Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Finntroll
 

 Site Officiel (345)
 Myspace (229)
 Chaîne Youtube (209)

TROLLFEST - Brakebein (2006)
Par VOLTHORD le 23 Novembre 2006          Consultée 3998 fois

Lorsque les papas Finnois ne sont pas là, les petits nenfants Norvégiens dansent…puis ils volent tous les instruments des papas, poussent la disto un peu plus aigüe, emmènent de vrais instruments folk…et hurlent, et chantent, et boivent, et prennent de l'ecsta, et boivent encore, et s'acharnent, et partent en couille.

On avait déjà eu un première beuverie champestre déroutante et délirante avec "Willkommen...", voici que TROLLFEST remet (déjà) ça ! Youpi Youpla boum, crache dans ta main, prends celle de ton voisin, fait la farandole tout en branlant ton chef violemment, trouve la danse la plus anarchique et ridicule possible…Encore une de plus et ça dégénère en baston ou en kermesse.

Gros riffs percutants, black déchaîné qui dépote, humpa qui balance, mélodies débiles, sens autodérisionnel du délire de poilus bourrés...Tout un programme. Là où "Legendarisk OL" réinvente la valse metal, "Brakebein" déchaîne des riffs imposants de première classe (simple mais foutrement efficace). Ca part sur du boogie en plein milieu de "Utmarschen", le banjo de "Piratkriegen" nous emporte dans un putain d'hymne trollesque, "Yameeka" sonne comme une parodie de Ska-P version dégomme-ta-batterie-mon-frère. Si un jour quelqu'un a l'idée de monter une série TV de CASIMIR version p'tits machins verts, impossible de manquer la petite marche enjouée et hurlante de "Das Meer Ungeheuer". Et en guise de générique, la double-fin doublement gentillette de "Egen Mjød, Heidunder Mjød!"?

Bon en tout cas, "Essen Fest" est ultra méga super génial, tout autant que la la la la la la chanson à boire gentillette et prenante "Inni Den Grotte". Les chants de tavernes seront par ailleurs assez nombreux de-ci de-là dans l'album, ce qui nous changera de la voix teigneuse de Trollmannen.

Je finis la description des morceaux en disant qu'aucun d'entre eux n'est à laisser, et sans transition logique je continuerais bien en disant que ce second opus se veut plus déglingué, mais aussi plus mature, et dans l'un comme dans l'autre, il y réussit merveilleusement. Les compos sont plus courtes mais plus chargées et réfléchies. Ca assèche pas le délire et évite le gâchis de mélodies et d'idées, cet "art" où excelle un certain KORPIKLAANI.

Première conclusion : avec Brakebein, TROLLFEST crée une nouvelle fois la surprise, et s'écarte d'autant plus de leur grand frère finlandais pour chercher sa personnalité, complètement schizophrénique et barrée. Et puis de toute façon, leur musique évoque plus une réunion de petits gobelinoïdes teigneux sous ecstasy qu'un délire forestier de grosses bébêtes antichrétiennes poilues à la FINNTROLL.


Deuxième Conclusion: un album brillant qui n'aura pas fini de faire travailler le déhanché de mon petit cul informe, et qui par ailleurs, réinventera certainement la danse du slip. Du slip troll, bien sûr.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


ARKONA
Yav (2014)
La houle d'un rituel païen richissime.




ARKONA
Goi Rode Goi ! (2009)
Orchestralement folk, long, dense et percutant


Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Psychotroll (guitare)
- Trollmannen (chant)
- Mr. Seidel (guitare)
- Trollbank (batterie)


1. Legendarisk Øl
2. Brakebein
3. Utmarschen
4. Piratkriegen
5. Den åpne Sjø
6. Das Meerungeheuer
7. Essenfest
8. Inni Den Grotte…
9. Illantergesteignung
10. Prestefeste
11. Yameeka
12. Skogsgjensyn
13. Egen Mjød, Heidunder Mjød!



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod