Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marilyn Manson, John 5
- Style + Membre : White Zombie

Rob ZOMBIE - Venomous Rat Regeneration Vendor (2013)
Par METALINGUS le 12 Août 2017          Consultée 472 fois

Après plusieurs années d'égarement, Rob ZOMBIE semble enfin revenu au bercail. Sa carrière solo avait pourtant tellement bien commencé : un classique avait été créé dès le premier essai avec "Hellbilly Deluxe". Plusieurs titres issus de cet album sont devenus maintenant cultes : "Superbeast", "Living Dead Girl", et bien sûr "Dragula". Il faut dire que l'homme était déjà un vétéran, lui qui avait déjà plus ou moins écrit à lui seul l'intégralité des quatre albums de WHITE ZOMBIE. Avec ce groupe, le succès avait été au rendez-vous, sans toutefois arriver à sortir des albums de grande qualité. Puis, le deuxième méfait de l'Américain était sorti ; "The Sinister Urge" suivait un peu le même schéma que son illustre frère sans toutefois marquer autant les esprits. Quelques années plus tard : coup de théâtre, l'artiste se perd à travers plusieurs projets visuels, et laisse ainsi les disques pénalisés : "Educated Horses" était un album expérimental différent et plus difficile d’accès, mais pas dénué d'intérêt. Pour "Hellbilly Deluxe 2", il était à des années-lumière de son illustre premier essai. Il ne s’agissait que d'un coup de pub pour tenter de booster les ventes, ni plus ni moins. L'envie de Zombie à la musique ne semblait pas là, lui qui avait laissé une partie de la composition à une tierce personne.

Trois ans plus tard, où en est rendu le Zob ? Je ne dirais certes pas qu'il s'agit d'une grande réussite, mais force est d'admettre que l'homme semble enfin de retour en selle. L'inspiration semble revenue, le temps de quelques titres du moins. "Venomous" débute, comme souvent, par une intro bien "creepy" pour ensuite lâcher un bon mid-tempo plutôt lourd et gras avec "Teenage Nosferatu Pussy". Le duo rythmé "Dead City Radio" et "Revelation Revolution" rappelle les bons jours de "The Sinister Urge" tellement les titres sont endiablés et de qualité. Le Metal Indus si typique, mêlé à quelque séquence d'horreur, est bien amené. Il faut dire qu’avec toutes ces années d’expérience, ce n’est pas très étonnant. Puis, petite pause d'une minute avec "Theme For The Vendor" et son instrumental à deux balles. On saute "Ging Gang Gong" (!!!!) pour poser une oreille sur "Rock And Roll". Le problème de ce titre est que le sieur a eu la mauvaise idée de diminuer le son pour ensuite le remonter sans avertissement. J'imagine que l'idée est de créer une sorte d'ambiance, mais celle-ci est carrément ratée et le morceau aurait dû avoir une structure sonore plus classique.

Le milieu de l'album est plutôt stable, "Behold" et "White Trash Freaks" étant de la bonne came, bien nerveuse et respectable. Je dois toutefois admettre que la reprise de GRAND FUNK RAILROAD "We're An American Band" me laisse plutôt froid. Non pas que le morceau soit mauvais, mais disons qu'il fait un peu tache vis-à-vis du reste. Le dernier tiers de l'album est la portion où le disque perd à mon sens le plus de plumes. Aucune chanson n’est véritablement mauvaise, mais j'ai tendance à entendre un ZOMBIE en pilotage automatique. Rien ne ressort vraiment des trois derniers titres, même si rien n’est à proprement parler à jeter.

"Venomous..." annonce un retour pour Rob ZOMBIE, lui qui en avait arraché ces derniers temps. Malheureusement, aucun véritable classique ne ressort de cette galette, aucun morceau de la tempe de "Dragula" ou de "Feel So Numb". Néanmoins, il semble qu'il s'agisse du disque le plus équilibré de l'Américain. Après quelques années d'égarement, le fanatique de films d'horreur semble finalement bel et bien de retour aux choses sérieuses, espérons que ce soit pour de bon cette fois.

Morceau préféré : "Dead City Radio".

A lire aussi en METAL INDUS par METALINGUS :


Rob ZOMBIE
The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dis (2016)
En pleine forme !




Rob ZOMBIE
Hellbilly Deluxe (1998)
I'm your superbeast !


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Rob Zombie (chant)
- John 5 (guitare)
- Piggy D. (basse)
- Ginger Fish (batterie)
- Bob Marlette (clavier)


1. Teenage Nosferatu Pussy
2. Dead City Radio And The New Gods Of Supertown
3. Revelation Revolution
4. Theme For The Rat Vendor
5. Ging Gang Gong De Do Gong
6. Rock And Roll (in A Black Hole)
7. Behold, The Pretty Filthy Creatures !
8. White Trash Freaks
9. We're An American Band
10. Lucifer Rising
11. The Girl Who Loved The Monsters
12. Trade In Your Guns For A Coffin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod