Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO FUCKING METAL MON CUL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Spineshank, Slaves On Dope
 

 Site Officiel (180)
 Facebook (559)

ILL NIÑO - Enigma (2008)
Par CANARD WC le 27 Avril 2008          Consultée 4837 fois

ILL NINO fait du Neo Fucking Metal.

Pour faire du Neo Fucking Metal, c’est pas bien compliqué. Faut mettre un bandana, se faire des dreads, porter des tas de tatouages et piercings pour bien contester contre cette société de consommation qui pue.

Un texte d’une force extraordinaire comme :

I’m feeling so sick
Why the world it’s so crazy ?
I feel my head explode
But when this mess will be end ?

devient :

Fucking Hell, I’m feeling so fucking sick
Why this fucking world is so fucking crazy ?
I feel my fucking head explode motherfuckers
But when this fucking mess will be end ?

Si en plus, vous avez une chtite coloration ethnico-folklorique pour l’authenticité (on va dire), c’est tant mieux pour vous.

Bon, j’ai été amèrement déçu par ce nouvel album d’ILL NINO. Ne me demandez pas pourquoi, il n’y a pas vraiment d’explication rationnelle. Je sais bien qu’il existe des milliers de groupes comme ILL NINO, mais eux je les sentais bien. Leur précédent (One Nation Underground) laissait présager un gros potentiel et là… pfou… plus rien. Pas le moral. Fais chier. Damned.

Sur le papier, le groupe tient un truc à la fois évident et prometteur : mélanger le Néo à tendance « pan dans ta gueule » à des influences Folk Hispano-Sud-Américaines. Moi, je trouvais ça excitant et au final, c’est la débandade façon « eau glacée sur les couilles ». Oui, cette métaphore est superbe.

Donc la recette est gâchée, Enigma est un mauvais album. Pourquoi ? C’est simple, les compos sont nulles, les riffs convenus. Ca fait du bruit mais c’est faiblard. ILL NINO vous inflige une tape dans le dos en croyant vous botter le cul. Pathétique et insipide. Même après une dizaine d’écoutes, je suis incapable de vous parler d’un titre, d’un refrain ou d’un riff mémorable. Ah si, il y a la ballade naze avec les arpèges (« Me Gusta La Soledad ») qui me fait toujours autant rigoler.

Ca sert à rien d’aboyer, de faire sa grosse voix, d’hurler des « Fucks » avec des grosses guitares sous accordées quand on n'a aucun contenu. Rien, walou, nada. Et c’est pas quelques percussions brésiliennes, deux ou trois éléments Folk qui feront passer la pilule.

Je ne vais pas m’acharner outre mesure, on va dire sobrement qu’ILL NINO est passé à côté de son album et c’est regrettable. Regrettable, car malgré ce marasme, je reste convaincu qu’ILL NINO tient quelque chose. Un embryon génial à la croisée du Roots de SEPULTURA et de la modernité du Neo Metal. Sauf qu’en attendant, bah, ça ressemble plus à du LINKIN PARK sans les tubes en carton ni la force d’accroche.

On va faire comme si de rien n’était, moi je retourne écouter One Nation en attendant des jours meilleurs.

Note : le minimum syndical sur NIME, soit 1/5 (mais en vrai j’aurais mis moins).

A lire aussi en NEO METAL par CANARD WC :


LOSTPROPHETS
The Betrayed (2010)
Sur NIME, on est des grosses tarlouzes




TOOL
Aenima (1996)
Je vous souhaite, TOOL, le bonheur du monde !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   ALANKAZAME
   CHAPOUK

 
   (3 chroniques)



- Cristian Machado (vocals)
- Diego Verduzco (rhythm guitar)
- Ahrue Luster (lead guitar)
- Lazaro Pina (bass)
- Dave Chavarri (drums)
- Daniel Couto (percussion)


1. The Alibi Of Tyrants
2. Pieces Of The Sun
3. Finger Painting (with The Enemy)
4. March Against Me
5. Compulsion Of Virus And Fever
6. Formal Obsession
7. Hot Summer's Tragedy
8. Me Gusta La Soledad
9. 2012
10. Guerrilla Carnival
11. Estoy Perdino
12. Kellogg's, Bombs, & Cracker Jacks
13. De Sangre Hermosa



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod