Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Summoning

ABIGOR - Fractal Possession (2007)
Par LESOMBRE le 29 Septembre 2007          Consultée 3103 fois

C’est peu dire que j’attendais le nouvel album des autrichiens d’Abigor. Fan de la première heure, j’avais été un peu désappointé par le dernier exploit du groupe, Satanized, qui laissait entrevoir sa transition vers quelque chose de nouveau, plus « expérimental » pour le dire gentiment. Evolution qui ne s’annonçait d’ailleurs pas sous les meilleurs auspices, puisque les trois larrons se séparaient peu de temps après la sortie de cet opus.
Avec Fractal Possession, je souhaitais donc ardemment qu’Abigor ait corrigé le tir et ait renoué avec le black métal médiéval symphonique hyper original qui le caractérise.
Parce qu’Abigor c’est un style à part entière (je m’enflamme, ça y est) : une architecture délirante des morceaux, des riffs complexes et obsédants qui créent une alchimie venue d’ailleurs. Dans le genre, Channeling the quintessence of Satan était une référence ; album paroxysmique du groupe dans lequel Peter K (à la guitare et aux compos) donnait toute la dimension de son talent. Bref j’attendais beaucoup de ce nouvel album, sans doute trop…

La transition du groupe est achevée et autant le dire brutalement (on peut, c’est du métal quand même), elle décevra les vieux fans. Abigor a rompu avec son ancien style : fini les riffs alambiqués, les vocaux puissants et torturés, les alternances subtiles de moments violents et d’ambiances mélodiques qui prennent aux tripes. A la place, on a une espèce de bouillie saccadée, avec un changement de compos toutes les trente secondes, un break toutes les dix, une beuglante du chanteur toutes les deux (les vocaux, très répétitifs, sont toute façon le point faible du groupe depuis le départ de Silenius), le tout entrecoupé de samples ! Les morceaux semblent inachevés, ils ne « vont » nulle part, ne construisent rien, n’amènent pas l’auditeur vers une autre « dimension », comme c’était la prétention avouée du groupe (petit rappel tiré d’Opus IV : « Abigor create music which is not from or for this planet called earth as it is today », la classe… mais c’était avant).

A la fin, grosse déception. Malgré de nombreuses écoutes, Fractal possession se révèle lourdingue, inabouti et manque cruellement d’harmonisation. Album fait trop rapidement ? Volonté des membres de revenir vite et fort ? Abigor semble avoir perdu quelque chose dans le fond et dans la forme (quand même, les noms de morceaux « 3D Blasphemy » ou « Injection Satan », sont sacrément nullards…). Je doute que cet album puisse séduire beaucoup de old fans, en revanche il a toutes ses chances avec des amateurs de métal qui n’auraient pas connu ou accroché avec Abigor autrefois. C’était peut-être la volonté du groupe, conquérir de nouveaux territoires. En ce qui me concerne, je retourne me réécouter Nachthymnen.

A lire aussi en BLACK METAL par LESOMBRE :


DARK FUNERAL
The Secrets Of The Black Arts (1996)
Un des albums de référence du Black Metal

(+ 1 kro-express)



SOLEFALD
The Linear Scaffold (1997)
Un concentré d'innovation et de talent

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   LESOMBRE

 
  N/A



- P.k. (guitar)
- T.t. (drums / guitar)
- A.r. (vocals)


1. Warning
2. Project : Shadow
3. Cold Void Choir
4. Lair Of Infinite Desperation
5. 3d Blasphemy
6. The Fire Syndrom
7. Injection Satan
8. Liberty Rises A Diagonal Flame
9. Vapourized Tears
10. Heavy Unveiled



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod