Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hypocrisy
- Style + Membre : Lindemann
 

 Site Officiel (260)
 Facebook (206)

PAIN - Psalms Of Extinction (2007)
Par CANARD WC le 8 Juillet 2007          Consultée 7290 fois

Un mec comme Peter Tagtgren, vous le laissez tout seul dans un studio et il s’amuse comme un petit fou. Il cherche une petite mélodie au synthé ou à la gratte, il pond un riff de basse pour faire rebondir le truc, quelques lignes de chant et un refrain … Et « boum » : Peter a écrit un titre mixé tout prêt, tout propre. C’est un créatif, Peter. Il a besoin de produire. C’est pour ça qu’il a fondé PAIN, pour se laisser aller un peu. Le death mélodique d’HYPOCRISY ne lui permettant pas d’épancher sa soif créatrice vaguement electro-indus.

PAIN est donc avant tout un projet solo. 100 % personnel. Peter a TOUT fait dessus, même la pochette hideuse avec sa gueule en gros plan à moitié trafiquée (ça lui donne un petit air à la Johnny Depp je trouve). Un vrai projet « solo » donc. L’identification faite derrière doit être incomparablement plus forte que pour une œuvre collective. Je me demande ce que ça fait. « Ceci représente ma musique ». Bizarre quand on y pense.

Ce Psalms Of Extinction se situe dans la continuité des précédents. Ceux qui ont aimé Dancing With The Dead (ainsi que les fans de Tagtgren au sens large) vont être aux anges. C’est la même recette. Au poil près. Ca aurait pu être gênant si Peter avait été moins inspiré, mais ce n’est pas le cas. Le sieur a toujours un paquet de riffs et de mélodies qu’il sort « comme par magie » de sa besace. Cet enchaînement de titres si bien foutus est même assez étonnant à notre époque régressive (« metaliquement » parlant). Le nouvel opus de PAIN confine alors presque au miracle.

PAIN hésite toujours entre agression et mélodicité, basculant rapidement de l’un à l’autre, alternant tempos furibards et passages doucereux. L’ambivalence reste donc intacte, tout comme le style plus que jamais crossover. PAIN est à la lisière de l’indus, de l’electro et du néo metal. On pense parfois à PARADISE LOST, souvent à RAMMSTEIN et beaucoup à NIN. J’ai pas l’impression qu’on se rende toujours compte de l’influence massive qu’a eu Reznor sur le Metal moderne. Enfin bref.

Je lis un peu partout que PAIN est assez « pop ». Faut pas déconner non plus. Il y a quand même une agressivité latente, un coté « gros son » et une certaine violence (allez écouter « Bitch » par exemple, c’est pas près de passer sur la première radio venue)… Sans déconner. Même sur la ballade (un peu moisie) « Just Think Again », le coté torturé « mal-être » est assez audible.

Et quand le refrain est accrocheur, que le rythme n’est pas trop enlevé, que Peter braille presque pas … ça « pulse » de toute façon beaucoup trop pour plaire à un public hors metal. En revanche, ce qui est vrai, c’est que le nouveau PAIN est taillé pour plaire à un public metal « aux idées larges ». Nuance. Je vous renvoie à la reprise dantesque de Bjork (« Play Dead ») qui s’intègre parfaitement avec le reste de l’album et qui a fait l’objet d’une réappropriation très personnelle de la part de notre ami Peter.

Psalms Of Extinction est un bon album. Honnête et agréable. Le talent de compositeur de Tagtgren, son sens évident de la mélodie conjugué à son savoir-faire font de ce Psalms une sortie intéressante. Indéniablement. Si on évoque de surcroît l’originalité de son registre et son coté « tubesque », on tient (pour l’instant) un des meilleurs albums de metal sortis en 2007.

Il y a dix ans, PAIN serait sans doute passé inaperçu. De nos jours, son originalité et son coté « accrocheur » font mouche. Le groupe distance aisément l’immense majorité des productions actuelles. Je devrais me réjouir de cette sortie, mais finalement je ne sais pas pourquoi, ça me déprime un peu.

Note : 3,5 / 5

Morceau préféré : "Nailed To The Ground"
Influence NINE INCH NAILS : "Does It Really Matter"
Influence PARADISE LOST : "Clouds Of Ecstasy"
Influence RAMMSTEIN : "Walking On The Glass"
La curiosité : "Play Dead" (reprise de Bjorl)

A lire aussi en METAL INDUS par CANARD WC :


OOMPH!
Glaubeliebetod (2006)
Oomph oomph... géant vert !!!




OOMPH!
Delikatessen (2006)
Rammstein c'était bien, oomph! c'est devenu mieux!


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Peter Tägtgren (tout)


1. Save Your Prayers
2. Nailed To The Ground
3. Zombie Slam
4. Psalms Of Extinction
5. Clouds Of Ecstasy
6. Play Dead ( Björk Cover )
7. Does It Really Matter?
8. Computer God
9. Just Think Again
10. Walking On Glass
11. Bottle's Nest
12. Bitch



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod