Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK  |  VHS/DVD/BLURAY

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Pink Floyd, Metallica, Queen, Bad Religion, Nofx, Uncommonmenfrommars

FILM - Diesel (2020)
Par DARK BEAGLE le 22 Août 2022          Consultée 546 fois

À quoi pensez-vous quand on vous parle de Punk Rock ? Quelle image avez-vous de ce genre qui est devenu, au gré des décennies, une culture avec ses codes et un état d’esprit que l’on ne retrouve pas forcément ailleurs, ou pas forcément avec la même passion qui caractérise le style. Que l’on soit de la vieille école ou que l’on raffole de la scène californienne, le fonctionnement reste souvent le même. En France, de nombreux groupes gravitent dans l’ombre et si certains noms sont connus – The BURNING HEADS par exemple – d’autres galèrent mais continuent d’avancer, toujours animés par cette passion évoquée plus haut, qui est un véritable moteur qui caractérise cette profession de foi.

"Diesel" est un documentaire qui a connu ses balbutiements il y a plus de vingt ans, et qui suivra principalement l’excellent groupe ardéchois UNCOMMONMENFROMMARS (qu’on abrègera gentiment par UMFM pour tout le reste du texte parce qu’il ne faut pas pousser mémé dans les orties, surtout quand elle ne porte pas de culotte, hein), en s’attardant particulièrement sur 2013, année du break de la formation. Cependant, si ce film va raconter la genèse et la vie du combo des jumeaux Trint et Daff, du frangin Ed et de Big Jim, la « pièce rapportée » on va dire, il est avant tout une page ouverte sur ce qu’est un groupe de Punk de nos jours. Et pas que du point de vue français même si, pour des raisons pratiques, ils forment la majorité des artistes interviewés.

David Basso, le réalisateur de ce documentaire, pourrait être accusé d’être de parti-pris. Il est le narrateur, et il explique d’entrée de jeu qu’il connaît les UMFU depuis le lycée, avant même qu’ils ne deviennent les UMFU. Ce sont des potes. Il est même un ami de la famille, qui peut ainsi approcher facilement la mère des musiciens, qui est leur fan numéro 1 et qui les avait encouragé dans cette voie quand beaucoup d’autres parents auraient dit « hum, trouves-toi plutôt un VRAI métier ». Ce qui nous conduit à la vraie problématique de ce film, à savoir comment vit un groupe de Punk. Et du fantasme à la réalité, il y a de nombreuses choses qui méritent d’être mises au clair.

Certains témoignages enregistrés sont troublants. Certains sont touchants et la plupart sont très intéressants. Des anecdotes ? Il y en a à la pelle et certaines laissent songeur quant à l’état du music business en France. Imaginez un peu : un groupe cartonne aux USA. Les maisons de disque vont se dire « hey… Il faut qu’on produise une formation du même acabit afin d’avoir des passages radio et se faire de la thune ! ». Quand on associe le Punk a un certain état d’esprit, cette allégation a de quoi surprendre, mais comme le disait le manager des BÉRURIER NOIR on détruit la créativité des musiciens à agir ainsi et l’on n’obtient rien de bon.

En allégation à ces propos, il est assez étonnant d’écouter certaines anecdotes racontées par Sid, manager des UMFU, qui explique ce que Wagram, leur label de l’époque, attendait d’eux pour le second opus du groupe. Là, il faut s’accrocher, parce qu’il y a de quoi se péter une côte tellement c’est drôle, sauf que ça en devient pathétique. Ce qui finit par nous conduire vers le Do It Yourself, communément appelé le DIY. D’ailleurs le DVD en est issu. À part le Département de l’Ardèche, personne n’a voulu miser un copeck sur ce film, à l’exception de 578 fans qui ont souscrit au crowdfunding pour financer l’engin.

Et il y a cette fameuse question qui pointe le bout de son nez. Un Punk vit-il de sa musique ? Selon les témoignages, il apparaît clairement que non. À de rares exceptions près, c’est avant tout une histoire de passion et de sacerdoce : celui de vivre sa vie à fond, et tant pis si ça ne rapporte pas un max de thunes. Du moment que ça couvre les frais… D’ailleurs, le titre du documentaire, "Diesel", ça vous évoque quoi à par un hommage incompréhensible à Vin Diesel ? Le diesel, c’est le carburant le moins cher et pour les défraiements ou pour ceux qui traversent la France, voire une partie de l’Europe proche de chez nous, c’est une façon de se déplacer à moindre frais. Vous imaginiez des tour-bus somptueux ? Ici, il est question de vans ou de familiales et de vivre réellement les uns sur les autres, jusqu’à ce que l’image devienne une réalité.

Ce n’est peut-être pas le plus idyllique, mais cela assure une liberté créatrice que ces musiciens n’ont pas forcément sur un label. Ils ne vendent pas des masses de disques, les médias les ignorent souvent et un passage TV peut ouvrir des portes, des portes, et encore des portes. Ce qui est important, c’est la scène, ce qui implique tourner encore et toujours, s’arranger avec le boulot régulier pour caser les dates, se risquer à des plans galères qui subitement deviennent cool quand il y a des potes. Car l’entraide joue énormément et Benjamin Dalstein des FLYING DONUTS l’exprime plutôt bien. Vous pensez que c’est un phénomène lié à la France ? Les témoignages de membres de MINOR THREAT, NOFX et BAD RELIGION confirment que quel que soit le niveau, ça reste une réalité partout.

"Diesel" est un documentaire touchant pour plusieurs raisons. Bien entendu, il y a la carrière des UMFU qui est retracée, fourmillant d’anecdotes simplement hilarantes, jusqu’au break annoncé en 2013 et qui est devenu un split après le retour au Hellfest en 2017, très certainement confirmé par le décès tragique de Daff en 2021. Un pan du Punk Rock français qui nous est narré avec ce qu’il faut de malice dans le ton pour arriver à nous alpaguer du début à la fin. Puis surtout, il y a tous ces portraits de types qui vivent leur passion à fond et qui l’expriment avec les tripes, cette envie toujours ancrée dans le regard. Et c’est là qu’on peut faire un parallèle avec notre condition de fan, qui ressemble pas mal à cela également, dans l’esprit, dans l’idée, dans la forme, à des dimensions parfois moindres, mais toujours avec une intensité qui se vérifie souvent.

Le premier DVD se conclut par un clip de ISP très Hardcore dans l’esprit et du live mettant en scènes des formations assez variées (de BAD RELIGION à BURNING HEADS). Le second disque propose des scènes coupées, d’autres séquences live (avec entre autre les FLYING DONUTS et bien entendu UMFU) ainsi que des live sessions acoustiques qui tranchent gentiment avec le reste mais qui sont loin d’être anecdotiques (découvrir Peter Black des HARD-ONS en solo est un moment étrange tant la poésie qu’il transmet ici est éloignée du propos de son groupe d’origine !). Il y a sur ce second DVD des problèmes de son, il est peut-être moins essentiel que le premier, mais il présente tout de même du bonus de qualité, qui permet de faire de jolies découvertes si l’on est un peu éloigné de la scène Punk.

David Basso a réalisé là un superbe documentaire avec les moyens du bord, qui transpire de sincérité. Celle de musiciens qui se connaissent tous et qui vivent une cause commune, mais également la sienne, lui qui a été témoin de tout cela, acteur de cette scène par contumace pourrait-on dire. Et lui aussi livre un travail de passionné – terme qui sera revenu souvent au final – que vous pouvez parfois voir au cinéma quand il y a des soirées à thématiques. Si cela passe près de chez-vous, allez-y, vous ne le regretterez pas. Vingt ans ont été nécessaires à l’élaboration de ce film, on ne peut qu’applaudir la somme de travail fourni qui n’a pas besoin de rester confidentiel. À découvrir pour les fans du genre, ainsi que pour ceux qui ont des idées arrêtées dessus.

A lire aussi en PUNK par DARK BEAGLE :


The SAINTS
(i'm) Stranded (1977)
Anarchy in Australia




The RUTS
The Crack (1979)
You better come with us


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- David Basso (réalisation)
- Uncommonmenfrommars
- Nofx
- Burning Heads
- Flying Donuts
- Hard-ons
- Bad Religion
- Minor Threat
- Et Bien D'autres !


1. Diesel
2. Commentaires Audio De David Basso & Forest Pocky
3. Clip De Isp
4. Lives Inédits

1. Grand Mix (documentaire)
2. Scènes Coupées
3. Lives Inédits
4. Live Sessions



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod