Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Lucifer
- Style + Membre : With The Dead
 

 Site Officiel (164)

CATHEDRAL - The Ethereal Mirror (1993)
Par MOMO HEARTBREAKER le 9 Juin 2003          Consultée 17203 fois

Album majeur et pionnier dans le renouveau du métal, cet album permit à Cathedral d'évacuer (toutes proportions gardées) l'image funèbre véhiculée par le combo de la perfide albion. A la place, le groupe nous propose pour ce troisième album (cap au combien fatidique) une musique plus résolument heavy car plus rythmée et plus groovy. Autre changement, cet album marque l'arrivée du groupe sur la major Columbia/Sony. Gros budget, producteur de renom et pression énorme vont une fois n'est pas coutume permettre au groupe de repousser ses limites. Ainsi, il s'agit d’un disque rare, une pépite contenant de grands moments de créativité avec une magie intemporel.

Tout commence après un brève intro par un « Ride » surpuissant, monstrueusement heavy, tout en puissance, un titre culte quoi, puis après vous tutoierez les cieux avec deux titres de pur heavy / groove comme je n’en ai pas entendu gravé sur un CD ou vinyle (c’est au choix !) depuis le début des seventies ! A savoir des titres qui feraient rougir de honte le Black Sabbath actuel : ces titres sont « Enter The Worms » et « Midnight Mountain » avec des solos de guitare les plus psychédéliques jamais entendus ! Le premier est tout en groove vous broie l’estomac et le second vous achève. C’est simple tous les fans de métal un tant soit peu rentre-dedans (traduisez tout le monde sauf les fans hardcore de FM et de Bon Jovi) qui ont entendu « Midnight Mountain » sont depuis accros à cette galette….

On redescend sur terre avec un « Fountain of Innocence » sorte de power-ballade funèbre absolument divine, assez rock n’roll dans l’esprit, à la fois très émotionnelle (quelle partie de guitare acoustique signé Adam Lehan) et ponctuée de riffs d’une lourdeur absolue donc forcément délicieuse du maestro Garry Jennings. Après un « Grim Luxuria » sans génie mais d’une grande efficacité, on enchaîne par un titre (« Jaded Entity ») à mi-chemin entre le doom pour son tempo et le gothic pour ses arrangements sublimés par ces riffs caractéristiques ponctuant les rythmiques rappelant le « Remembrance » de Paradise Lost, sans être une copie ni une re-dite car sorti le même mois de la même année(que voulez-vous, il y a des séries comme cela !), en plus lent et plus extrême à la fois ( nrd : le grand paradoxe de la musique de Cathedral).

Après un sympathique « Ashes you Leave » toutefois redondant avec la piste précédente, déboule une magnifique composition dans l’esprit du gigantesque "Forrest of Equilibrium" : 100% doom, cette composition est un grand moment de noirceur tel que très peu de groupes nous en ont proposé depuis. Ce chef d’œuvre se conclut par une courte ballade pleine de feeling et gorgée de mélancolie dans l’esprit de « Solitude » des quatre hommes en noir (titre qui sera d’ailleurs repris par Cathedral sur le tribute à Black Sabbath «Nativity in Black»…).

Bref, un chef d’œuvre ultime du début des 90’s que je conseille particulièrement aux fans de la période heavy de Paradise Lost (« Icon » / « Draconian Times »). Du grand art à consommer sans modération, miam, miam !!!

A lire aussi en DOOM METAL par MOMO HEARTBREAKER :


CATHEDRAL
Forest Of Equilibrium (1991)
Doom metal




GRAND MAGUS
Monument (2003)
Doom metal


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Lee Dorrian (chant)
- Gary Jennings (guitare, basse)
- Adam Lehan (guitare)
- Mark Ramsey Wharton (batterie)


1. Violet Vortex
2. Ride
3. Enter The Worms
4. Midnight Mountain
5. Fountain Of Innocence
6. Grim Luxuria
7. Jaded Entity
8. Ashes You Leave
9. Phantasmagoria
10. Imprisoned In Flesh



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod