Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 1 Lucidity
2009 1 April Rain
2012 1 We Are The Others
 

- Style : Nightwish, Xandria, Tarja, Visions Of Atlantis, Lacuna Coil, Krypteria, After Forever, Stream Of Passion, Epica, Lafee
- Membre : Sun Caged, Vengeance, Hubi Meisel , Detonation, Mayan
- Style + Membre : To Elysium, Within Temptation
 

 Site Officiel (84)
 Myspace (111)
 Chaîne Youtube (92)

DELAIN - Lucidity (2006)
Par METAL-O PHIL le 27 Avril 2007          Consultée 5832 fois
DELAIN, j'ai attendu ça avec impatience. Et puis je les ai complètement oubliés. Quand certains groupes montrent leurs talents dans le domaine du marketing du disque, DELAIN a fait beaucoup de bruit pendant un court instant et puis plus rien. Il y a eu explosion au moment où, de nombreux mois avant la sortie de "Lucidity", le groupe annonçait un album réunissant tout le gratin du Metal Symphonique : Liv Kristine (THEATRE OF TRAGEDY), Sharon Den Adel (WITHIN TEMPTATION), Marco Hietala (NIGHTWISH) et divers musiciens d'ORPHANAGE, EPICA, GOD DETHRONED et autres LACRIMOSA. Forcément le message s'est imprimé dans notre cortex, mais a fini par s'enfouir sous la tonne d'informations qu'emmagasine un metalleux moyen. Surtout qu'il fallait l'attendre cet album.

Du coup, "Lucidity" est sorti dans l'indifférence la plus totale voilà déjà sept mois !!! Et ce n'est qu'en faisant un nettoyage neuronal de printemps que l'on se dit : mais dis donc et ça en est où de ce truc avec NIGHTWISH et Liv Kristine ?

Bon alors revenir sur le line-up serait d'une vulgarité repoussante et on en oublierait même que tous ces invités de marque ne restent finalement que des invités. Or, un invité peut-il se suffire à lui-même?
Je ne pense pas ou alors l'hôte est vraiment ennuyeux à mourir et c'est l'ami de la famille qui meuble toute la conversation et qui finit par se taper la femme de son pote.
Il faut bien le dire, la quantité impressionnante de têtes (c'est vraiment la grosse teuf dans la famille...) connues a eu un impact promotionnel, alors que dans le fond, on les entendra chacun sur deux ou trois morceaux au maximum. Record battu par Sharon Den Adel : il a vraiment fallu que je les cherche ses deux minutes de choeurs !

Puisque c'est du Metal Symphonique à chanteuse, faire l'habituelle comparaison avec WITHIN TEMPTATION serait évidemment totalement honteux et serait un coup d'épée dans l'eau. Et d'ailleurs, cela ne serait pas exact. À vrai dire, "Lucidity" se rapproche plus d'un EDENBRIDGE.

"Lucidity", ça donne envie de gueuler. Non pas en concert où on chanterait la main au cœur, en véritable communion avec le groupe et avec son voisin puant de gauche et de droite… Et de derrière et de devant aussi tant qu’à faire…
Non, l’emploi du verbe « gueuler » est ici associé au concept de coup de gueule : une manifestation de colère et de mauvaise foi suite à un ras-le-bol qu’on ne peut plus garder pour soi. Et j’essaierai de modérer au maximum cette mauvaise foi.
Mais bon, il faut dire ce qui est : DELAIN est un bon exemple d’un projet qui n’a de rêveur que son casting. Appelez ça comme vous voulez, syndrome Real Madrid ou syndrome Ocean’s Eleven… S’il a quelques bons morceaux (heureusement, bordel !!), l’album ne décolle pas pour autant.

Primo, il n’y a aucune originalité par rapport aux formations déjà existantes. Cela ne fait aucune importance pour moi si la musique est efficace. Malheureusement ça n’est pas le cas. Les mélodies ne sont pas assez accrocheuses pour caresser l’auditeur dans le sens du poil, et pas assez élaborées pour faire planer.
Les guitares et les claviers n’ont aucune personnalité. La double pédale est utilisée à mauvais escient, on se demande ce qu’elle fait sur certains titres. A vrai dire il n’y a que le chant qui soit vraiment intéressant. Sa variété rend l’album moins ennuyeux et les différents protagonistes sont de qualité, que ce soit la chanteuse de DELAIN ou les divers invités.

En dehors de ça, l’album touche un peu à tout, mais c’est incontestablement les morceaux les plus lents qui sont susceptibles de faire le plus d’effet, notamment le riche et l’épique "Pristine" avec sa voix Death et ses nappes de claviers qui rappellent avec nostalgie "Mother Earth" et "Enter" de ... Argh, j’avais tout fait pour éviter la comparaison... WITHIN TEMPTATION.

"Sever" "No Compliance" constituent de bons mid-tempos mélodiques. Marco Hietala y chante d’une manière assez peu habituelle, assez posée.
"Shattered", "Sleepwalker’s Dream", dans le même registre, se ressemblent à tel point que c’en est troublant. Mêmes harmonies, même structure, mêmes rythmes, ce qui n’en fait pas de mauvais morceaux. Mention spéciale au refrain de "Sleepwalker’s Dream" très agréable, notamment au niveau du chant.
"See Me In Shadow" est la meilleure blague de l’album. On a la désagréable impression d’avoir affaire à la « ballade qu’il fallait mettre » pour respecter je ne sais quelle méthodologie musicale bidon. Dommage, parce que la chanson n’est pas si mal, même si elle ne casse pas des briques.

A vrai dire, je pourrais vous faire un titre à titre et, avec un peu de patience, je pourrais dire la même chose de toutes les chansons : « pas trop mal ». Le très speed "Day For Ghosts" fait preuve d’énergie et d’agressivité (ah... Marco Hietala...). "Frozen", mis à part son intro de boîte à musique, peut également bien passer (sa version alternative mise en bonus track vaut le détour !).

Mais ce « pas trop mal » a un goût amer d’indifférence. Il n’y a rien sur "Lucidity" qui ne me fasse frissonner. On n’est pas en face du concept énorme qui vaut le détour. C’est le genre d’album étrange que vous allez aimer une fois sur deux et qui vous laissera froid le reste du temps.

Pour moi, ce sera donc un « oui, mais… » ou un « non, mais… », ça dépendra des jours. C’est un peu ingrat, je sais...

Morceaux préférés : "Sever", "Sleepwalker’s Dream", "Pristine".




Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
   KARL VON KARL

 
   (2 chroniques)



- Charlotte Wessels (chant)
- Martijn Westerholt (claviers)
- Ronald Landa (guitare et chant)
- Ray Van Lente (guitare)
- Rob Van Der Loo (basse)
- Sander Zoer (batterie)
- Invités:
- Sharon Den Adel (chant)
- Marco Hietala (basse chant)
- Liv Kristine (chant)
- Ad Sluijter (guitare)
- Guus Eikens (guitare)
- Jan Yrlund (guitare)
- Arien Van Weesenbeek (batterie)
- Rupert Gillett (violoncelliste)
- C'est Fini Oui????


1. Sever
2. Frozen
3. Silhouette Of A Dancer
4. No Compliance
5. See Me In Shadow
6. Shattered
7. The Gathering
8. Daylight Lucidity
9. Sleepwalkers Dream
10. A Day For Ghost
11. Pristine
12. Deep Frozen (bonustrack Version)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod