Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (796)

MÖTLEY CRÜE - Supersonic Relics (1999)
Par FENRYL le 17 Mai 2008          Consultée 2973 fois

Le fait que le CRÜE engage à la fin des années 90 et au début de ce nouveau millénaire une phase aiguë de « best-of à tout va » va avoir pour conséquence la redondance de mes propos.
Le très réussi « Decade of Decadence » avait déjà posé une base des plus solides dans le domaine en offrant aux érudits une voie d'accès sympatoche dans leur univers, sans oublier les fans qui pouvaient se mettre sous la dent quelques inédits.

Clarifions d'emblée les choses: ce « Supersonic Relics » daté de 2003, correspond à une réédition du « Supersonic & Demonic Relics » paru en 1999... avec pour unique ajout le clip de « Anarchy in the U.K ».
Crücial Crüe
C'est donc pourquoi cette modeste chronique va devoir de nouveau se concentrer sur les nouveautés et autres inédits, jusqu'alors stockés dans un obscur tiroir du Crüe...
Exit donc les « Teaser » (cover réussie), « Primal Scream » (bon mais trop répétitif), « Anarchy in the U.K » (énooorme ! Mais avec un « fuckin' » censuré sur mon cd import, tout comme sur le live de « Dr. Feelgood » !), « Rock'n Roll Junkie » (sympatoche) et « Angela » (MC pur jus !).
Sur 16 titres, nous voici amputés de cinq compositions déjà chroniquées. J'en profite pour exclure d'office la version démo de « Knock'em dead, Kid » (gentillet pour évaluer les progrès d'un titre, et encore ! Mais ne ratez pas le solo de Mars !)... Reste 10 titres !
Vous imaginez donc bien qu'il m'est difficile d'éviter le classique « track by track » inhérent à ce type de produit.
La galette contient ainsi:
- cinq inédits: premier d'entre eux, « Sinners & Saints » au riff et à l'intro burnés et rageurs, est une petite pépite oubliée à tort par le groupe. Tout y est: l'énergie et le heavy rock de la grande époque. Une sacrée révélation. S'ensuit « Monsterous », sorte d'intermède aux relents R&B chers à notre Tommy Lee, mais composé par Sixx... Très fortement dispensable pour cette minute quelconque. « Say Yeah » est finalement dans la même veine: celle des titres du groupe pas foncièrement mauvais, juste trop faciles, trop simplistes, sans réelle âme, celle qui anime les hymnes du groupe... Ici, un riff moyen, un solo classique et un thème ridicule (celle d'un type ayant fait chier Nikki en se faisant passer pour lui, résultat, tout le monde passait son temps à lui demander si il était bien le vrai N. Sixx ! Le drame !!).
« So good, so bad », autre inédit qui aurait vraiment du le rester. Un point c'est tout ! C'est mauvais sans rien à sauver. Neil est faux, c'en est honteux...
« Mood Ring » enfin, qui achève cette série de nouveautés « vraies »... de façon ridicule ! Un délire de fin de session d'enregistrement avec Vince Neil au chant qui jam sur des riffs enchaînés par Mike Mars... Euh, comme le dit Sixx « ici, la volonté de partager ces moments avec les fans... »... Ok, les gars, sympa, mais là franchement, vous auriez pu (du) vous retenir...

- un live: bon là, pas de faute de goût !! De toute façon, un titre live du CRÜE, ça allume sévère ! Alors, quand en plus il s'agit d'un hymne aussi pêchu que « Dr. Feelgood » avec Neil en grande forme, haranguant comme à son habitude toute la foule déchaînée, les backing vocals assurés magistralement par le reste du groupe (merci la post-prod !!), le solo parfaitement balancé par un Mars des grands soirs et une basse qui claque comme jamais (écoutez la fin de ce titre, bon dieu !!). Juste une piste pour nous rappeler que MÖTLEY CRÜE « live », c'est tout simplement monstrueux !

- 3 des 4 titres précédemment publiés dans le cadre de l'E.P « Quaternary » (1994): un concept inspiré de KISS (sans doute !) sur lequel chaque membre du groupe compose et joue un titre accompagnant « Babykills », inédit joué par la bande. On retrouve ici trois morceaux (exit celui de Corabi... hum, hum... No comment !), c'est à dire « Planet Boom » de Tommy Lee, très électro/indus, laissant parfaitement entrevoir ce que sera par la suite son projet solo... Désolé, mais moi j'accroche pas à cette bouillie quelconque... Je préfère me laisser emporter par la musicalité exacerbée d'un « Bittersuite », instru Marsien de toute beauté. Splendide tout simplement (non sans rappeler certains plans à la Gary Moore, sans la LesPaul !). La très grande classe de Monsieur Mars a encore frappé et marqué les esprits.
Le « Father » de Sixx est un titre plus expérimental, indus (relents MANSONiens à ses débuts), indéniablement loin d'être une réussite comme nombre de ses compos... A zapper, en somme...

- Un obscur remix de l'excellent « Hooligans holidays », ici chiant à mourir pour cause d'intermède électro machin-chose « de mes fesses » casse bonbon (la totale en somme)...


Au moment d'une évaluation sommative, difficile de ne pas nier que cet objet est une galette plutôt dispensable. Bien qu'étant un fan du combo, il faut bien reconnaître en toute objectivité que tout ceci n'apporte pas grand chose de bien neuf. On fera fuir d'office les néophytes voulant investir en toute sécurité dans des actions de la maison: passez votre chemin si vous voulez découvrir ce qu'est MÖTLEY CRÜE car ici, il n'y a rien de tout cela. Les amateurs avertis seront bien déçus et les fans les plus indécrottables auront toutes les peines du monde à s'enthousiasmer... Juste une pierre supplémentaire à l'édifice du quartette, mais tellement non représentative de ce qu'il est...


Verdict: 2/5

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par FENRYL :


MÖTLEY CRÜE
Music To Crash Your Car To - Vol.1 (2003)
Crüellement attendu ce coffret...




MÖTLEY CRÜE
Decade Of Decadence (1991)
Premier "Compil' - Bestouf" d'une longue série...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. Teaser
2. Primal Scream
3. Sinners & Saints (inédit)
4. Monsterous (inédit)
5. Say Yeah (inédit)
6. Planet Boom
7. Bittersuite
8. Father
9. Anarchy In The U.k.
10. So Good, So Bad (inédit)
11. Hooligan's Holiday (remix)
12. Rock 'n' Roll Junkie
13. Angela
14. Mood Ring (inédit)
15. Dr. Feelgood (live)
16. Knock'em Dead, Kid (démo)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod