Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel De Buckethead (1138)

BUCKETHEAD - Enter The Chicken (2005)
Par NAUSICA75 le 27 Décembre 2005          Consultée 8813 fois

Attention, indigestion de chicken en perspective !!! Buckethead, "tête de seau" (parce que le monsieur se balade avec un seau sur la tête, qui lui permet d'après lui de canaliser l'énergie psychique des poulets sacrifiés) revient sur le devant de la scène avec son nouveau délire "Enter the Chicken". En pleine période incertaine d'épidémie de grippe aviaire, notre éleveur de poulets nous propose plein de nouveaux titres qu'il a enregistrés avec des amis, d'où le nom de le nom du groupe "Buckethead and Friends". Ce qui donne un album d'une variété phénoménale. Il est vrai que la discographie de notre homme est assez éclectique et on ne sait vraiment jamais à l'avance de quoi sera constitué son prochain album.
Comme souvent, celui-ci mixe joyeusement machines (un peu, beaucoup, passionnément) et guitares vrombissantes (à la folie) dignes de La Guerre des Mondes. Plutôt que de tenter d'expliquer ce mariage contre-nature de rythmiques somme toute assez classiques, de bruitages incongrus et de cette guitare furibarde qui est partout ailleurs, contentons-nous d'expliquer, en guise d'étude psychologique, que le Buckethead en question a vécu son enfance dans un élevage de poulets en face duquel était situé un drive-in projetant des grands nanars de la SF avec tout plein de robots géants et de monstres à la Godzilla, des dessins animés bien secoués ou encore Massacre à la tronçonneuse. Forcément, ça laisse des traces ... Lui-même le dit dans cet extrait : "J'étais en train de manger, et j'ai mis le masque sur mon visage puis le seau sur ma tête. Je suis allé me regarder dans le miroir. Et j'ai juste dit: 'Buckethead. Voici Buckethead.' C'était juste un de ces trucs. Par la suite, je voulais tout le temps être ce truc."

Après un nombre important de disques solo et de collaborations plus ou moins diverses et variés, notre guitariste "serial killer", nous propose 11 titres completement originaux. Alors de quoi est constitué cet album ?
Après une intro très courte, avec pour seul "instrument" un chant féminin, le deuxième titre "We are alone" en collaboration avec le chanteur, Serj Tankian (System of a Down), nous propose des parties de guitares syncopées hallucinantes, tandis que le Serj Tankian grâce à son chant si particulier, ammène ce titre vers des contrées encore inexplorées. Changements de rythmes, chant halluciné et hallucinant, voici l'univers complètement dingue du guitariste.
Ce n'est pas près de se calmer avec le titre "Botnus" où le chanteur Efrem Schultz chante (hurle?) tandis que Buckethead martyrise sa guitare. Les soli joués sont completement dingues. Alternance de passages agressifs et acérés puis de passages lents et mélancoliques, ce titre est une véritable baffe pris en pleine figure.
"Three fingers" est completement différents des titres précédents, avec comme chanteur Saul Williams. Pas completement rap, dur à définir, ce titre n'est pas mon préféré. La fin du titre étant totalement folle ...
Un peu de calme (avant la tempète?) avec le titre "Running from the light", entièrement chanté par des voix féminines Gigi et Maura Davis. Le jeu de guitare de notre psychopathe se fait tout en finesse comme sur le titre excellent "Coma" où le chant d'Azam Ali est totalement hallucinant et superbe. Buckethead mettant tout son talent au service du morceau, celui-ci est peut-être le meilleur de l'album. Chant oriental, guitare surprenante, le cocktail est détonnant. Voila un titre qui aurait pu facilement trouver sa place sur son album solo (excellent aussi) "Colma" sorti il y a quelques années déjà.
On écoutera d'une façon amusé le titre "Interlude", véritable morceau country (par Donald Conviser) qui sera suivi par le titre le plus dingue de l'album "Funbus" où le chant complètement death/black épaulé par une guitare au rythme survoltée surprend. Par la suite, le morceau s'envole vers un heavy plus classique avec un solo dont seul Buckethead a le secret.
Autre morceau dingue aussi, l'hallucinant "The hand" avec ses parties de vocalises féminines, de guitares qui peuvent renvoyer un certain Steve Vai au tapis tant l'originalité du morceau est incroyable. Le dernier morceau de l'album "Nottingham lace" est un titre qui aurait pu se retrouver lui aussi sur les premiers albums de Buckethead, tant la virtuosité de celui-ci est exubérante. Ecoutez ce titre et vous comprendrez que notre poulet guitariste, élevé en plein air, est un véritable virtuose, qui explose tout sur son passage. Pendant 6mn30, il propulse son auditoire vers des sommets guitaristes rarement égalés.

En résumé, cet album est à l'image de notre homme (poulet?), une véritable mosaique de genres musicaux, un véritable touche-à-tout de génie, véritable virtuose (à quand une participation au G3 ?) de la guitare, qui explore avec une facilité déconcertante le métal et la guitare en rêgle générale. Je recommande aussi de voir le clip video sur le net du titre "We are one" qui est à l'image du personnage, complètement dingue et grotesque. En tout cas, un excellent investissement pour cette fin d'année 2005. Peut-être pas le meilleur album pour connaitre Buckethead (encore que ...), celui-ci fourmille d'idéee surprenantes et novatrices.

A lire aussi en HEAVY METAL par NAUSICA75 :


VITALIJ KUPRIJ
Revenge (2005)
La bombe néo-classique du début d'année ...




Yngwie MALMSTEEN
Trilogy (1986)
L'album neo-classique de référence ...


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Buckethead (guitar)
- Serj Tankian (production, vocals, a&r coordi)
- Efrem Schulz (vocals)
- Saul Williams (vocals)
- Ejigayehu Shibabaw (vocals)
- Maura Davis (vocals)
- Azam Ali (vocals)
- Maximum Bob (vocals)
- Ani Maldjian (vocals)
- Shana Halligan (vocals)
- Donald Conviser (vocals)
- Dirk Rogers (vocals)
- Keith Aazami Vocals)


1. Intro
2. We Are One
3. Botnus
4. Three Fingers
5. Running From The Light
6. Coma
7. Waiting Hare
8. Interlude
9. Funbus
10. The Hand
11. Nottingham Lace



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod