Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : After Forever, Trail Of Tears, The Sins Of Thy Beloved , Penumbra
- Style + Membre : Tristania, Mortemia
 

 Site Officiel (179)
 Page Myspace (250)
 Page Facebook (432)

SIRENIA - Nine Destinies And A Downfall (2007)
Par POWERSYLV le 19 Janvier 2007          Consultée 7809 fois

En guise de piqûre de rappel ou alors si vous n'avez pas lu les chroniques des albums précédents sur ce joli webzine, SIRENIA est depuis 2001 le groupe du guitariste/compositeur Morten Veland, membre évincé de TRISTANIA. Le guitariste a depuis fait ses preuves avec deux albums (At Sixes And Seven (2002), An Elixir For Existence (2004)) et un EP (Sirenian Shores (2004)), démontrant ainsi qu'il était un élément fort de TRISTANIA et coiffant ainsi au poteau ses anciens compères. Les opus précédents ont vu passer 2 chanteuses (Fabienne Gondamin, puis Henriette Bordvik qui a quitté le groupe en septembre 2005), c'est aujourd'hui la blonde Monika Pedersen (transfuge de SINPHONIA) qui s'y colle. Entre temps, Bjørnar Landa qui n’était que guitariste de session pour le groupe est devenu membre officiel. Après une absence de 3 ans en terme de sortie discographique (2004 aura vu le groupe tourner en Europe, avec TIAMAT, PAIN et THEATRE OF TRAGEDY), SIRENIA reprend du service et nous sert son troisième opus Nine Destinies And A Downfall. L'album de la continuité, de la confirmation ?

On retrouve bien entendu sur cette nouvelle offrande des norvégiens des morceaux caractéristiques du genre. Pour la plupart, ils sont mid-tempo, puissants et travaillés. On a affaire à des passages calmes et émotionnels proches parfois d'un THEATRE OF TRAGEDY ou LEAVES EYES (le côté épique en moins) avec de légères touches électro qui confèrent une aura de modernité. Le son est d'ailleurs impeccable. Sur ces moments, la voix de la nouvelle venue sait se fondre tranquillement dans le moule, au milieu des synthés et des guitares bien accérées. Le single "My Minds Eye" est bien rythmé et plutôt accrocheur et lorsque le ton monte et s'électrise, la voix de Monika peut parfois se rapprocher de celle de Floor Jansen, en moins cinglante mais plus veloutée que la plantureuse chanteuse d'AFTER FOREVER. Les titres jouent souvent sur le contraste couplet doux / refrain qui s'envole (le magnifique "One By One" et son refrain très mélodique, "Sundown" avec son début au riff très appuyé avant que le chant très inspiré et émotif de Monika ne nous transporte et qu'à son tour Morten n'insuffle ses growls - assez rares ici ...). Morten nous envoie à quelques occasion un brin de chant clair ("Seven Keys And Nine Doors"). Il y a même des choeurs à la THERION même si ceux-ci, contrairement au groupe de Christofer Johnsson, est loin de former l'armature des titres laisant plutôt la place aux instruments metal. Sans oublier quelques soli de guitares pas démonstratifs mais qui font mouche ou qui sont emprunts d'émotion.

"Oui ... et puis ?", allez-vous me dire. Car voilà une bonne dizaine d'années maintenant que les groupes de metal goths / atmosphériques dits "à chanteuses" (le fameux sobriquet "Female Metal") pullulent, chacun des nouveaux venus s'efforçant de plus en plus ... difficilement d'amener sa contribution au sein de la concurrence. Dans ce cadre, SIRENIA n'apporte pas grand chose de nouveau dans sa catégorie, il est vrai. Cependant, ce Nine Destinies And A Downfall possède des titres bien composés, accrocheurs (le refrain d' "Absent Without Leave") où survole toujours une certaine mélancolie. Si on veut chipoter, on peut éventuellement reprocher à l'album d'avoir certains titres un peu trop construits sur le même modèle mais peu importe finalement lorsque les refrains nous restent en tête en quelques écoutes et qu'on s'émerveille devant la beauté de certaines parties (la ballade finale "Glades Of Summer" où la voix de Monika donne toute sa mesure). Car ce disque est un joli disque, point. Il y a vraiment de belles choses là dedans, enfin pour ma part, je suis assez sensible aux compositions et aux mélodies de cet opus. Principal compositeur du groupe, Morten Veland a définitivement eu du flair alors que les derniers essais de son ancien groupe TRISTANIA se montrent à vrai dire fort peu convaincants. A tester si vous aimez le style, les fans du groupe reconnaîtront eux la patte Veland et ne devront donc pas être déçus, loin s'en faut.

Ce nouvel album sort chez Nuclear Blast. Il a été enregistré aux Jailhouse Studios en Norvège sous l’égide d’ Hans Eidsgard et aux Soundsuite Studios en France avec l’indéboulonnableTerje Refsnes. Enfin, c’est Tue Madsen qui est responsable du mix (celui-ci a été effectué aux Antfarm Studios – Danemark). La splendide pochette est l’œuvre d’ Anthony Clarkson.

Pour info, SIRENIA sera à l’affiche du Metal Female Voices Fest (5ème édition) le 20 octobre 2007.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par POWERSYLV :


MOONSPELL
Sin/pecado (1997)
Metal gothique




FLOWING TEARS
Razorbliss (2004)
Metal gothique


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   BAST
   KARL VON KARL

 
   (3 chroniques)



- Monika Pedersen (chant)
- Morten Veland (guitare, vocaux death)
- Bjornar Landa (guitare)
- Jonathan Perez (batterie)


1. The Last Call
2. My Mind's Eye
3. One By One
4. Sundown
5. Absent Without Leave
6. The Other Side
7. Seven Keys And Nine Doors
8. Downfall
9. Glades Of Summer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod