Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL EXTREME  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dirge
 

 Site Officiel (279)
 Myspace (238)

NEUROSIS - Enemy Of The Sun (1993)
Par JEREMY le 16 Septembre 2004          Consultée 6821 fois

Après avoir accouché de deux albums de punk/hardcore très, très moyens (pour ne pas dire nuls), Pain Of Mind et The Word As Law, et d’une petite bombe de hardcore complexe et envoûtante, Souls At Zero, voilà que Neurosis remet ça avec Enemy Of The Sun, son quatrième album studio, donc.

Souls At Zero proposait encore par moment des passages très speed, typiques hardcore. Mais avec Enemy Of The Sun, c’est fini ! Le quintette d’Oakland met de côté le peu de sa personnalité « punk » qui lui restait après « SAZ » et se consacre maintenant uniquement à la facette metal de sa musique. Ainsi, le groupe s’axe désormais sur la complexité, la recherche musicale, et plus sur la rapidité qui subsistait encore par moment sur l’album précédent. Le son de l’album est donc beaucoup plus lourd qu’auparavant.

Les guitares de Scott Kelly et de Steve Von Till s’inspirent désormais uniquement du grand Black Sabbath. Mais ne nous méprenons pas, ici point de riff qui tue sur place ou de solo gargantuesque. Aucun instrument ne se détache d’ailleurs réellement des autres. Chaque musicien contribue à l’atmosphère irrespirable, oppressante, de ce disque. La production joue d’ailleurs un rôle crucial, car elle laisse très peu d’espace entre les instruments, sans pour autant qu’ils empiètent les uns sur les autres.

Neurosis joue avec nos nerfs, proposant de longues fresques épiques (rarement en dessous des 7 minutes) étouffantes, dans un déluge de plainte et d’imploration. Simon Mc Ilroy distille ses notes de synthés au compte-gouttes, n’en lâchant juste ce qu’il faut pour nous soulager un minimum, mais aussitôt revient ce chant écorché et terriblement poignant. Neurosis crée une sensation de souffrance, de douleur, puis la soigne par une aération, un break…

C’est alors qu’on les croit gentils, les musiciens de Neurosis. Mais finalement non, car s’ils nous soignent l’espace d’un instant grâce à un passage plus calme, acoustique, ou par un chant clair (ah cette voix orientale sur « Raze The Stray » !), ce n’est que pour mieux nous abattre après, reprenant ses lamentations et ses plaintes sans fins. Et comme pour démontrer qu’il n’est pas nécessaire de faire des tempos dépassant les 200 beats/minutes, Enemy Of The Sun vient se terminer sur « Cleanse », un quart d’heure de percussions tribales qui, au fur et à mesure du morceau, accélèrent considérablement les battements de votre cœur. Le son y est ici vraiment phénoménal : la résonance lointaine accompagnant le rythme donne l’impression d’un grand vide autour de soi. Comme une chute du haut d’un immeuble qui ne trouverait jamais de fin… Et on se croit perdu… Et on l’est.

Ouf. Le disque est fini. Enfin presque, sur la réédition de 1999 il faut encore laisser place à « Takeahnase (demo version) » (sur lequel les influences punk de Neurosis reviennent au galop dans le chant et dans le riff, superbement entêtant !) et à « Cleanse II (Live in Oberhausen) ».

Voilà, cette fois-ci, le disque est bien fini. Quel soulagement ! C’est un véritable supplice que d’écouter cet album d’une traite tant il torture notre âme, notre esprit. Mais c’est le but recherché. Et ce petit sourire béat qui m’effleure les lèvres… Content d’avoir survécu à l’épreuve « Enemy Of The Sun » !

Chef d’œuvre.

A lire aussi en DIVERS par JEREMY :


NEUROSIS
The Eye Of Every Storm (2004)
L'album de l'année 2004 !!!

(+ 1 kro-express)



RAM-ZET
Escape (2002)
Alchimic metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Dave Edwardson (basse et chant)
- Scott Kelly (guitares et chant)
- Steve Von Till (guitares et chant)
- Jason Roeder (batterie)
- Simon Mcilroy (samples, synthés)


1. Lost
2. Raze The Stray
3. Burning Flesh In Year Of Pig
4. Cold Ascending
5. Lexicon
6. Enemy Of The Sun
7. The Time Of The Beasts
8. Cleanse
9. Takeahnase (bonus édition 99)
10. Cleanse Ii (live In Oberhausen, Bonus éd



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod