années.

"Resist" semble en premier lieu reprendre tous les éléments de son aîné "Hydra" avec sa production maousse (mais assez synthétique une nouvelle fois, même si la basse bien présente aide à faire passer la pilule) et ses collaborations vocales, qui avaient marqué l'opus 2014. Cette fois-ci, trois duos sont au programme, mais ils sont intelligemment dispersés sur l'album. Si Anders Fridén nous régale de son style habituel (avec un titre qui possède mine de rien pas mal d'atours que l'on retrouve aujourd'hui dans la musique du Suédois d'IN FLAMES) et quant à Jacoby Shaddix (PAPA ROACH), le synthé horrible qui joue le gimmick du titre crispant l'auditeur d'entrée, il forme avec Sharon un duo plutôt convaincant à vrai dire, les deux voix se répondant avec intelligence. Et quand c'est le vocaliste de GUILT MACHINE Jasper Steverlinck qui s'exprime, on savoure, il faut être honnête.

Mais Dieu que le loukoum est gras !!! "Supernova" est sans conteste le titre le plus représentatif de l'album, dans le sens où il cherche à combiner tous les éléments de la musique du groupe, que ce soit les orchestrations classiques et les chœurs vaporeux, la production massive et les bidouillages Electro et autres trouvailles sonores là pour épaissir un peu la sauce. Il possède aussi les défauts de "Resist" : le chant de Sharon y est souvent enterré sous les couches de son, ce qui fait que malgré sa production dissuasive, "Supernova" est un morceau qui nécessite plusieurs écoutes pour être pleinement apprivoisé… Et je vous le donne dans le mille, c'est le cas d'une bonne partie des dix titres.

Après, WITHIN TEMPTATION, enfin Sharon Den Adel, tant le reste du groupe semble inexistant, prend des risques ; les influences urbaines revendiquées par Sharon sont bel et bien présentes, que ce soit dans les grooves ("In Vain"), le phrasé ("Holy Ground") ou encore le traitement des voix (un peu tous les titres) ou dans ce côté plus direct, les mélodies de Sharon semblant avoir définitivement enterré leur caractère enjôleur et féérique depuis déjà "The Unforgiving", qui au demeurant reste un très bon disque, en se payant le luxe de casser l'image du groupe (auquel "Mad World" fait franchement écho).

Malgré son aspect peu engageant (le groupe semble spécialisé dans les pochettes moches), "Resist" s'avère au final un meilleur disque que ne l'était "Hydra". Mais clairement il sera détesté tant il ne conserve du Metal que le son vaguement lourd des guitares (et puis franchement ça rime à quoi ce sous-sous-accordage ? Ça devient vraiment ridicule), l'enrobage sur-saturé faisant davantage écho aux derniers enregistrements de Gary NUMAN qu'à ARCHSPIRE. Pour le reste, la profusion d'éléments hérités de musiques très éloignées du Metal est peut-être paradoxalement ce qui donne une bonne partie de son intérêt à "Resist". Faites-vous votre idée.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


BULLET FOR MY VALENTINE
Gravity (2018)
Album de rupture




TRANK
The Ropes (2020)
Adoubé par DEEP PURPLE


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jeoren Van Veen (basse)
- Robert Westerholt (guitare)
- Sharon Den Adel (chant)
- Ruud Jolie (guitare)
- Martijn Spierenburg (claviers)
- Mike Coolen (batterie)
- Stefan Helleblad (guitare)
- -
- Jacoby Shaddix (chant sur 1)
- Anders Fridén (chant sur 3)
- Jasper Steverlinck (chant sur 7)


1. The Reckoning
2. Endless War
3. Raise Your Banner
4. Supernova
5. Holy Ground
6. In Vain
7. Firelight
8. Mad World
9. Mercy Mirror
10. Trophy Hunter



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod