Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Vision Bleak

EMPYRIUM - Songs Of Moors And Misty Fields (1997)
Par JULIEN le 10 Mai 2004          Consultée 6004 fois

“Songs Of Moors And Misty Fields” reprend la promenade entamée par EMPYRIUM avec “A Wintersunset…”, mais il apparaît cependant évident que notre duo allemand Andreas (claviers) - Markus (chant, basse, guitare et batterie), associé à Nadine Moelter (flûte et violoncelle) se fait ici l’ambassadeur d’une évolution incontestable, et ce à tous les niveaux : Markus a progressé au chant, la production est cette fois vraiment excellente, le son établit un équilibre appréciable entre les divers instruments, la flûte et le piano se sont affirmés et revendiquent désormais une exposition plus favorable, les compositions sont plus fouillées… Bref, EMPYRIUM a retenu les leçons de son « A Wintersunset » et a soigné la forme… au détriment du fond ? Heureusement non !

C’est avec une très belle introduction à la flûte et au piano, mêlés de chœurs majestueux, que ce « Songs Of Moors And Misty Fields » nous ouvre son univers mélancolique… et « The Blue Mists Of Night » de nous saisir instantanément : le chant Black de Markus a gagné en force, et ce superbe premier morceau ménage une dynamique vive et bien réelle, qui nous change de la langueur d’un « A Wintersunset… » trop plat, le tout sans porter atteinte à la grande qualité d’EMPYRIUM : l’indéfectible propension du groupe à nous dépeindre des paysages nimbés de tristesse, aussi beaux qu’intimistes, tout au long de compositions effleurant les dix minutes (si l’on excepte l’intro, seule « The Blue Mists Of Night se distingue, avec ses six minutes).

EMPYRIUM n’a donc pas révolutionné sa musique, il lui a tout simplement laissé le temps de mûrir, offrant à l’auditeur une efflorescence instrumentale superbe et généreuse, plus variée et authentique. Et c’est avec beaucoup d’attention qu’il nous faut nous abandonner à cette création touchante aux accents Folk plus marqués, d’une très grande tristesse, véritable marche solitaire au cœur même de paysages possédés par l’automne ou l’hiver. Car là est la source d’inspiration d’EMPYRIUM, dans la beauté infinie de la nature. Aux âmes qui savent la choyer, EMPYRIUM dédie toute la troublante force émotionnelle d'un "Songs Of Moors And Misty Fields" qui n'est vraiment pas loin de la distinction "chef d’œuvre" (5/6). Quant aux autres…

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE :


GIANT SQUID
The Ichtyologist (2009)
Tentacules, solitude et mélanges subtils




KAUAN
Pirut (2013)
Une petite merveille de Metal atmo


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Markus (chant,guitare,basse,batterie)
- Andreas (claviers)
- Nadine (flûte)


1. When Shadows Grow Longer
2. The Blue Mists Of Night
3. Mourners
4. Ode To Melancholy
5. Lover's Grief
6. The Ensemble Of Silence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod