Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  SINGLE

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Blizzen, Metallica, Megadeth
- Membre : Wishbone Ash
 

 Site Officiel (519)
 Chaine Youtube (438)

DIAMOND HEAD - Shoot Out The Lights (1980)
Par DARK SCHNEIDER le 11 Avril 2020          Consultée 530 fois

22 mars 1981, et la lumière de diamant fut.

Avec ce tout premier single autoproduit, ne disposant d'aucune pochette, DIAMOND HEAD, fondé dès 1976, adoptait une attitude totalement "Do It Yourself". Le groupe n'était pourtant pas inconnu, ayant déjà effectué quelques scènes, publié une première démo en 1977 (qui fut rééditée en 1979 avec des titres live en plus) et faisant partie intégrante de la fameuse NWOBHM. Mais ses débuts vinyliques se révèleront plutôt laborieux stratégiquement parlant et empêcheront une ascension à la hauteur du talent du groupe. Ce n'était pas rare pour l'époque, DEF LEPPARD ayant par exemple connu des tâtonnements similaires avec son premier EP, mais cette situation allait durer trop longtemps chez DIAMOND HEAD, alors qu'un IRON MAIDEN frappait lui très fort dès son premier single sorti un mois avant avec bien plus de professionnalisme.

Au menu de cette carte de visite, on retrouve deux titres qui à leur façon ont fait l'Histoire du groupe. D'abord "Shoot Out The Lights", un titre rescapé de leur première démo. La version proposée ici est sensiblement différente. Si le groupe conserve son riff à la fois catchy mais également assez lourd, il lui accole des harmonies de guitares plutôt guillerettes, et sans doute peu reproduisibles en live étant donné que la formation évoluait avec uniquement la Flying V de Brian Tatler (même si de temps à autres il arrivait à Sean Harris de s'armer d'une guitare). Il est évident que le groupe a dû se dire qu'en nuançant la lourdeur musicale de son morceau, il se ferait peut-être un peu plus accessible. Il faut dire que "Shoot Out The Lights" représente déjà assez bien les influences du groupe : un riffing qui n'est pas sans évoquer l’ancêtre BLACK SABBATH, mais avec un vocaliste dont le chant se fait bien plus sexy que celui d'Ozzy et qui se rapproche plus d'un Robert Plant, ce qui est encore plus flagrant dans son attitude physique, tant au niveau du look que du jeu de scène. De même, les petites harmonies rajoutées par Brian Tatler évoquent la façon dont Jimmy Page pouvait agrémenter ses morceaux. Le résultat est à mon sens un peu bancal, et l'avenir nous prouvera que DIAMOND HEAD n'était effectivement pas totalement convaincu par cette version de "Shoot Out The Lights".

"Helpless" est sans aucun doute un morceau bien plus connu du commun des metalleux, et ce évidemment grâce à la reprise de METALLICA, sachant que le groupe interprète encore fréquemment ce titre sur scène, mais souvent dans une variante raccourcie. Et c'est cette version raccourcie que nous retrouvons par ailleurs sur ce single !
Car "Helpless", si elle ne figure pas sur la démo du groupe, faisait déjà partie du répertoire live du groupe, depuis au moins 1979, et dans une interprétation à peu près similaire à celle qui servira de morceau de clôture au cultissime premier album du groupe. Sauf qu'à cette époque, publier un pavé de près de sept minutes en single, ça ne se faisait pas vraiment. La version présente sur ce single est réduite d'environ trois minutes, ce qui fait quand même perdre pas mal d'intérêt à ce titre, amputé qu'il est de toute sa partie centrale. En contrepartie, on ressent bien plus d'urgence ici, ça avoine donc pas mal, bien qu'il soit dommage que l'ensemble pâtisse des conditions d'enregistrement très médiocres. Jamais DIAMOND HEAD n'a sonné aussi Punk qu'ici tant la production est "raw" et que Sean Harris s'avère parfois un brin désinvolte, notamment sur le refrain. C'est assez sauvage en fait, ce qui ne sera pas une habitude chez eux.

Au fait, "Shoot Out The Lights"/"Hit The Lights" : hum hum... On pourra d'ailleurs s'amuser à rechercher les similitudes musicales entre "Helpless" et "Hit The Lights", y en a et pas qu'un peu. Si Lars Ulrich était sans aucun doute un immense fan du groupe, c'est surtout sur le riffing d'Hetfield et Mustaine que l'influence de DIAMOND HEAD est hallucinante, et ce, donc, dès ce premier single.

Certes, ces premiers sillons gravés sur vinyle constituaient peut-être une légère déception pour les fans de l'époque qui sentaient que DIAMOND HEAD avait un énorme potentiel. Déception en raison de la médiocre qualité d'enregistrement, du lissage de "Shoot Out The Lights" et du tronçonnage de "Helpless". Mais il n'en demeure pas moins que c'est un single qui compte dans l'histoire du Heavy Metal.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


ARIA
Night Is Shorter Than Day (1995)
ARIA résiste à la chute de l'URSS




DIO
The Last In Line (1984)
Le meilleur album de dio!


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Sean Harris (chant)
- Brian Tatler (guiatres)
- Colin Kimberley (basse)
- Duncan Scott (batterie)


1. Shoot Out The Lights
2. Helpless



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod