Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  REMIX

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blizzen, Metallica, Megadeth
- Membre : Wishbone Ash
 

 Site Officiel (198)
 Chaine Youtube (263)

DIAMOND HEAD - Lightning To The Nations 2020 (2020)
Par DARK SCHNEIDER le 5 Janvier 2021          Consultée 1238 fois

DIAMOND HEAD vit une renaissance, c'est épatant. Après des années à végéter, à n'être qu'un simple souvenir de ce qu'il fut au début des années 80s, DIAMOND HEAD a enfin trouvé l'arme absolue pour donner un nouvel élan à sa carrière : recruter un chanteur talentueux. Non seulement le groupe retrouve enfin un line-up digne de ce nom, mais en plus cela a revigoré Brian Tatler (leader, compositeur et âme du groupe), en témoigne le très bon "The Coffin Train". Cependant il ne faut pas rêver, Tatler ne peut certainement pas pondre de tels albums tous les ans, mais autant profiter de ce regain d'intérêt : il va donc meubler en réenregistrant son album culte, "Lightning To The Nations", vieux de quarante ans. Haussement de sourcils : les albums réenregistrés, c'est rarement la panacée. Même le fameux "Still Hungry" de TWISTED SISTER, considéré comme un exemple du genre, reste pour moi de peu d'intérêt vis à vis de son aîné.

Cependant le son du groupe a considérablement changé après toutes ces années. Il y a donc moyen quand même que ce remake puisse apporter quelque chose de plus, enfin, de différent on va dire. Ainsi, DIAMOND HEAD ne cherche absolument pas à retrouver le feeling d'époque, bien au contraire, c'est tout l'inverse. Il revisite ces morceaux avec sa sensibilité actuelle. Sans surprise, le son est surboosté par rapport à l'original : les guitares sont bien plus saturées, ça sent les amplis High Gain tout ça, pour un rendu très moderne. On est dans la continuité directe de "The Coffin Train".

Les partitions originales ne sont guère chamboulées, DIAMOND HEAD ne cherche pas à réécrire son histoire. Néanmoins, il y a quand même quelques différences : "The Prince" est amputé de son final, pour le rendre sans doute plus percutant (un peu comme la version de METALLICA), "Sucking My Love" est également assez nettement raccourci, de presque deux minutes, le pont central en pâtissant largement. C'est un peu dommage à vrai dire, les versions initiales me semblent supérieures. En revanche il y a un titre qui s'en sort grandi, c'est "Sweet And Innocent", qui se base ici sur sa déclinaison live qui comprend des solos absents de la première mouture (qui était d'ailleurs un peu le moment "faible" de l'album).
Pour le reste, tout est question surtout d'interprétation : outre l'aspect plus massif et moderne, nos oreilles se focaliseront surtout sur le chant de Rasmus Bom Andersen. Il est impossible d'oublier que Sean Harris était très démonstratif, voire fantasque, et on sent qu'Andersen cherche à donner les mêmes intentions dans ses lignes de chant, tout en le faisant à sa façon. C'est une démarche intéressante car Andersen n'a absolument pas la même voix que son illustre aîné mais lui rend hommage à sa façon. Il est bien sûr la principale attraction de cet album, car Brian Tatler, qui conserve son rôle de lead guitariste, ne s'est pas transformé en virtuose du jour au lendemain : pour être clair, sa performance n'apporte pas grand chose à l'album original.

Le grand classique "Am I Evil?" est particulièrement attendu : le groupe n'ignorant pas l'impact de ce morceau sur des hordes d'individus cloutés bien plus extrêmes qu'eux, ils essayent alors d'être ici un peu plus méchants. Le résultat est peut-être un peu forcé. Je trouve finalement que le groupe s'en sort mieux sur l'épique "The Prince" et "Helpless". Les titres plus Hard Rock, "Lightning To The Nations" et "It's Electric", s'en tirent également sans dommage.

Bon, quoiqu'il en soit on va pas se leurrer : ça ne fera pas oublier l'album original et malgré tout le bien que je pense d'Andersen, ça ne l'égale pas. Le feeling de la version 1980 a bien trop marqué les esprits. Pour compenser cela, DIAMOND HEAD a compris qu'il fallait en donner plus : c'est donc pourquoi on retrouve quatre reprises en fin d'album, et le choix des morceaux est particulièrement judicieux. "No Remorse" tout d'abord : le premier album de METALLICA a tellement été influencé par DIAMOND HEAD que cette reprise donne presque l'impression de ne pas en être une ! Une façon de boucler la boucle : METALLICA doit énormément à DIAMOND HEAD, et eux même ont énormément bénéficier des reprises des Américains, il était temps de leur rendre la pareille.

Après avoir rendu hommage au groupe qu'il a influencé, DIAMOND HEAD rend ensuite hommage à ses propres influences. Les morceaux choisis (de JUDAS PRIEST, LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE, je ne sais pas s'il est utile de le préciser...) sont particulièrement pertinents tant on y retrouve là des facettes de la musique du groupe : que ce soit dans le riffing, le sens du rythme et les lignes de chant. Ces interprétations sont vraiment solides, très exigeantes sur le plan vocal, et reprendre "Rat Bat Blue" ça change un peu, non ?

Si, comme moi, vous considérez que "Lightning To The Nations" est un chef d'oeuvre du Heavy Metal, mais que vous avez aussi grandement apprécié "The Coffin Train", alors ne craignez pas jeter une oreille sur cette relecture, l'exercice est réussi et les reprises supplémentaires ne sont pas de simple bonus tracks.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


GRIM REAPER
Rock You To Hell (1987)
Sommet et chute




SATAN
Suspended Sentence (1987)
Dernier album pour Satan, toujours aussi bon


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Rasmus Bom Andersen (chant)
- Brian Tatler (guitare)
- Andy Abberley (guitare)
- Dean Ashton (basse)
- Karl Wilcox (batterie)


1. Lightning To The Nations
2. The Prince
3. Sucking My Love
4. Am I Evil?
5. Sweet And Innocent
6. It's Electric
7. Helpless
8. No Remorse
9. Immigrant Song
10. Sinner
11. Rat Bat Blue



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod