Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  E.P

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Sully Erna

GODSMACK - The Other Side (2004)
Par POULPI le 26 Décembre 2007          Consultée 2486 fois

Le monde est parfois très surprenant. La vie en elle-même recèle son lot de surprises quotidiennes, bonnes ou mauvaises. C’est d’ailleurs un peu ça qui nous permet de « pimenter » notre existence, et parfois même de la chambouler… A l’instar de Henri Fonda dans « Il Etait une Fois dans l’Ouest », de Coluche dans « Tchao Pantin », ou encore de Sim dans « Alien Rencontre Freddy », les acteurs de cinéma se plaisent à prendre le spectateur à rebrousse-poil, sans en abuser, bien entendu. Et force est de constater que les musiciens sont eux-aussi capables de pareilles facéties.

GODSMACK est un groupe de néo-grunge-métal, officiant dans un style pas forcement réputé pour sa finesse, mais gardant quand même un label de qualité certain. Quoiqu’il arrive, on est rarement déçu par un album du groupe –pour le moment du moins- qui nous offre toujours de bons moments musicaux. Je vous parlais à l’instant du style plutôt graisseux de la musique de GODSMACK. On aurait pu croire que, comme nombre de groupes de notre époque, le quatuor ne s’écarterait point des sentiers battus et rebattus par des musiciens en mal d’inspiration… Et on aurait eut tort…

« Vas-y, il commence à être relou, l’autre, avec ses comparaisons foireuses ! Ou est-ce qu’il veut en venir, là ? »
J’y viens justement.

Après avoir sorti en 2003 un FACELESS de qualité, le groupe surprend son petit monde en sortant l’année suivante THE OTHER SIDE. Affublé d’une pochette arborant les mêmes tons que celle de son prédécesseur, il n’a pourtant pas grand-chose à voir avec ce dernier. En fait, THE OTHER SIDE est tout simplement un album acoustique. Entièrement acoustique, j’entends. Une sorte d’Unplugged studio, version light –c’est un E.P- en guise de coup d'éclat. Et vous en conviendrez, c’est une initiative assez rare dans le vaste monde du métal, d’autant que la musique du groupe ne s’y prête –au premier abord du moins- pas forcément. On ne sait donc pas vraiment à quoi s’attendre.

L’E.P en lui même n’est constitué que de 7 pistes. Et encore, trois d’entre elles sont des reprises de chansons déjà jouées par le groupe. Foutage de gueule ? Que nenni.

Car le groupe a bien bossé pour cet album au titre déjà très évocateur. Le malaise rendu en temps normal au travers de la musique du groupe est ici décuplé par la simplicité retrouvée de la musique. Dès les premières notes de « Running Blind », l’auditeur est happé dans un univers parallèle, dont il ne s’extirpera que plusieurs dizaines de minutes plus tard. Tous les instruments rock de base, dans leurs versions acoustiques, rendent parfaitement honneur à la musique du groupe, et la voix de Sully porte les mélodies plus loin encore qu’à l’accoutumée. Ce que le groupe fait habituellement en bourrin gagne ici indiscutablement en nuances, donnant une autre dimension à l’univers noir de GODSMACK. Et les solos passent particulièrement bien l’épreuve acoustique, ce qui rassurera définitivement les plus sceptiques.

Les quatre nouvelles chansons s’intègrent parfaitement à l’ambiance habituelle du groupe, et les reprises donnent une vision différente, mais plutôt réussie, des compositions originales.
Au final, plus qu’une excellente surprise, cet OTHER SIDE devient un indéniable point fort de la discographie du groupe. GODSMACK a donc su allier efficacité et qualité au cours de cette petite escapade pleine de fraîcheur. Un E.P à valeur d’album, sans aucun doute !

En vrac :
- « Asleep » : ténébreuse reprise de "Awake". Chanson très sobre et très sombre, avec comme fond musical un unique arpège de guitare très soigné. La grande classe…
- « Re-Align » : titre très pêchu, avec un break et un solo absolument fantastique. A écouter d’urgence !
- « Running Blind » : nouvelle chanson tirant tout à fait profit des arrangements acoustiques effectués par le groupe. Toute en finesse…
- « Touché » : des sonorités un peu différentes du reste de l’album. Un petit passage acoustico-aérien vient rehausser la fin de la chanson. Très bon titre, quoiqu’un peu rébarbatif à la longue…

A lire aussi en NEO METAL par POULPI :


P.O.D.
Satellite (2001)
Néo métal de haute volée




PAPA ROACH
Infest (2000)
Ex avenir du Metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POULPI

 
  N/A



- Sully Erna (chant)
- Tony Rombola (guitare)
- Robbie Merrill (basse)
- Shannon Larkin (batterie)


1. Running Blind
2. Re-align
3. Touché
4. Voices
5. Keep Away
6. Spiral
7. Asleep



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod