Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marilyn Manson, John 5
- Style + Membre : White Zombie

Rob ZOMBIE - Hellbilly Deluxe (1998)
Par METALINGUS le 8 Juin 2017          Consultée 836 fois

Encore aujourd’hui, les raisons de la rupture de WHITE ZOMBIE sont un peu obscures : certains ont dit que le constant changement au sein même du personnel a eu raison du groupe. D’autres encore ont levé le voile sur les problèmes de drogue du maître de scène Rob qui, mêlé à son envie de tout contrôler, l’a amené tranquillement mais sûrement vers une carrière solo. Toujours est-il qu’à la suite du plus gros succès du groupe, le fameux "Astro-Creep: 2000", le Zombie Blanc a pris la poudre d’escampette pour laisser la place à son charismatique leader. Celui-ci a tout de même cru bon d’amener avec lui le dernier batteur en titre John Tempesta.

Étant donné la nature plutôt contrôlante du chanteur, il est clair que la direction artistique n’allait pas être très éloignée de son ancien groupe. À ce niveau, la logique est respectée : il s’agit de la suite directe (et l’évolution normale) de "Astro-Creep: 2000". Ceci étant dit, dès la chanson d’introduction passée, on peut facilement noter une touche beaucoup plus électronique que la normale. L’incroyable trio de choc constitué de "Superbeast", "Dragula" et "Living Dead Girl" est un mix parfait entre touches Indus mêlées aux riffs en béton bien lourd typés Heavy Metal. L’envie de bouger et d’headbanguer est bien là, constituant par le fait même une belle porte d’entrée pour n’importe qui n’appréciant pas le Metal traditionnel. "Dragula" sera d’ailleurs le plus grand hit de Rob Zombie en carrière, tournant allègrement sur les ondes radio et même dans certaines discothèques du monde.

Comme artiste invité, Tommy Lee de MÖTLEY CRÜE vient faire un petit coucou sur un "Meet The Creeper" bien lourd et entêtant et sur "The Ballad Of Resurrection Joe And Rosa Whore" un peu plus ambiancé et oubliable. Petite pépite en milieu d’album, "Demonoid Phenomenon" maintient bien la barque afin de garder l’auditeur en éveil. Malheureusement, le dernier tiers de l’album se perd en ambiance de série B. Il aurait été préférable de mieux juxtaposer certains titres afin de mieux équilibrer l’album. Peut-être qu’inter changer "Living Dead Girl" avec "What Lurks On Channel X?" par exemple aurait été une bonne idée.

Côté thématique, personne ne sera pas surpris d’entendre des sujets comme le sexe, la mort, les monstres et le satanisme. Les références aux divers films d’horreur plus ou moins connus mais appréciés par Rob Zombie sont comme toujours au rendez-vous : "Dragula" fait référence au véhicule DRAG-U-LA dans la série télévisée « The Munsters ». "Living Dead Girl" n’est autre qu’une traduction plus ou moins exacte du film français « La morte vivante » avec la fameuse phrase d’intro « Who is this irresistible creature who has an insatiable love for the dead? » chopé au film « Lady Frankenstein ». "Meet The Creeper" inclut quelques lignes du film « Mark Of The Devil ». Bien entendu, plusieurs autres références sont incluses tout le long du disque, permettant par le fait même de découvrir de multiples films passés sous le radar.

Rob Zombie se retrouve pour la première fois véritablement seul en avant de la scène, et il est maintenant clair que c’était lui la véritable force créatrice au sein de WHITE ZOMBIE. La fin du groupe n’a eu aucune emprise sur lui puisqu’il signe avec son premier album son meilleur disque passé, présent et futur. Mis en avant par son plus grand succès, "Dragula", petit Rob ne réussira jamais à réitérer un tel triomphe. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé.

Morceau préféré : "Dragula".

A lire aussi en METAL INDUS par METALINGUS :


Rob ZOMBIE
The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dis (2016)
En pleine forme !




Rob ZOMBIE
Venomous Rat Regeneration Vendor (2013)
Le zombie sort son venin


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Rob Zombie (chant)
- Riggs (guitare)
- Blasko (basse)
- Tempesta (batterie)


1. Call Of The Zombie
2. Superbeast
3. Dragula
4. Living Dead Girl
5. Perversion 99
6. Demonoid Phenomenon
7. Spookshow Baby
8. How To Make A Monster
9. Meet The Creeper
10. The Ballad Of Resurrection Joe And Rosa Whore
11. What Lurks On Channel X ?
12. Return Of The Phantom Stranger
13. The Beginning Of The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod