Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL BIZARROïDE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sadus
 

 Site Officiel (814)
 Myspace (407)

VOIVOD - Infini (2009)
Par CANARD WC le 20 Juin 2009          Consultée 8184 fois

Pour aimer VOIVOD, faut vraiment être fan. Typiquement, le groupe qui ne laisse pas d’alternative (CDLM / c’est génial). Et encore, faut limite se justifier parce que dans le genre « bizarroïde » à tendance mauvais goût, on ne doit pas être loin du podium.

Du coup, quand POWERSYLV m’a supplié de m’occuper de cette nouveauté, j’étais embêté. Déjà parce que je n’aime pas VOIVOD (je ne comprends pas ce groupe). Ensuite parce que cet album là en particulier, ça sentait la merde à des kilomètres à la ronde. Bah oui, ça fait un moment que VOIVOD fait un peu n’importe quoi tout seul dans leur coin (ceci dit font de mal à personne hein), alors badaboum le coup du guitariste mort dont on a retrouvé des bouts d’enregistrements cachés dans sa salle de bain qu’on décide ensuite de bricoler pour finalement en faire un super album hommage bis… Ce genre d’initiative pue la merde à des kilomètres à la ronde. Merde, je me répète. Faudrait un jour que je prenne le temps de me relire. Bref, devant les insistances de POWERSYLV et le fait qu’il m’ait payé en after-work un cocktail à la mangue au « Paradis du Fruit » (on est des grosses tarlouzes chez NIME), j’ai finalement craqué. C’est ainsi que je me suis retrouvé piégé à écouter le nouveau VOIVOD qui est vraiment mauvais. Fichtre, diantre et crotte de bique.

On me souffle dans l’oreillette que NUCLEAR BLAST souhaiterait que ma chronique paraisse avant le 12 juin pour d’obscures raisons qui m’échappent. Je suppose que le label tient à s’assurer que la scène Metal déverse hebdomadairement son quota d’étrons dans les bacs pour être sûr que vous n’allez pas acheter cet album. Astucieuse stratégie s’il en est.

En général, quand je commence à raconter n’importe quoi dans une chronique dès l’intro et que je délaye comme un taré, c’est que soit j’ai pas grand-chose à dire (mais je veux le dire quand même), soit qu’il s’agit d’un album de merde. Et Infini est les deux à la fois, ce qui ne me facilite pas la tâche. Evidemment, vous trouverez bien sur le Net des avis positifs sur cet album (certains sites allant même jusqu’à coller la moyenne à cet album ce qui nous donne une nouvelle idée de l’infinie largesse d’esprit des Metalheads qui vont jusqu’à recommander des merdes notoires avec un enthousiasme désarmant, le tout assorti de mauvais arguments). Transition toute trouvée avec le titre de l’album : Infini. La vraie trouvaille de l’album. En effet, le nouveau VOIVOD est infiniment chiant, infiniment pénible, infiniment paradoxal. En terme de composition, le groupe réussit le tour de force de produire un album de 13 titres sans aucune mélodie, air ou quoique ce soit d’accrocheur. Le chanteur lui-même semble être saoulé d’enregistrer et débite ses lignes de chant de façon monocorde. Même le côté « technique » du groupe s’est complètement estompé au profit d’une espèce de Metal maladif, croisement hasardeux entre du mauvais FAITH NO MORE et du MOTORHEAD raté. Bref, l’ennui total.

Comme on parle de VOIVOD, il est évident qu’on ne peut pas non plus parler de merde intégrale. En analysant à la loupe et au chalumeau, on doit bien pouvoir extraire quelques bons riffs et autres passages moins ratés. Si on croise ces quelques éléments positifs et qu’on replace ça dans le contexte de la mort de Denis D’AMOUR et l’étrange process de composition ; ça suffit à certains pour faire une petite mayonnaise. Infini n’en reste pas moins un album à la médiocrité unique, éprouvant à écouter.


Mais bon, quoiqu’on en dise un album de merde reste un album de merde.


Note : 1/5


Morceau préféré : ah non pitié je vais pas re-zoner l’album.

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


ARTILLERY
By Inheritance (1990)
J'ai reçuuuuuu le Thrash en héritaaaage...

(+ 1 kro-express)



TOXIK
Think This (1989)
"Injustement méconnu"... mais pour de vrai !!!


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   DAVID

 
   (2 chroniques)



- Denis Bélanger Aka Snake (chant)
- Michel Langevin Aka Away (batterie)
- Denis D'amour Aka Piggy (guitare)
- Jason Newsted Aka Jasonic (basse)


1. God Phones
2. From The Cave
3. Earthache
4. Global Warning
5. A Room With A VU
6. Destroy After Reading
7. Treasure Chase
8. Krap Radio
9. In Orbit
10. Deathproof
11. Pyramidome
12. Morpheus
13. Volcano



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod