Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vital Remains

DEICIDE - When Satan Lives (1998)
Par DAVID le 12 Juin 2004          Consultée 3297 fois
Histoire de faire patienter les fans avant le prochain opus, Deicide décide de sortir un live entre temps. Il s'agit aussi de régler des obligations contractuelles avec le label Roadrunner, puisque Deicide leur devait encore un album chez eux avant de pouvoir s'en aller. Alors que pouvait-on attendre d'un album live de Deicide ? Du Deicide, forcément ! Mais encore ? Disons que les groupes de death ont rarement réussi à retranscrire sur album live toute la puissance qu'ils dégagent pendant leurs concerts et Deicide ne fait pas exception à la règle. On en vient alors à se poser la question sur le réel intérêt d'un album live puisque il se passe rarement quelque chose, entre le public pas vraiment hystérique, le groupe sur scène guère bavard avec ses fans (Glen Benton se contente juste d'annoncer les titres avant de passer à l'attaque, avec un p'tit "Chicago" de temps en temps, faut bien rappeler quand même que Deicide est constitué d'êtres humains !!!) et la production réalisée avec les moyens du bord. Le son est tout à fait convenable, mais il manque tout le punch qui rendrait nécessaire l'achat de ce live pour les fans. Les versions studio me paraissent meilleures, ce qui est un comble quand on sort un live, en général censé pulvériser les versions studios. Ce n'est pas le cas ici, Deicide accélère légèrement les tempos de la plupart des morceaux, mais ça ne suffit pas à les rendre d'une puissance hors du commun.

Pour ce qui est des chansons justement, ben, on reste dans le death metal de base, à l'image du dernier album en date, le moyen Serpents of the light. Très peu de titres de Legion (seulement 1) ce qui prouve bien que Deicide peine un peu à rejouer les titres de cet album, plus techniques que ceux des autres albums. A moins que le groupe ait jugé inefficace sur scène des tueries comme Satan Spawn, the Caco-Daemon, mais j'ai du mal à le croire. On se contentera donc d'un Dead but dreaming, qui passe pour ainsi dire inaperçu au milieu de la masse. Seuls les classiques du 1er album éponyme se démarque du reste, car ce disque sonnait plus heavy que les autres, Deicide n'était pas aussi brutal que maintenant. Et 6 morceaux de Serpents of the light, ça fait un peu beaucoup. Deicide s'enlise dans son death metal primaire, et un groupe de death basique qui continue dans le même style en moins bien, ça fait mal, ça a bien du mal à passer. Généralement ça annonce le déclin progressif du groupe en question et l'écoute d'un album studio devient très vite ennuyeuse. When Satan Lives manifeste un peu trop cette tendance, là où on aurait pu s'attendre à une grosse boucherie qui aurait remis tous les jeunes gringalets assoiffés de brutalité à leur place.




Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Glen Benton (chant, basse)
- Eric Hoffman (guitare)
- Steve Asheim (batterie)
- Brian Hoffman (guitare)


1. When Satan Rules His World
2. Blame It On God
3. Bastard Of Christ
4. Children Of The Underworld
5. Serpents Of The Light
6. Dead But Dreaming
7. Slave To The Cross
8. Lunatic Of God's Creation
9. Oblivious To Evil
10. Once Upon The Cross
11. Believe The Lie
12. Trick Or Betrayed
13. Behind The Light Thou Shall Rise
14. Deicide
15. Father Baker's
16. Dead By Dawn
17. Sacrificial Suicide



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod