Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL DéJANTé !  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



DIE APOKALYPTISCHEN REITER - Samurai (2004)
Par POWERSYLV le 27 Décembre 2004          Consultée 5024 fois
S'il existe un groupe qui peut être qualifié de loufoque et atypique, c'est bien DIE APOKALYPTISCHEN REITER ! Il suffit de voir le phénomène une fois sur scène pour comprendre. Ce qui s'est produit à Paris en avril 2003 à la Loco puisque le combo était le deuxième intervenant de l'après-midi lors d'un No Mercy Festival mémorable et très orienté thrash d'ailleurs. Avec l'album précédent (Have A Nice Trip), les 5 allemands s'étaient déjà fait remarquer l'année dernière (remember l'hymne imparable "We Will Never Die").
L'assaut européen pour la conquête était lancé.

La force de ce groupe ? Sa capacité à passer d'un registre à un autre, très souvent au sein d'un même titre. Thrash, Heavy, Folk, Dark ... parfois même Black/Death. DIE APOKALYPTISCHEN REITER, c'est tout celà à la fois. Le fil rouge, c'est un état d'esprit convivial et délirant qui transparait sur beaucoup de passages du disque. Et comme le délire fonctionne (et qu'on aime ça), le groupe nous remet ici une platrée de ce qu'il sait faire de mieux avec ce Samurai tout frais. Un Samurai qui démontre la maturité du groupe, toujours emmené par le chanteur/guitariste Eumel, qu'on imagine encore paré de ses habits de moine shaolin. Sans parler de sa voix extraordinaire, qui sait alterner thrash moderne, cool, extrême ou plus suave et posé (un peu comme Fernando Ribeiro de MOONSPELL). Une voix qui accompagne une musique très riche elle aussi, passant du thrash au dark avec une facilité déconcertante ("Silence Of Sorrow"), d'un death-metal impitoyable à un passage lourd et épique ("Der Teufel"), du heavy dynamique ("Wahnsinn") au rock heavy presque punk (le délirant "Rock'n Roll"). On a quelques choeurs sur "Per Aspera Ad Astra". Morceau emblématique du disque, "Reitermaniacs" avec son début lourd et son accélération est l'hymne de la galette ! On y trouve aussi un morceau tout gentil et surprenant, où s'intercale même à un moment un rythme reggae (!!), "Lazy Day". Sans parler de la fin sur un morceau trip-hop et atmo, "Northern Lights". L'alternance du chant anglais et allemand renforce le côté exotique de la bête.

Vous l'aurez compris, ce disque fait à la fois la part belle au headbanging et au dépaysement. Et les musiciens passent donc du statut de brutes épaisses à ceux de prodiges classieux selon les passages (y a de superbes solos de guitares là-dedans). Je pourrais m'étendre en long, en large et en travers sur ce disque, tant la richesse musicale est grande. Et toutes les explications de la Terre ne peuvent pas là, comme ça, résumer le"truc".

Mieux vaut vous faire une idée par vous-mêmes après une bonne écoute. Enfin, quelques écoutes car il faut rentrer dans le trip, je vous l'avoue.
Et vous verrez, pour peu que vous soyez un peu large d'esprit, ce Samurai se laissera apprivoiser sans vous pousser au hara-kiri.
Donc, si vous êtes passés à côté du déjà excellent "Have A Nice Trip", voici un disque à la fois efficace, éclectique et novateur qui mérite vraiment qu'on s'intéresse à lui. DIE APOKALYPTISCHEN REITER ? Un nom vraiment trop compliqué pour peut-être une future référence, vous ne trouvez pas ?




Marquez et partagez






 
   POWERSYLV

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Eumel (chant, guitare)
- Volk-man (basse)
- Sir G. (batterie)
- Pest (claviers)


1. Wahnnsinn
2. Eruption
3. Rock'n Roll
4. Silence Of Sorrow
5. Der Teufel
6. Reitermaniacs
7. Barmherzigkeit
8. Per Aspera Ad Astra
9. Lazy Day
10. Die Sonne Scheint
11. Roll My Heart
12. Hey - Ho
13. Northern Lights



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod