Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL A VOIX FEMININE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oratory, Dakrya, Nightwish
- Membre : Serious Black
- Style + Membre : Beto Vazquez

EDENBRIDGE - The Grand Design (2006)
Par FREDOUILLE le 28 Septembre 2006          Consultée 4026 fois

Quand j'écrivais la chronique de Shine, quatrième album du combo autrichien, il y a déjà près d'un an, je ne m'étais quasiment pas trompé lorsque je disais que la musique d'EDENBRIDGE se bonifiait avec le temps. Il est vrai qu'après un album prometteur dans le style (Sunrise In Eden), et puis deux albums plutôt moyens (Arcana et Aphelion), EDENBRIDGE a légèrement redressé la barre en nous proposant Shine, qui malgré ses défauts, fut un album beaucoup moins linéaire et "chargé" que ses deux prédécesseurs. Un effort tout particulier avait été donné au niveau de la composition, si bien que la galette proposait une musique beaucoup plus plaisante, plus riche et diversifiée. La musique, aérée, respirait davantage ! Et pour les "durs" (comme moi !^^), EDENBRIDGE avait aussi quelque peu "musclé" ses intentions.

The Grand Design confirme toutes les bonnes intentions du groupe et poursuit le sentier balisé par Shine. Pourtant, peu ou pas d'innovation chez le groupe ; nous sommes toujours en présence d'un heavy mélodique classique, aérien, légèrement progressif sur les bords, avec un chant féminin qui manque toujours autant de puissance, mais la Sabine semble progresser dans le domaine ; sa voix semble s'étoffer au niveau registre et du coup la monotonie se fait moins ressentir.
A l'instar de Shine, EDENBRIDGE (Lanvall en particulier puisque c'est le cerveau du groupe) a une nouvelle fois pris un grand soin dans la composition des titres. Le combo autrichien semble d'ailleurs avoir mis tous les atouts de son coté à l'image de la production, énorme, pure et soignée. D'autre part, beaucoup d'arrangements et de choeurs ornementent l'album (QUEEN n'est d'ailleurs parfois pas très loin à ce niveau) et ce dès les premières secondes de "Terra Nova", dont la grandiloquence de l'introduction risque de vous surprendre. "Terra Nova" qui s'étend sur 7 minutes et des bananes est une des réussites de l'album. Le groupe propose certainement là ce qu'il sait faire de mieux. Le titre est enlevé et propose un break majestueux où le solo de Karl Groom (THRESHOLD), invité en guest sur l'album, décuple le pouvoir de séduction du morceau. Très beau.
On pourra classer au niveau des réussites de l'album, le superbe "The Grand Design" qui du long de ses 10 minutes varie les plaisirs à volonté. Véritable dédale mélodique sur lequel le chant de Sabine et les choeurs se mélangent à merveille, "The Grand Design" explore différents horizons : passages légèrement folkloriques, asiatiques et même passage flamenco qui pour le coup n'est d'ailleurs pas sans rappeler succinctement un titre de DEPRESSIVE AGE ("Campanero Song").
Le reste de l'album est de facture plus classique dirons nous, et ressemble plus à ce que EDENBRIDGE nous avait habitué par le passé ; l'enjoué "See You Fading Afar", le sirupeux "Flame Of Passion" mélodique à souhait, "Evermore" qui affiche même un coté plus rentre dedans de part des riffs incisifs (attention, c'est pas du thrash non plus !^^). D'ailleurs ce "Evermore" n'est pas sans rappeler EVANESCENCE dans l'esprit et de par ses lignes de clavier. Enfin, EDENBRIDGE n'oublie pas l'exercice de style qu'est la ballade avec le très joli "The Most Beautiful Place". Je trouve d'ailleurs que dans ce domaine, le groupe est loin d'être mauvais. La mélodie est belle et Sabine excelle sur ce genre de morceaux.

EDENBRIDGE poursuit donc sur la lancée de Shine et nous propose donc avec The Grand Design, un album de heavy mélodique, correct dans l'ensemble et surtout très soigné. Un travail méticuleux ayant été réalisé au niveau des arrangements. Cet album ravira sans aucun doute les fans du genre. Pour ma part, j'ai trouvé l'album très plaisant mais encore une fois EDENBRIDGE n'évite pas ses travers : la musique proposée manque sensiblement de "patate" (on se fait un peu ch... par moments et les paupières se font lourdes) et le coté "fleur bleue" voire "gnan-gnan" est toujours présent ("On The Top Of The World"). On dira au final que c'est reposant !

A noter que l'édition limitée de l'album propose un bonus track "Empire Of The Sun" instrumental intéressant aux passages Floydiens mais un tantinet répétitif au bout du compte.

Morceaux préférés : "Terra Nova", "The Grand Design"

A lire aussi en DIVERS par FREDOUILLE :


RAISE HELL
City Of The Damned (2006)
Heavy Thrash de haute volée! Un retour en force!




MAXIMUM THE HORMONE
Koi No Megaraba (2006)
Les WALTARI japonais! Excellent!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Sabine Edelsbacher (vocals)
- Arne Stockhammer Lanvall (guitars/keyboards)
- Martin Mayr (guitars)
- Frank Bindig (bass)
- Roland Navratil (drums)


1. Terra Nova
2. Flame Of Passion
3. Evermore
4. The Most Beautiful Place
5. See You Fading Afar
6. On Top Of The World
7. Taken Away
8. The Grand Design
9. Empire Of The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod