Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hellfest Open Air Edition

TREPONEM PAL - Weird Machine (2008)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 8 Juillet 2008          Consultée 2642 fois

Petite introduction culturelle, qu’est-ce qu’un TREPONEM PAL (tréponème pâle) ? Il s’agit du joli petit nom donné à la bactérie responsable de la syphilis. Ceux qui l’ont eu s’en rappellerons à coup sûr, les autres, je ne vais pas vous mâcher le travail, vous regarderez dans le dictionnaire. Donc, TREPONEM PAL, groupe français, Parisien de surcroît, actif depuis 1986 nous a offert depuis sa création quelques furieux missiles indus, se permettant dans la foulée d’être le premier groupe français signé sur le label hollandais Roadrunner Records. L’envie d’en découdre les a naturellement conduit sur de prestigieuses premières parties comme MINISTRY et NINE INCH NAILS, fer de lance américains du mouvement industriel.

Pionniers du genre, à la discographie trop rare, ils viennent se rappeler à nos bons souvenirs et n’ont rien perdu de leur superbe. « Higher » (1997), leur précédent opus avait engagé un virage plus mainstream, intégrant des éléments groovy et délaissant les rythmiques froides et cliniques. Onze ans plus tard, signé chez Listenable Records (GOJIRA, ULTRA VOMIT…) tout est parfaitement en place. Fidèle au poste et âme damnée du TREPONEM, Marco Neves n’a conservé dans ses rangs que Didier B. au clavier. La nouvelle équipe n’ayant rien à envier à la précédente, ils sont là pour faire parler la poudre. « Weird Machine » a été conçu au studio des Forces Motrices en Suisse ou un triste évènement à plomber les enregistrements. Paul Raven (ex-KILLING JOKE) venu prêter main forte aux TREPONEM est décédé durant les sessions studio, ses dernières lignes de basse se retrouvant sur 3 titres de ce disque.
Ted Parsons (ex-PRONG) fait aussi parti de l’aventure, sa mission : violenter les fûts ! Il apparait quant à lui sur 10 des 13 titres qui composent l’album, sa frappe martiale ponctuant entre autre les bidouillages électros de Didier B. Les samples sont d’une richesse incroyable et les expérimentations synthétiques dansantes contrastent avec une saveur générale plus désenchantée. Pour vous convaincre de l’aspect dansant de ce « Weird Machine », jetez une oreille sur des titres comme « Planet Crash », « Hardcore Massive Soldier » ou « Revolutionist ». L’ensemble est viril et fédérateur mais privilégie l’efficacité et la mélodie à la rage et l’urgence, apanage des nouvelles générations.
TREPONEM PAL a accouché d’un disque adulte qui s’est nourrit de l’expérience Dub de son fondateur. Chaque activité de Marco, lui nécessitant un investissement total et n’ayant jamais déçu, nul doute que le pendant live qui accompagnera ce disque nous comblera. La production du disque effectuée par David Weber et TREPONEM PAL rend hommage à chacun des musiciens par son amplitude et sa clarté. Musicalement « Weird Machine » reste un travail de groupe, admirablement bien orchestré par son mentor.

Il reste à espérer que TREPONEM PAL conquiert la France comme il a su faire en Amérique du Nord ou bizarrement il a été plus reconnu.

A lire aussi en METAL INDUS :


MALMONDE
Malmonde (2003)
Cyber metal




RAMMSTEIN
Herzeleid (1995)
Véritable coup de chaud sur la banquise martiale..

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Marco Neves : Chant.
- Didier B. : Sample.
- Polak : Guitare.
- Dedfred : Guitare.
- Bud : Basse.
- Marto : Batterie.


1. Dirty Dance
2. Planet Crash
3. Unclean
4. Hardcore Massive Soldier
5. Madbox
6. Sonic Life
7. Freak Machine
8. Human Attack
9. Evil Angel
10. One More Time
11. Never Give Up
12. Revolutionist (bonus Track)
13. Religion (bonus Track)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod