Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (20)
Questions / Réponses (5 / 22)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : God Seed

BURZUM - Hlidskjalf (1999)
Par POSSOPO le 19 Février 2004          Consultée 10306 fois

Oserai-je le dire? Bon, je me lance. Je me suis trompé. Enfin, je crois. J’ai chroniqué il n’y a pas très longtemps Daudi Baldrs et j’ai assassiné le disque. Le problème est que je commence en cet instant t à m’en mordre un peu les doigts. J’avais tout de même eu le bon sens d’écrire que dans certaines conditions, l’album produisait chez moi un certain effet.

Il est clair que, quelle que soit la mélodie perçue, les informations transmises au cerveau par les oreilles ne sont pas analysées de la même manière à chaque fois. L’environnement joue un grand rôle dans l’appréciation ou le rejet d’une œuvre musicale. Le temps et l’expérience influent aussi sur l’effet produit par celle-ci. Je signifie par là qu’il est à peu près impossible d’être objectif sur la critique d’une pièce musicale ou sur tout autre travail artistique, simplement parce qu’elle parle au sensible de l’être, pas au sensé (ou au cœur et non à la raison si vous préférez) et que le premier est sujet à maints désordres, au contraire du second soutenu par les poutres de la logique.

J’essaye ainsi peut-être maladroitement de justifier ce qui suit: Daudi Baldrs est un album moins nul que j’ai pu l’écrire et possède un pouvoir hypnotique qui, s’il ne se manifeste que rarement, est pourtant bel et bien réel.
Je persiste cependant à dire que le caractère, le passé et l’aura de son créateur ne sont probablement pas étranger à l’effet que peut avoir sur moi l’opus et sont pour beaucoup dans l’attention que je peux lui porter et je l’admets volontiers, dans les nœuds indémêlables qui ont pris place dans mon crâne.

Je retente donc l’expérience avec Hlidjsklaf, successeur de Daudi Baldrs, composé et enregistré dans les mêmes circonstances en espérant cette fois-ci ne pas commettre d’erreur de jugement et trouver une ligne directrice à mon analyse.

J’écris, j’écris et ce dernier lp de BURZUM tourne sur ma chaîne. Mes sentiments sont de plus en plus flous. Je vois le triste sire dans sa cellule, j’ai en mémoire les églises brûlées, les coups de poignard dans le corps d’Euronymous et le malaise s’installe. Mon cœur bat plus vite et je sens la noirceur du personnage m’envahir.
Mais d’un coup d’un seul, tout s’effondre. Plus rien ne se passe. Ma raison refait surface pour reprendre le contrôle de mon âme. Hlidjsklaf n’est plus rien sinon un assemblage de sons ridicules qui atteint les abysses de la médiocrité.

En cet instant t plus une heure, je suis totalement perdu et n’ai aucune idée assurée de la valeur réelle de deux disques finalement fort semblables, le dernier-né utilisant des sonorités parfois un peu plus vastes et résonnantes. Je me contente donc, comme je ne maîtrise plus la situation, de rester sur ma dernière impression: si Hlidjsklaf bataille autant pour prendre possession d’une âme toute disposée à se faire enlever sans jamais y parvenir réellement, c’est qu’il est aussi lamentable que Daudi Baldrs. Son minimalisme grossier est piégeux, il veut vous faire croire qu’il recèle de la qualité. Tenez-vous à bonne distance de cette galette si vous ne voulez pas perdre votre santé mentale ou simplement votre temps (selon que vous soyez d’un naturel torturé ou plus terrien). Dieu que je m’enquiquine l’esprit pour rien du tout.

A lire aussi en AMBIENT par POSSOPO :


VINTERRIKET
Horizontmelancholie (2009)
Enfin du nouveau et un accouplement réussi !




VINTERRIKET
Lichtschleier (2006)
De la beauté du blanc

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Christian 'varg - Count Grishnack' Viker (tout)


1. Tuistos Herz
2. Der Tod Wuotans
3. Ansuzgardaraiwô
4. Die Liebe Nerþus'
5. Frijôs Einsames Trauern
6. Einfühlungsvermögen
7. Frijôs Goldene Tränen
8. Der Weinende Hadnur



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod