Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Iron Maiden, Viper, Paragon
- Membre : The Armada , Tarot's Myst

STORMWITCH - War Of The Wizards (1992)
Par DARK SCHNEIDER le 1er Novembre 2006          Consultée 4289 fois

Après « Eye of the storm », STORMWITCH devait subir le plus gros bouleversement de sa carrière. Harald Spengler, à l’origine de tous les lyrics du combo, et également de la musique avec son comparse Stefan Kaufman, décide de quitter le groupe pour s’atteler uniquement à la production et à la composition. Son remplaçant, un certain Wolf Schludi, ne fit pas long feu dans le groupe, puis ce fut au tour du bassiste, Andy Jager, de quitter le groupe. Il fut remplacé par Martin Albrecht. Mais STORMWITCH ne continua pas longtemps sous cette formule, Stefan Kaufman quitta à son tour le groupe et Harald Spengler s’écarta définitivement de tout ce qui attrait à STORMWITCH. Privé de ses deux guitaristes et compositeurs, on pouvait légitimement se demander comment STORMWITCH allait surmonter cette épreuve. Mais il en fallait plus pour démotiver Andy Mück et Peter Langer, les deux rescapés du line-up d’origine. Ils recrutèrent alors une nouvelle paire de guitaristes : Damir Uzunovic et Joe Gassmann. Et au lieu de se précipiter à sortir un nouveau disque, ils se lancèrent dans la composition d’un concept album ambitieux. C’est donc en 1992 que sort « War of the wizards », dont le titre, ainsi que la pochette (dessinée par le meilleur illustrateur des « livres dont vous êtes le héros »), évoquent un concept très héroic fantasy. En fait, il s’agit ni plus ni moins que d’un concept album déguisé sur le seigneur des anneaux ! Les noms des personnages et l’histoire sont modifiés mais il n’y a aucun doute sur ce fait, d’autant plus que ça parle bien de Hobbits, de dragons, de magiciens et surtout d’anneaux ! Le groupe n’a sans doute pas eu les droits nécessaires pour pouvoir conté le chef d’œuvre de Tolkien.

Pour ce qui est de la musique, l’évolution est assez nette. STORMWITCH rompt avec la direction prise sur l’opus précédent. Il était de toute façon évident qu’ils ne pouvaient s’aventurer plus loin dans ce registre ultra mélodique au risque de perdre leur crédibilité de groupe de heavy metal. « War of the wizards » renoue donc avec une musique plus heavy et également plus épique. Les nouveaux guitaristes sont bien plus techniques que les précédents, mais ils n'ont pas tout à fait le même talent pour distiller des riffs accrocheurs. Cependant, la patte mélodique du groupe, si caractéristique, est toujours présente. Il faut d’ailleurs préciser que Stefan Kaufmann et l’éphémère Wolf Schludi ont participés aux processus de composition, quant aux lyrics, ils ont été réalisés par une parolière. « War of the wizards » est un album qui se veut assez varié avec ses morceaux de heavy mélodique, ses mid-tempo, et la ballade moyenâgeuse de circonstance (« Fate’s on the rise »). Pas d’intro convenu ou surfaite comme il est coutume d’en entendre sur ce genre d’album, on entre directement dans le vif du sujet avec le rapide « Listen to the stories » et son refrain très accrocheur rehaussé par des chœurs. Il s’agira d’ailleurs d’une constante tout au long de l’album : la capacité du groupe à aligner les refrains qui tuent. Ainsi « Listen to the stories », « Theja », « Wooden drum », « A promise of old » et « Wanderer » sont autant de morceaux très forts, rien que grâce à leurs refrains. Sur « Theja » on peut également entendre une courte narration, bon c’est la seule de l’album, c’est pas du RHAPSODY non plus. Le travail effectué par Andy Mück est également remarquable, ce dernier varie ses phrasés, pèse chacun de ses mots. Certes, il n’a pas des capacités vocales extraordinaires mais il mise tout sur son feeling, en fait je le trouve excellent ! Vocalement je serais tenté de faire le rapprochement avec Joacim Cans d’HAMMERFALL. En ce qui concerne la structure des morceaux, celle-ci se veut parfois plus complexe, avec beaucoup plus de breaks que par le passé (« Dragon’s day » par exemple). On sent vraiment que les nouveaux gratteux ne sont pas des manchots bien que le feeling ne semble pas vraiment être leur point fort. Pas d’arrangement pompeux et grandiloquent sur cet album, le clavier se contente de quelques interventions discrètes.

Au niveau des défauts, et bien à vrai dire il n’y en a pas beaucoup. Disons que parfois Andy Mück en fait un peu trop sur les quelques lignes de chant suraigu de « Fate’s on the rise », mais on lui pardonnera facilement. Nous pourrions juste reprocher un léger manque de feeling de la part des guitaristes, mais ils compensent largement par leurs capacités à amener des changements d’ambiance au sein des morceaux (changement de rythmique, passage en arpège, son clair etc...).

Avec « War of the wizards » STORMWITCH a réalisé un excellent album, chose qui ne semblait vraiment pas gagner d’avance vu les gros bouleversements que le line-up du groupe a subi. C'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour le groupe, et avec un album aussi enthousiasmant on peut se dire qu’Andy Mück et sa bande vont nous proposer plein de bonnes choses à l'avenir, malheureusement, la suite ne nous donnera pas vraiment raison…

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


SORTILÈGE
Larmes De Héros (1986)
Le meilleur album de Heavy Metal français !!!!




LOUDNESS
Gotta Fight (1985)
Heavy Metal et dessins animés font bon ménage


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Andy Mück (chant)
- Damir Uzunovic (guitare)
- Joe Gassman (guitare)
- Martin Albrech (bass)
- Peter Langer (batterie)


1. Listen To The Stories
2. Theja
3. Magic Mirror
4. Wooden Drum
5. War Of The Wizards
6. Dragon's Day
7. Time
8. Fate's On The Rise
9. A Promise Of Old
10. The Way To Go
11. Wanderer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod