Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD-ROCK SUDISTE  |  LIVE

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ted Nugent , Lynyrd Skynyrd

MOLLY HATCHET - Double Trouble/live (1985)
Par LATIMUS le 19 Mars 2007          Consultée 4089 fois

Aucun doute là-dessus, le Rock sudiste est taillé pour le live. LYNYRD SKYNYRD, BLACKFOOT et bien d’autres l’ont déjà maintes fois prouvé. Cette musique finalement très festive et surtout très humaine prend toute sa dimension devant un public. Mais jusqu’à 1985, MOLLY HATCHET n’avait pas sorti d’album live officiel. C’est chose faite avec ce Double Trouble Live, qui, comme souvent, fait également office à l'époque de Best Of tout à fait convenable.

Pourtant, on aurait pu penser que les choses n’étaient pas aussi simples alors que MOLLY HATCHET s’enfonçait dans les Eighties : on aurait même pu craindre le pire. Tout d’abord, comme bon nombre de groupes sudistes à l’époque, le dernier album en date, The Deed Is Done, paru en 1984, lorgnait allègrement vers le Rock FM (avec choeurs et claviers à gogo), de qualité certes, mais moins virulent que le Hard-Rock sudiste des débuts. D’autre part, tout comme LYNYRD SKYNYRD, MOLLY HATCHET possédait en son sein trois guitaristes, ce qui (bien avant qu’IRON MAIDEN ne fasse de même avec plus ou moins de bonheur) valait son pesant de cacahuètes, surtout sur scène. Et voilà-t-y pas que MOLLY HATCHET perd l’un de ses trois gratteux en 1983 (Steve Holland, qui décide de lâcher l'affaire), ce qui fait que le groupe se retrouve alors banalement avec « seulement » deux guitaristes. Ce qui n'enlève d'ailleurs rien au talent de Dave Hlubek et de Duane Roland, loin s'en faut.

Seulement voilà, tout ceci n’empêchera pas ce Double Trouble Live d’être finalement excellent ! Enregistré à Dallas et à Jacksonville, ce live (double lors de sa sortie en vinyle, mais simple CD amputé de 2 titres, « Walk on the Side of the Angels » et « Walk with You ») se fait tout d’abord remarquer par une très bonne production. Son clair, puissant, section rythmique Riff West/Bruce Crump super efficace (on croirait qu’ils jouent dans votre salon !), guitares superbes et public bien présent sans toutefois trop couvrir la musique (comme chez KISS !). Seule la voix de Danny Joe Brown est parfois un peu en retrait.

L’album contient une bonne part de classiques Hard Boogie sudistes (« Bounty Hunter », « Flirtin’ with Disaster », « Beatin’ the Odds »...), très fun dans l’esprit (un peu comme AEROSMITH première période). Le summun du genre est l’extraordinaire « Boogie no More », un morceau méga-swinguant de 7 minutes qui n’en finit plus de finir (on croit que le morceau est terminé et il redémarre de plus belle !), le tout dans la joie et la bonne humeur et avec quantité de soli super jouissifs !

On trouve aussi des titres plus longs, plus variés et davantage axés sur l’émotion comme « Edge of Sundown » (extrait de l’album solo de Danny Joe Brown), son intro au piano et son solo de guitare poignant, la power-ballade épique « Fall of the Peacemakers », la reprise des ALLMAN BROTHERS BAND « Dreams I’ll never see » ou bien sûr... le célèbre « Free Bird » de LYNYRD SKYNYRD. Si certains puristes ont pu juger cette reprise incongrue, je dois dire que la version de MOLLY HATCHET, peut-être un peu plus Hard et moins Bluesy que l’originale, est tout à fait superbe. La première partie, assez soft, avec ses parties de piano, est bien rendue, et la seconde, qui débute avec les fameux soli de guitares d’anthologie et s’achève avec le final grandiose, tout aussi réussie. Tout simplement l’un des sommets de l’album !

Les esprits chagrins pourraient regretter la présence des deux titres plus Hard FM extraits de l’album The Deed is Done, à savoir « Stone in your Heart » et « Satisfied Man », qui font un peu tâche. Je les trouve tout de même bien agréables et ils permettent de se reposer les oreilles quelques minutes...

Et surtout ils n’empêchent pas ce Double Trouble Live d’être chaudement recommandable à tous ceux qui voudraient découvrir la première partie de la carrière du groupe. Un gang qui a par la suite maintes fois renouvellé son line-up, mais a toujours sorti des albums très convenables (voir les autres chroniques sur Nightfall) et qui est toujours en activité et même en forme !

A lire aussi en HARD ROCK par LATIMUS :


THIN LIZZY
Life (1983)
Deuxième excellent live de Thin Lizzy




GIRLSCHOOL
Screaming Blue Murder (1982)
Les filles franchissent le cap du 3e album


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
   THE BLUE OYSTER

 
   (2 chroniques)



- Danny Joe Brown (chant)
- Dave Hlubek (guitare lead, guitare slide)
- Duane Roland (guitare lead et rythmique)
- Riff West (basse)
- Bruce Crump (batterie)
- John Galvin (piano, synthétiseur)


1. Whiskey Man
2. Bounty Hunter
3. Gator Country
4. Flirtin' With Disaster
5. Satisfied Man
6. Bloody Reunion
7. Boogie No More
8. Freebird
9. Dreams I'll Never See
10. Edge Of Sundown
11. Fall Of The Peacemakers
12. Beatin' The Odds



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod