Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bon Jovi, Crystal Ball, Axxis, Shylock
- Membre : Silent Force, Michael Bormann , Evil Masquerade
 

 Myspace (640)
 Site Officiel (739)

JADED HEART - Heart Attack (2022)
Par GEGERS le 17 Décembre 2022          Consultée 898 fois

Il n’est jamais évident de se remettre à l’eau après avoir bu la tasse. Je ne parle pas de la petite tasse, celle qui fait marrer vos camarades qui vous lancent alors de goguenards "Alors, elle est bonne ?". Non, je parle ici de la bonne grosse tasse, celle qui voit l’eau salée emplir vos poumons, provoquer une réaction de panique, cette horrible sensation de noyade. Forcément, au moment d’aller faire de nouveau trempette, les précautions sont de rigueur. Tremper un doigt de pied, puis deux, se mouiller la nuque, s’hydrater considérablement afin d’éviter les crampes, et puis, ne pas trop s’éloigner du bord. Écouter ce nouvel album de JADED HEART revient un peu à se remettre à l’eau après avoir bu la tasse de sa vie. Avec "Stand Your Ground", le groupe allemand nous avait donné l’impression d’être allé au bout de sa démarche de radicalisation, d’évolution vers un Heavy Metal vindicatif et violent, dénué de mélodies. Pour la formation, issue de la scène AOR, ce changement d’identité finalement progressif et naturel, avait sur cet album pris une tournure vraiment décevante. Et tandis que l’ancien chanteur du groupe, Michael Bormann, a récemment monté le projet JADED HARD, dont l’original patronyme indique de manière assez transparente les velléités artistiques, voici que JADED HEART revient avec un quinzième album aux allures de machine arrière. Inversion des moteurs avant de percuter l’iceberg ?

"Heart Attack" est un album dense et intense, mais également plus mélodique que le curieux album de 2020. Il se voit doté également, en filigrane, de cette envie de rendre hommage au Heavy Metal des années 80, tant dans l’esprit des morceaux que leur mise en boîte, le groupe faisant la promotion d’un mode d’enregistrement à l’ancienne (aucun ordinateur n’a, semble-t-il, été maltraité durant le processus). Ainsi, l’ouverture façon "Hard Rock" musclé de "Blood Red Skies" résonne comme un soulagement. Il est vrai que le riff proposé est séduisant, tout comme la progression du morceau qui construit un pont d’or vers un refrain explosif et immédiat. Un travail d’orfèvre qui nous redonne foi en la capacité de JADED HEART à proposer des morceaux de qualité. "Sweet Sensation", son riff à la BONFIRE, période "Point Blank", est une deuxième bonne surprise, et témoigne de cette orientation musicale qui semble se dessiner, le groupe allemand déclarant ici son amour pour le Hard rugueux de nos aînés. Les années 80 frappent à la porte, et c’est avec talent que la formation native de Duisburg vient leur rendre hommage.

Las, si ces ambiances perdurent sur l’imposant morceau-titre "Heart Attack", aux guitares plus épaisses que la peau d’un éléphant, elles s’effacent assez rapidement au profit de constructions résolument Heavy Metal qui, se voulant modernes et agressives, oublient en chemin l’essentiel. Bien que le furieux "Lady Spider" (est-elle de la même famille que la "Spider Woman" d’URIAH HEEP ?) parvient à bastonner tout en offrant un refrain digne de ce nom, le manque de mélodie commence à se faire cruellement ressentir dès "Harvester Unknown". Alors que le style pratiqué fonctionne justement grâce à un mélange savant entre agressivité et sens mélodique, JADED HEART met une nouvelle fois à mal cet équilibre, en proposant des titres inutilement alambiqués et sans réelle substance. Ainsi, il n’y a strictement rien à retenir de l’épique "Descent" dont les huit minutes semblent bien longues. L’aide de quelques camarades vient insuffler un peu de vie dans un ensemble par ailleurs bien morne, à l’image de la participation de Sascha Gerstner (HELLOWEEN) sur le groovy et moderne "Right Now", ce même morceau se voyant agrémenté d’un solo de Niklas Dahlin (INSANIA).

JADED HEART souffle le chaud et le froid. À de belles preuves de vie telles que "It’s About Time" et surtout "Midnight Stalker", qui insufflent des ambiances sympathiques de pur Heavy 80s s’opposent des déceptions à l’image de "Remnants Of Before", qui donne l’impression que le groupe a baissé les bras : chant fantomatique, mélodies absentes, refrain inexistant. Autant de défauts qu'il ne parvient pas à éliminer sur cet album en demi-teinte.

Si "Heart Attack" constitue un pas dans la bonne direction pour un groupe que l’on avait craint moribond, ce quinzième album de JADED HEART sonne néanmoins bien fade, comparé aux pépites AOR proposées dans les années 90 où celles, plus récentes et musclées, dont le groupe nous a délecté jusqu’au milieu des années 2010. Un album à écouter après s’être bien mouillé la nuque, mis ses brassards et enfilé son bonnet de bain. L’eau est bonne ? C’est à vous de voir.

2,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


NOCTURNAL RITES
Phoenix (2017)
Le Grammy Award du meilleur comeback, s'il existe




DARK SKY
Initium (2012)
Et il dit "Headbanguez, ceci est mon Heavy !"


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Johan Fahlberg (chant)
- Peter Östros (guitare)
- Michael Müller (basse)
- Bodo Stricker (batterie)


1. Blood Red Skies
2. Sweet Sensation
3. Heart Attack
4. Harvester Unknown
5. Lady Spider
6. Descent
7. Remnants Of Before
8. Right Now
9. It’s About Time
10. Bridges Are Burning
11. Midnight Stalker



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod