Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 Aquarius
2011 Visions
2013 The Mountain
2016 Affinity
2018 1 Vector
2020 Virus
 

- Style + Membre : To-mera, Linear Sphere
 

 Site Officiel (407)
 Myspace (169)
 Chaine Youtube (262)

HAKEN - Virus (2020)
Par MEFISTO le 7 Septembre 2020          Consultée 1830 fois

J'ai eu peur. Vraiment très peur. Les premiers extraits de "Virus", à part la consensuelle et lourde "Prosthetic", ne m'avaient pas convaincu que HAKEN saurait poursuivre sur son impulsion presque déjà légendaire après cinq albums. Surtout que "Vector" me semblait un chouïa en-dessous des quatre premiers, plus docile que ses roquets de grands frères. Et puis bon, je suis pas un grand fan de jaune, ça ne me séduit pas du tout, je suis plus de type automne montagneux que plage ensoleillée… On ne se réinvente pas, les goûts, les couleurs… Huhu…

Heureusement, comme ses six doués géniteurs qui sont bluffants autant en solo que plantés ensemble dans un studio ou sur scène, les onze pièces de "Virus" réunies forment un cohérent bloc comparable aux meilleurs efforts des Anglais. Non, je n'ai plus peur, je suis même soulagé que mes progueux préférés aient pu tisser une telle toile, dont les sections se rejoignent toutes en un centre aussi scintillant que l'Étoile polaire.

On compare souvent le groupe anglais à Steven WILSON ou CALIGULA'S HORSE, des pointures progressives modernes, mais plus le temps passe, plus je sens qu'il converge vers l'esthétisme et l'atmosphère bigarrée de LEPROUS. Bien entendu, HAKEN est plus chargé et technique, complexe, mais les deux formations jouissent de deux armes impossibles à parer : un chanteur charismatique au lyrisme envoûtant et une disposition naturelle pour la procréation de mélodies et d'ambiances mémorables. Et depuis "The Mountain", HAKEN y arrive aisément, tout en creusant un volet popisant aujourd'hui plus que grandissant.

Sur "Virus", cette facette est omniprésente et façonne chaque pièce, que ce soit les plus mordantes et viandées ("Prosthetic", "Carousel", "Messiah Complex I et II") ou les plus éthérées ("Invasion", "The Strain", "Only Stars"). Sauf qu'elle ne déclasse pas le bon vieux Prog inventif d'HAKEN, qui, après une première moitié d'album très solide et accessible, prend toute sa mesure en seconde moitié de parcours, avec "Messiah Complex", dont les cinq déclinaisons défoulent, décoiffent, surprennent, nous rivent au mur et nous assènent une dérouillée de tous les diables ! HAKEN a rarement poussé les trucs conceptuels comme ça et dois dire que c'est foutrement réussi. Ça nous laisse un sentiment de grandeur, d'espoir, et une savante dose d'énergie dans l'derrière.

Putain, avec une telle habileté, moi aussi je me prendrais pour le Messie !

Non mais écoutez-moi cette facilité déconcertante avec laquelle "Virus" s'écoule dans nos esgourdes nourries à toutes sortes de cochonneries ambiantes ! HAKEN vient nettoyer tout ça avec de la pure came caressant les neurones, qu'on trouve son approche trop intello (je pense notamment à "Invasion", avec laquelle j'ai encore de la difficulté) ou compliquée. Du grand art, qui se dévoile grain à grain, un travail d'orfèvre qui ne peut être jugé après deux tours de piste.

Que ce soit par ses mélodies, ses refrains ou sa sensibilité, HAKEN parvient une fois de plus sur "Virus" à contaminer un vaste pan d'amateurs et à prouver que le Metal Prog est un caméléon dont les couleurs contribuent à démocratiser notre musique chérie, encore persécutée par des préjugés à la peau coriace.

Allez, caméléon, fonds-toi dans ton environnement en nous laissant d'impérissables visions de ta beauté, jusqu'à ce que tu réapparaisses ailleurs, sous d'autres atours, pour nous ébahir de nouveau.

Merci d'éviter le jaune par contre, je suis pas super fan.

Podium : (or) "Messiah Complex V: Ectobius Rex", (argent) "Carousel", (bronze) "Canary Yellow".

Indice de violence : 1,5/5.

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


ANUBIS GATE
Anubis Gate (2011)
Les portes du paradis s'ouvrent davantage...




CRONIAN
Erathems (2013)
Quand deux géants norvégiens progressent ensemble


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Ross Jennings (chant)
- Diego Tejeida (synthé)
- Richard Henshall (guitare, synthé)
- Charlie Griffiths (guitare)
- Raymond Hearne (batterie)
- Connor Green (basse)


1. Prosthetic
2. Invasion
3. Carousel
4. The Strain
5. Canary Yellow
6. Messiah Complex I: Ivory Tower
7. Messiah Complex Ii: A Glutton For Punishment
8. Messiah Complex Iii: Marigold
9. Messiah Complex Iv: The Sect
10. Messiah Complex V: Ectobius Rex
11. Only Stars



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod