Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH/FOLK DéJANTé  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



DIE APOKALYPTISCHEN REITER - Licht (2008)
Par POWERSYLV le 2 Septembre 2008          Consultée 3941 fois

Quoi de beau sous le soleil de Weimar ? Deux ans se sont écoulés depuis l’album Riders On The Storm et les Reitermaniacs (sous entendus les fans du groupe) ont pu voir leurs idoles en tournée (avec FINNTROLL par exemple) et sur leur petit écran grâce au double CD/DVD Tobsucht. Sur ce dernier, on pouvait voir le groupe allemand en action lors de leurs performances du Wacken Open Air 2007 et au Party San. Tout semblait se dérouler sous les meilleurs auspices, alors qu’en mars 2008, on apprenait le départ du guitariste Pitrone et son remplacement peu après par … une femme au surnom de Lady Cat-Man (rien à voir a priori avec le personnage de Catwoman du célèbre film Batman). Tiens tiens, une cavalière …

13 ans après la formation de ce combo hors-norme et qui n’obéit à aucune règle, nous avons affaire au septième album au titre très light, Light, annoncé par un EP sorti quelques semaines plus tôt, Der Weg dont d’ailleurs le titre se retrouve ici vers la fin de l’album. Licht (la lumière), Der Weg (le chemin) … mes bribes d’allemand (dont les cours ont usé quelques culottes dans ma tendre enfance) me guidant, en voici des termes bien simples qui veulent peut-être illustrer une idée forte. C’est qu’on ne sait jamais avec ces gens-là. Alors, 7 albums et 13 ans pour trouver le Chemin qui mène à la Lumière, à l’Illumination ? Cet opus constituerait-il une fin en soit pour les Cavaliers de l’Apocalypse d’Outre-Rhin ?

Vous trouverez ci-dessous les impressions d’un chroniqueur qui s’était fait la main sur des albums comme Have A Night Trip (2003, le quatrième - celui de la reconnaissance) et Samurai (2004) et qui connaissait quelques autres titres de ce groupes de filous. Une impression générale plutôt favorable dans l’ensemble, même si je me monterais un peu plus timoré et du coup moins dithyrambique. Pourquoi ? Tout simplement parce que malgré sa dose de morceaux efficaces, ce Licht possède à mon sens moins de folie que les deux albums sus-nommés et de ce fait, pour moi le place un peu en dessous. Le sentiment déjà qu’il manque 1 ou 2 hymnes comme pouvaient l’être « We Will Never Die » ou « Reitermania ». Le fait que le groupe se soit un peu calmé allant jusqu’à proposer des ballades … alors peut-être que ce phénomène était déjà amorcé sur Riders On The Storm (vu que je ne l’ai pas, je ne peux pas dire …) mais a priori ce n’est pas le cas vu l’excellente chronique de mon volatile de collègue (je vais lui voler dans les plumes celui-là un jour, huhu :) ).

Roulement de batterie et gros riff qui mitraille, « Es Wird Schlimmer » démarre l’opus de façon vigoureuse et éclatante avec un refrain fait pour le headbanging. Toujours de discrètes nappes de claviers là derrière et puis un break sympa pour souffler. Les fans seront en terrain connu avec ces sonorités et ce chant toujours très varié du frontman Fuchs qui peut être clair, ou extrême en lorgnant vers le black. « Auf Die Liebe » est très chantant avec son petit riff sympa aux airs folkloriques, le tout restant très énergique. « Wir Sind Das Licht » bastonne bien d’entrée et je trouve le chant plutôt marrant par moment.

Le syncopé « Adrenalin » démarre très bien avec son chant en retenue (on dirait presque un croisement entre Fernando Ribeiro de MOONSPELL et Till de RAMMSTEIN) et hop, d’un coup ça pête … mais je trouve le refrain pas terrible et trop simpliste. La jolie ballade « Nach Der Ebbe » qui démarre au piano est jolie mais déroutante pour ce groupe de déjantés. Pareil pour « Das Elende » qui néanmoins propose un refrain aux chœurs somptueux. Plus dynamique, « Heut` Ist Der Tag » me fait penser au IN FLAMES de la fin des années 90 par les harmonies de guitares. « Wir Hoffen » a une approche thrash voire punk et Fuchs chante sur les couplets avec une voix éraillée proche de celle de Tom Angelripper dans ONKLE TOM alors que le refrain fait penser aux dernières réalisations de BLIND GUARDIAN (?). On a même droit à une guitare complètement déjantée au moment du solo. Nous arrivons au fameux « Der Weg » : couplet au rythme soutenu avec quelques notes de piano derrière et refrain fédérateur qui s’envole … on comprend pourquoi ce titre assez accessible a fait figure de single. « Der Weg » est un peu le « One Second » des REITER. Bien que « Ein Lichtlein » reprenne à peu près la même recette en un poil plus musclée. Le final se résume en un efficace « Auferstehen Soll In Herrlichkeit » ma foi bien efficace avec un riff puissant et assez sombre.

Donc si je résume : même si ce « septième album » ne rime pas forcément avec « septième merveille », ça ne veut pas dire sans qualité, loin s’en faut. Surtout quand on s’enfile l’album sur plusieurs écoutes, ben on se fait aux refrains, on les chantonne (même si j’ai du mal avec le chant allemand) et c’est bien ça pour moi le plus important. Vive les trucs basiques et à bas la masturbation cérébrale. M’enfin, même si les 2 ballades sont un peu déroutantes pour notre horde et si le discours est un peu moins « fou fou » que d’habitude, Licht reste un album qu’on écoute avec plaisir et qui peut même servir de carte de visite pour les metalleux qui ne connaîtraient pas encore ces joyeux drilles qui sont encore loin d’aller ranger leurs montures au vestiaire, c’est moi qui vous le dis.

note : 3,5/5

Site officiel :
http://www.reitermania.de

MySpace (vous pouvez retrouver les titres « Es Wird Schlimmer », « Adrenalin », « Der Weg » et « Auferstehen Soll In Herrlichkeit » en écoute libre) :
http://www.myspace.com/reitermania

A lire aussi en DIVERS par POWERSYLV :


BELPHEGOR
Bondage Goat Zombie (2008)
Marquis de sade, satan, sm et tralala ...

(+ 1 kro-express)



HELLHAMMER
Apocalyptic Raids (1984)
L'album culte des pré-celtic frost


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Fuchs (chant)
- Lady Cat-man (guitare)
- Volk-man (basse)
- Sir G. (batterie)
- Dr. Pest (claviers)


1. Es Wird Schlimmer
2. Auf Die Liebe
3. Wir Sind Das Licht
4. Nach Der Ebbe
5. Adrenalin
6. Der Elende
7. Heut` Ist Der Tag
8. Wir Hoffen
9. Der Weg
10. Ein Lichtlein
11. Auferstehen Soll In Herrlichkeit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod