Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Bad Wolves
 

 Site Officiel (354)
 Chaine Youtube (210)

FIVE FINGER DEATH PUNCH - F8 (2020)
Par METALINGUS le 8 Octobre 2020          Consultée 713 fois

Depuis un bon moment déjà, les tensions sont bien réelles au sein de FIVE FINGER DEATH PUNCH. La faute, en grande partie, à un Ivan Moody aux prises avec ses démons intérieurs : visites en cure de désintoxication, sautes d'humeur diverses, refus de se présenter à certains spectacles. Les actions du charismatique chanteur amènent bien des maux de tête au reste du groupe. Pourtant, contre vents et marées, les gars continuent de nous livrer la marchandise. "And Justice For None", dernier album en date, avait tout de même délivré du lourd, une preuve s‘il en existe que les tensions n’ont aucun effet sur la qualité de leurs albums. Un fait d’armes assez rare pour être mentionné.

Le huitième album, sobrement intitulé "F8", possède une production énorme. Les amateurs de FFDP ne seront aucunement pris aux dépourvues par cette puissance toujours présente sur chaque galette de nos amis américains. Côté composition, Ivan Moody s’est rapidement exprimé en expliquant que cette rondelle est une renaissance pour lui et les gars. Bizarre, puisque jamais un disque n’a sonné autant comme un air de déjà-vu. On y retrouve assez rapidement les morceaux bourrins des premiers jours : "This Is War" et "Scar Tissue" sont des morceaux entendus mille fois auparavant. Moody et compagnie joue les gros muscles, mais rien ne ressort vraiment au bout du compte.

Paradoxalement, ce sont les ballades, au compte de deux, qui ressortent gagnantes. Réussies, juste assez piquantes pour intéresser les purs et durs, FIVE FINGER DEATH PUNCH montre son côté tendre sans tomber dans les stéréotypes du genre. Après les ballades, on a droit à du "groove" comme dans les belles années de PANTERA avec un "Mother May I" à rebrousse-poil. Si Ivan Moody parlait de renaissance et de nouveauté, le seul moment où "F8" innove par rapport à ses prédécesseurs est avec "A Little Bit Off" : non seulement ce titre est pratiquement acoustique, mais il possède des chœurs chantants pendant le refrain. Il s’agit d’un moment plutôt intéressant qui fait voyager l’auditeur vers un peu plus de douceur et simplicité. Le groupe ira même à en faire un single. Il faut dire qu’il y a une certaine sonorité Pop non négligeable et il sera facile de faire passer ce morceau un peu partout sur les stations radio sans faire paniquer tante Rolande.

Le reste ? Du FFDP typique. Du gros Metal bien lourd où Moody crie à plein couplet tout en chantant sur le refrain. Si l’originalité manque cruellement à l’appel, certains morceaux s’en tirent mieux que d’autres. Il faut dire que les gars ont tout de même un savoir-faire certain. Ainsi, "Inside Out" et "Full Circle" sont des morceaux qui représentent bien "F8" : sans grande originalité, passables, mais aucunement classiques.

À noter également que le huitième essai de nos Américains presque tous chevelus ne possède aucune reprise. Lorsqu’on sait le nombre et la qualité de celles-ci au sein de leur discographie, on est en droit d’être étonné. Que ce soit "Bad Company" sur "War Is The Answer" ou "House Of The Rising Sun" sur "The Wrong Side Of Heaven 2", les reprises étaient purement et simplement de la bombe. Petite déception donc, car FFDP avait cette capacité de prendre un morceau non Metal et de l’amener non seulement dans notre sphère metallique, mais d’en faire un titre typique du groupe avec ces caractéristiques bien précises.

"F8" est donc sans surprise : ça "groove", ça gueule par moments, l’album s’écoute facilement sans vraiment y prendre totalement son pied. La note de passage est donc de mise en espérant que les gars se remettront vite en selle.

Morceau préféré : "Inside Out".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


METALLICA
Helping Hands…live & Acoustic At The Masonic (2019)
Soir de grande première

(+ 1 kro-express)



IRON MAIDEN
Maiden England '88 (2013)
La fin d'une époque


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Ivan Moody (chant)
- Zoltan Bathory (guitare rythmique)
- Jason Hook (guitare solo)
- Chris Kael (basse)
- Charlie Engen (batterie)


1. F8 (intro)
2. Inside Out
3. Full Circle
4. Living The Dream
5. A Little Bit Off
6. Bottom Of The Top
7. To Be Alone
8. Mother May I (tic Toc)
9. Darkness Settles In
10. This Is War
11. Leave It All Behind
12. Scar Tissue
13. Brighter Side Of Grey



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod