Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (3)
Questions / Réponses (5 / 24)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (806)

MÖTLEY CRÜE - Red, White & Crue (2005)
Par THE MARGINAL le 8 Juillet 2005          Consultée 6454 fois

"Red, white & Crüe" est la quatrième compilation de MÖTLEY CRÜE en l'espace de 14 ans. Quel est son principal intêret ? En premier lieu, cette compilation marque le come-back du Crüe qui s'embarque cette année dans une gigantesque tournée qui écume les USA, mais aussi l'Europe (Grande Bretagne, Scandinavie, Italie, Espagne), le Japon et l'Australie. Cet événement est marqué par le retour au bercail du fantasque batteur Tommy Lee.

Si la pochette de "Red, white & crüe" est typiquement orientée hard-rock américain, le verso du CD montre le groupe à nouveau réuni. Tommy lee se la joue caïd (à son âge !), Vince Neil parait bien bouffi, Mick Mars semble fatigué. Seul Nikki Sixx donne l'impression de garder intacte son aura. Il semble en tout cas mieux supporter le poids des ans que ses compères. Le contenu du livret: on peut y lire un résumé de la carrière de MÖTLEY CRÜE, faite de hauts et de bas, jalonnée de bons et de mauvais moments. John Corabi a été mentionné, cette fois-ci. En revanche, il n'y a pas un mot sur feu-Randy Castillo, qui avait remplacé Tommy Lee à l'époque de "New tattoo" avant de s'éteindre en 2002. Pas cool de ne pas lui avoir rendu hommage...

Cette compilation, comme on peut s'y attendre, revisite la parcours du Crüe de 1981 à aujourd'hui. Si les hits et les classiques sont là, on note également la présence de titres moins connus, de quelques morceaux plus ou moins remixés, remaniés, de quelques simili-raretés, ainsi que de 3 nouvelles chansons fraichement enregistrées (parmi elles, une cover des Rolling Stones "Street fighting man"). La plupart des classiques sont présents, de "Live wire" à "Kickstart my heart", en passant par "Looks that kill", "Primal scream", "Piece of your action", "Wild side", "Dr. Feelgood", "You're all I need", "Too young to fall in love" et la cover "Smokin' in the boys room". On remarque également que des titres moins évidents comme la cover des Beatles "Helter skelter", "All in the name of..." et "Use it or lose it" figurent au menu.

Même la période post-91 n'a pas été oubliée, et c'est en partie ce qui différencie cette compilation des 3 précédentes. La période en question figure sur un deuxième CD et on y trouve la reprise des Sex Pistols "Anarchy in the U.K", la version remaniée (au piano) de la ballade "Home sweet home", "Generation swine"(le meilleur titre de l'album du même nom), "Hell on high heels", ainsi que les 2 inédits du "Greatest Hits" de 1998("Bitter pill" et "Enslaved"). Sont également présents 2 titres de l'ère John Corabi ("Hooligan's holiday" et "Misunderstood") qui sont en fait des versions de singles promotionnels (mais ne sont pas foncièrement différents des originaux), tout comme "Afraid". Le Crüe a également ressorti des placards 2 titres du EP "Quaternary", sorti en 1994 et aujourd'hui quasiment introuvable: "Planet boom", qui est une inspiration de Tommy lee et lorgne vers le hip-hop et l'indus (ce qui était un signe avant-coureur de ce qu'allait faire Tommy Lee hors de MÖTLEY CRÜE) et "Bittersuite", qui est un instrumental bluesy inspiré par Mick Mars.

Les inédits de cette compilation, venons-en... Tout d'abord, il y a ceux de la période 81-82. "Toast of the town" fait partie des premières compos du Crüe, mais n'avait pas été retenu pour figurer sur "Too fast for love". Ce titre montre à quel point Nikki Six & co. étaient spontanés et affamés. A signaler que Pretty Boy Floyd l'avait repris sur son premier album en 1989 ("Leather boys with electric toyz"). Quand à "Black widow", c'est un mid-tempo qui ressemble beaucoup à "Merry go round" de par les parties de guitare. Ensuite, il y a les 3 inédits récents qui apportent un air de fraicheur à cette compilation. "If I die tomorrow" est un titre mi-rock (de par le refrain), mi-ballade et ne correspond pas trop à ce qu'on connait du Crüe. Je dirai même que ça se rapproche de ce que font les groupes de modern-rock (écoutez un peu les stations US de radios rock et vous verrez ce que je veux dire). Pas étonnant: Nikki Sixx a co-écrit ce titre avec SIMPLE PLAN, un groupe très en vogue actuellement. Bien que ce titre ne soit pas foncièrement mauvais, il me laisse sur ma faim. Je lui préfère largement l'autre inédit "Sick love song", une compo résolument sleaze-rock, pleine de punch qui rappelle un peu la période "Dr. Feelgood". C'est simple: je considère "Sick love song" comme le meilleur titre du Crüe depuis "Primal scream" (qui remonte à 1991) et si on ne connaissait pas l'une des motivations principales du groupe (l'argent), on croirait presque que la magie opère à nouveau. "Street fighting man", enfin, est une reprise des Stones très convaincante et montre un MÖTLEY CRÜE très à l'aise. D'autre part, la version japonaise de cette compilation contient un autre inédit: "I'm a liar" (ce titre, je ne le connais pas, en revanche).

Au final, même si certains possèdent tous les albums du Crüe, ce "Red, white & Crüe" n'est pas si inutile que ça, d'autant que de nombreux inédits et autres raretés sont présents. Cette compilation retrace fort bien la carrière du groupe à Nikki Sixx qui, tout bien considéré, a quand même donné le meilleur de lui-même dans les 80's, mais n'est pas encore fini. Pour un néophyte, c'est un bon moyen de découvrir ce groupe qui a marqué à sa manière le hard rock.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


PSYCHOPUNCH
Smashed On Arrival (2004)
Ces suedois-là savent envoyer la purée !!!




TRIXTER
Hear ! (1992)
Le meilleur album de trixter !


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie, piano)
- John Corabi (chant, guitare)
- Randy Castillo (batterie)


1. Live Wire
2. Piece Of Your Action
3. Toast Of The Town
4. Too Fast For Love
5. Black Widow
6. Looks That Kill
7. Too Young To Fall In Love [remix]
8. Helter Skelter
9. Shout At The Devil
10. Smokin' In The Boys Room
11. Use It Or Lose It
12. Girls, Girls, Girls
13. Wild Side
14. You're All I Need
15. All In The Name Of...
16. Kickstart My Heart
17. Without You
18. Don't Go Away Mad (just Go Away)
19. Same Ol' Situation (s.o.s.)
20. Dr. Feelgood

1. Anarchy In The Uk
2. Primal Scream
3. Home Sweet Home ['91 Remix]
4. Hooligan's Holiday [brown Nose Edit]
5. Misunderstood [successful Format Version]
6. Planet Boom
7. Bittersuite
8. Afraid [alternative Rave Mix]
9. Beauty
10. Generation Swine
11. Bitter Pill
12. Enslaved
13. Hell On High Heels
14. New Tattoo [single Version]
15. If I Die Tomorrow (new)
16. Sick Love Song (new)
17. Street Fighting Man (new)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod