Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marilyn Manson, John 5
- Style + Membre : White Zombie

Rob ZOMBIE - Sinister Urge (2001)
Par MOMO HEARTBREAKER le 12 Février 2004          Consultée 5732 fois

A la sortie de cet opus, l’on pouvait se demander après le satisfaisant (sans plus) « Hillbilly Deluxe » ce que l’ancien maître de cérémonie du zombie blanc pouvait encore avoir à dire ? Pas grand chose de neuf, le père rob n’ayant pas changé d’un iota sa formule (des mélodies pop, des compositions très hard rock US dans l’esprit et un gros son néo-métal pour faire jeune) mais force est de constater qu’il connaît la musique et qu’il n’a pas beaucoup de concurrence dans son créneau capable de rassembler à la fois le fan de néo (que je ne suis pas du tout !) et l’amateur de bon vieux hard rock made in USA à fortes tendances commerciales.

Ainsi, toujours accompagné de ses fidèles compagnons de route, qui l’accompagnent depuis 1998, Rob sort de sa manche 11 titres terriblement efficaces (à défault d'être originaux) ponctués d’extraits de films d’horreur assurant les entractes au milieu d’un déluge de riffs abrasifs et de vocaux torturés. Voilà pour le menu ! Les moments forts de cette galette sont assurément « Dead Girl Superstar », « House Of The 1000 Corpses » et le hit single « Feel So Numb » tout comme « Iron Head » qui bénéficie de la présence de Ozzy Osbourne qui n’est pas la seule guest-star venue faire la fête sur cette rondelle. Puisqu’à l’instar de son mentor Alice Cooper, le père Zombie a invité tous ces potes pour lui prêter main forte. Ainsi apportent leur contribution à ce festin décadant des noms aussi prestigieux que ceux de Kerry King (Slayer), DJ Lethal (Limp Bizkit) et Tommy Lee (Mötley Crüe).

Le gros point noir de ce disque, c’est sa durée : 35 minutes environ ce qui est un peu court. Ajouter à cela quelque titres faciles (« Bring Her Down » ou « Scum Of The Earth ») et l’on est en droit de se dire qu’avec un peu plus de détermination et d’inspiration Rob Zombie aurait pu sortir un album peu plus riche. Du coup, ce disque est seulement pas mal alors qu’il ne manquait pas grand chose pour en faire une table de loi pour teenager US.

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


VOODOO HILL
Wild Seed Of Mother Earth (2004)
Hard rock




SPIRITUAL BEGGARS
Demons (2005)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   METALINGUS

 
   (2 chroniques)



- Rob Zombie (chant)
- Riggs (guitare)
- Blasko (basse)
- Tempesta (batterie)
- Evelyne Bennu (chant féminin)
- Emm Gryner (chant féminin)
- Ozzy Osbourne (chant additionnel sur 5)
- Frank Gryner (guitare additionnelle)
- Scott Humphrey (guitare additionnelle)
- Phil X (guitare additionnelle)
- Kerry King (guitare additionnelle sur 3)
- Chris Chaney (basse additionnelle)
- Tommy Lee (batterie additionnelle)
- Danny Lohner (guitare additionnelle)
- Josh Freese (batterie additionnelle)
- Gary Novak (batterie additionnelle)
- Jerry Hey (cor)
- Gary Grant (cor)
- Bill Reichenbach Jr. (cor)
- Daniel Wiggins (cor)
- Dj Lethal (platines)
- Mix Master Mike (platines)
- Bennett Salvay (arrangement cordes)


1. Sinners Inc
2. Demon Speeding
3. Dead Girl Superstar
4. Never Gonna Stop (the Red, Red Kroovy)
5. Iron Head
6. (go To) California
7. Feel So Numb
8. Transylvanian Transmissions Pt. 1
9. Bring Her Down (to Crippletown)
10. Scum Of The Earth
11. House Of 1000 Corpses



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod