Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 5)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Lucifer
- Style + Membre : With The Dead
 

 Site Officiel (175)

CATHEDRAL - Forest Of Equilibrium (1991)
Par MOMO HEARTBREAKER le 6 Juin 2003          Consultée 11500 fois

Album-culte par excellence "Forest Of Equilibrium" pose les bases de ce que nous appelons communément aujourd'hui le Doom métal. Plein de mystères (avec la participation d'Helen Acreman aux flûtes), très lent et très extrême, cet album est une des plus grandes réussites de Doom hardcore et ce du début à la fin. L'atmosphère (attention ce disque est flippant) et le feeling entre musiciens y sont très particuliers voire unique. A noter, la superbe pochette de Dave Patchett dont l'iconographie flamboyante et mystique sera à jamais associée à la carrière du groupe.

L’histoire débute avec l’épique « Picture Of Beauty & Innocence / Comiserating The Celebration ». Le ton est donné après une intro d’une beauté désarmante surgit la bête sous la forme d’un death métal gras et très lent, fait d’harmonie à la Black Sabbath…ainsi est née le Doom ! Tout au long des 11 minutes de magie (noire bien sûr !) que dure le morceau, le groupe soudé comme jamais déborde d’idée pour vous faire revivre les films d’horreur des années 30. Vraiment une composition magnifique…Avec « Ebony Tears », « Serpent Evil », la splendide marche funèbre« A Funeral Request » et l’éponyme « Equilibrium », l’ambiance se fait encore plus glauque (c’est clair, c’est pas du glam !) sur fonds de rythmiques extrêmement lentes et puissantes. Génial pour les soirées d’Halloween mais mieux vaut éviter d’être dépressif à l’écoute de ces pistes. « Soul Sacrifice » se fait plus heavy. On en profite pour reprendre son souffle. Cette composition est très intéressante du fait que l’on note ça et là des prémices d’une orientation plus axée sur le groove que le groupe approfondira avec son prochain album. A noter le superbe envolée finale signée Gary Jennings décidément très en verve sur ce disque. Et que dire du spiritisme exacerbé se dégageant du désormais classique « Reaching Happiness, Touching Pain » concluant cet œuvre, avec ses flûtes et ses orgues totalement envoûtante, si ce n’est qu’il vous hantera longtemps les soirs de pleine lune.

Cet album sans concession, totalement ahurissant, où Cathedral prit le risque de prendre toute son époque (où le but était de jouer le plus rapidement possible) à contre-pied, est un disque a posséder pour tout amateur de musique sombre au sens large ne serait ce que pour son ambiance unique ainsi que pour son aspect monument historique du métal des années 90 au même titre quel le « Gothic » de Paradise Lost. Son seul défaut est à mon sens une production peut être un peu faiblarde due au manque de moyen du groupe à l'époque. Toutefois, un des albums de référence des amateurs de contes et histoires fantastiques, fascinés par les récits de magies et de sorcelleries...Unique.

A lire aussi en DOOM METAL par MOMO HEARTBREAKER :


GRAND MAGUS
Monument (2003)
Doom metal




CATHEDRAL
The Ethereal Mirror (1993)
Doom metal


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Lee Dorrian (chant)
- Gary Jennings (guitar)
- Adam Lehan (guitar)
- Mark Griffiths (basse)
- Mike Smail (batterie)


1. Picture Of Beauty & Innocence
2. Ebony Tears
3. Serpent Evil
4. Soul Sacrifice
5. A Funeral Request
6. Equilibrium
7. Reaching Happiness, Touching Pain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod