Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLODIQUE  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Arch Enemy, World Under Blood, Gardenian, Rise To Fall, Blood Stain Child, Amaran, Sdreamexplorers, After Earth, Senescere, The Absence , At The Gates, Raintime, The Sons Of Talion , Children Of Bodom, Witchery, Nightrage, For I Am King, Callenish Circle, Degradead, The Duskfall
- Membre : Hammerfall, Jag Panzer, Cyhra, Tiamat, Mercury Tide, Passenger
- Style + Membre : The Halo Effect, Dark Tranquillity
 

 Mysweetforum (forum - News - Bio Etc...) (1754)
 Site Officiel (2142)
 Myspace (1125)
 Chaîne Youtube (1457)

IN FLAMES - Subterranean (1995)
Par JEFF KANJI le 20 Mars 2023          Consultée 1062 fois

Après avoir bricolé pour accoucher de son premier album, le projet IN FLAMES (difficile encore de parler de groupe, de l'aveu même de ses protagonistes) ne perd pas de temps, et ajuste son personnel, recentré autour du trio d'ex CEREMONIAL OATH. Jesper Strömblad s'installe définitivement derrière la guitare, ce qui va obliger les Suédois à faire appel à un batteur de session pour la suite des évènements. Comme "Lunar Strain" a fait son petit effet, IN FLAMES aura recours non pas à un mais deux batteurs, et pas n'importe lesquels, puisqu'outre le batteur de DARK TRANQUILLITY Anders Jivarp, c'est un encore inconnu qui le seconde, Daniel Erlandsson, le petit frère du batteur d'AT THE GATES, qui connaîtra plus tard le succès avec ARCH ENEMY.

IN FLAMES ne veut pas laisser passer sa chance, et tant pis s'il n'a toujours pas de chanteur. Mikael Stanne étant désormais très occupé avec DARK TRANQUILLITY, c'est Henke Forss plutôt abonné aux productions Grind qui va se charger de la partie. Et ce pour une raison aujourd'hui évidente : le célèbre rouquin a lâché la guitare rythmique (qu'il laisse à Fredrik Johansson) courant 1994 pour devenir le vocaliste emblématique de la formation, et sort un EP à peu près en même temps que "Subterranean", prélude à un magistral "The Gallery".

Les cinq titres de "Subterranean" sont épatants. Le niveau de compétence et la personnalité du projet prend incontestablement forme. Enregistré quelques mois après "Lunar Strain" il dessine bien plus nettement les contours du style IN FLAMES qui est amené à exploser sur "The Jester Race". L'introduction de "Stand Ablaze" qui utilise des claviers plus perceptibles et moins typés, ce travail sur le design sonore, le son des guitares, la place de la basse, la production ; tout a progressé. C'est peut-être du côté des vocaux qu'on y perd un peu.

Les guitares en tierces font une apparition bien plus remarquée, s'invitant dans les mélodies ("Subterranean" qui n'aurait pour autant pas dépareillé sur "Lunar Strain") et dans les riffs (la tuerie "Ever Dying" avec ses multiples rebondissements et ces cassures de rythme). Les guitares acoustiques ne sont pas oubliées, partagées entre les deux bretteurs. IN FLAMES a clairement franchi un cap, et les nouvelles compétences qu'il a fait rentrer dans son effectif servent clairement le propos (la batterie d'Anders Jivarp sur "Subterranean" apporte une énorme plus-value).

Tout n'est pas parfait bien sûr ; "Biosphere" qui conclut l'EP sur une mélodie introductive empruntée à IRON MAIDEN, et cette alternance dans les couplets entre les vocaux arrachés de Henke et les plans de guitare pas toujours extrêmement bien joués (à la limite de la justesse sur les passages en tierces d'ailleurs). Trace d'une époque de remous et d'un artisanat prégnant, "Subterranean" permet de visualiser le potentiel d'IN FLAMES et de lui envisager un avenir.

Ressorti plusieurs fois au cours des années, la version que je possède comprend deux premières versions de titres du futur "Jester Race", à savoir "Dead Eternity" auréolé des vocaux black de Jocke Götberg (alors membre de MARDUK, mais pas encore de DIMENSION ZERO), et "The Inborn Lifeless", qui une fois retravaillé par Anders Fridén deviendra "Dead God In Me". Cette première version, avec les vocaux (oui encore un nouveau venu) du vocaliste de DERANGED, qui n'est autre que l'un des patrons du label sur lequel a signé IN FLAMES, sera largement supplantée par sa relecture un an et demi plus tard.

Mais parlons d'Anders Fridén. Le vocaliste de DARK TRANQUILLITY. S'il a quitté ses comparses après "Skydancer", il n'est pas encore l'emblématique frontman d'IN FLAMES. Il fait son apparition au mercato d'hiver, quand IN FLAMES signe un contrat avec Nuclear Blast. Il venait alors de rejoindre la formation pour enregistrer une reprise du "Murders In The Rue Morgue" d'IRON MAIDEN, et il ne sera pas seul, puisque dans le même temps Björn Gelotte stabilisera pour un temps le poste de batteur, avant de basculer, comme son compère homme-orchestre Jesper Strömblad, sur la guitare à temps complet. Toutes les pièces du puzzle étaient désormais assemblées, 1995 verrait la consécration du Death Mélodique made in Göteborg.

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE par JEFF KANJI :


DESTINITY
Resolve In Crimson (2012)
Pas chauvin !




AESMAH
[imeria] (2012)
La france elle aussi a son be'lakor


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jesper Strömblad (guitare, claviers)
- Glenn Ljungström (guitare)
- Johann Larsson (basse, chœurs)
- -
- Henke Forss (vocaux)
- Daniel Erlandsson (batterie sur 1-2, 6-9)
- Anders Jivarp (batterie sur 3,5)
- Oscar Dronjak (vocaux additionnels sur 1)
- -
- Jocke Götberg (vocaux sur 6)
- Per Gyllenbäck (vocaux sur 7)
- Robert Dahne (vocaux sur 8)
- Anders Fridén (vocaux sur 9)


1. Stand Ablaze
2. Ever Dying
3. Subterranean
4. Timeless (instrumental)
5. Biosphere
- Bonus Tracks
6. Dead Eternity
7. The Inborn Lifeless
8. Eye Of The Beholder (cover Metallica)
9. Murders In The Rue Morgue (cover Iron Maiden)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod