Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hypocrisy, The Abyss
- Style + Membre : Lindemann
 

 Site Officiel (631)
 Facebook (519)

PAIN - Coming Home (2016)
Par CHAPOUK le 20 Septembre 2017          Consultée 1391 fois

Monsieur Tägtgren il sait se faire désirer ! Il aura fallu patienter cinq piges pour pouvoir poser une oreille sur un nouvel album de PAIN. Mais bon, pour sa défense, il était bien occupé avec le nouvel HYPOCRISY et le projet monté avec Till LINDEMANN.

Donc après nous avoir laissé sur "You Only Live Twice", qui était plutôt correct malgré quelques titres creux, le monsieur nous propose "Coming Home".
Et dès les premières mesures de "Designed To Piss You Off" on tombe sur une ambiance western-country qu'aurait pu produire VOLBEAT s'ils avaient mangé de l'Indus pendant leur enfance. Rien de très neuf sous le soleil car "Have A Drink On Me" avait déjà ouvert la voie à ce type d'ambiance chez PAIN et mis à part un refrain entraînant, le titre en lui-même, bien que sympathique, reste relativement banal. C'est d'ailleurs un problème qui va être récurrent sur la majorité des morceaux.

Peut-être parce que la recette de Tägtgren a été vue, revue et re-revue des tas de fois ? Peut-être parce que c'est moi qui suis idiote d'attendre encore quelque chose de vraiment nouveau de la part de PAIN ? Ou peut-être que c'est parce que l'Electro darkisant qui faisait la patte de PAIN s'est peu à peu évaporée des compos au fil des derniers albums ?
Dans ces trois questions se trouve une petite part de la réponse finale qui nous aiguille sur le fait que Tägtgren fait ce qu'il veut et nous emmerde, voilà !

Donc une fois qu'on sait ça et bien deux choix s'offrent à nous : prendre les morceaux de ce "Coming Home" comme ils viennent et voir si on y trouve son compte, ou alors arrêter de suivre les nouveautés de PAIN.
Après l'expérience du premier morceau, j'ai décidé d'opter pour la première solution. Et même dans cet état d'esprit j'ai pas vraiment réussi à trouver mon compte sur ce skeud…
Déjà parce que l'Electro a cédé une grande place au Sympho pour ne devenir qu'une sorte de composante des arrangements, reléguée au second plan. C'est complètement subjectif mais le Metal Sympho c'est pas ma came alors forcément des titres comme "Call Me" (même avec le copain Joakim qui vient rouler les R aux côtés de Peter), "A Wannabe", "Black Knight Satellite", le morceau éponyme (que je trouve relativement chiant qui plus est) ou encore "Starseed" m'en touchent une sans faire bouger l'autre… J'y peux rien : les grandes envolées épiques, bien que très jolies si on les prend en tant que telles, me font fuir… C'est trop lumineux, trop plein d'espoir, trop héroïque… C'est pas mon monde et c'est pas non plus ce que je recherche chez PAIN.

Alors du coup il reste plus grand-chose à se mettre sous la dent une fois qu'on a viré tout ça.
On trouve "Pain In The Ass" et "Natural Born Idiot" qui ne sont pas d'une grande originalité mais qui font le taf.
On a aussi "Absinthe-Phoenix Rising", qui me perturbe beaucoup car je n'arrive pas à avoir un avis tranché dessus : si je suis d'humeur joyeuse je me dandine gentiment en l'écoutant, si je suis un peu moins jouasse je le zappe sans ménagement. C'est un titre plutôt typé Pop Rock avec un refrain super catchy et qui reste bien en tête grâce aux chœurs, un riff de guitare très basique mais qui fonctionne à merveille sur moi, une ligne de chant percutante sur les couplets et… Un pré-refrain à la ligne de chant absolument dégueulasse ! Voilà maintenant débrouillez-vous avez ça pour vous faire un avis !
Par contre "Final Crusade", même s'il est assez spécial lui aussi, m'a beaucoup plus plu !
La rythmique oscille entre Djent et Dubstep, les riffs sont lourds et gras (juste après le break j'ai même l'impression d'entendre celui de "The Beautiful People" de MANSON) et le break MESHUGGAHesque est une tuerie ! En live ce titre doit faire un effet monstrueux ! On peut juste être tatillon sur cette ligne de synthé un peu kitsch mais qui a le mérite d'être sautillante et d'apporter un peu de dynamisme au morceau donc on s'en formalisera pas trop non plus.

Bilan en demi-teinte : déjà si vous aimez bien les orchestrations et le Metal Sympho vous vous y retrouverez peut-être plus que moi dans ce "Coming Home". Car cet album n'est pas véritablement mauvais (certains morceaux sont quand même accrocheurs) mais il ne mérite pas non plus qu'on s'extasie dessus pendant trois plombes.

2,5/5 arrondi à 2/5.

A lire aussi en METAL INDUS :


YERÛŠELEM [YERUSELEM]
The Sublime (2019)
Et le chaos se tût ?




SAMAEL
Reign Of Light (2004)
Le grand retour de Samael !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   CHAPOUK

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Peter Tägtgren (tout)
- Joakim Brodén (chant sur la 2)


1. Designed To Piss You Off
2. Call Me
3. A Wannabe
4. Pain In The Ass
5. Black Knight Satellite
6. Coming Home
7. Absinthe-phoenix Rising
8. Final Crusade
9. Natural Born Idiot
10. Starseed



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod