Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rhapsody, Zonata, Pertness
- Membre : Symphorce, Primal Fear
- Style + Membre : Gamma Ray
 

 Freedom-call.net (873)
 Myspace (386)

FREEDOM CALL - M.e.t.a.l. (2019)
Par FREDOUILLE le 23 Septembre 2019          Consultée 1847 fois

Ce qui est franchement sympathique avec un groupe comme FREEDOM CALL et ce, pour chacun des derniers opus sortis par les Allemands, c’est qu’il n’y a quasiment jamais erreur sur la marchandise. On ne change pas une équipe qui gagne ! Malgré les différents changements de line-up opérés depuis les débuts discographiques de la formation allemande et après toutes ces années, les fondamentaux qui caractérisent si bien FREEDOM CALL restent toujours omniprésents pour notre plus grand plaisir. Joyeux, puissant, frais, amusant, lumineux, enthousiasmant, mélodique... Voici en vrac les premiers adjectifs qui me viennent à l’esprit quand j’écoute FREEDOM CALL sur ses derniers disques. Et "M.E.T.A.L" ne déroge bien évidemment pas à la règle tant chacun des ingrédients habituels et positifs sont une énième fois au rendez-vous et tapent une énième fois dans le mille ! Dès les premières notes du distrayant "111", nous savons immédiatement à quelle sauce nous allons être une nouvelle fois mangés sur cette galette. Des chœurs reconnaissables entre mille, presque niais par endroits (on s’en fout !), des riffs entraînants, du kitsch, du rythme proche du Speed à la HELLOWEEN ou à la GAMMA RAY, des mélodies irrésistibles même si parfois trop sucrées et/ou édulcorées et également de très belles harmonies vocales comme bien souvent chez FREEDOM CALL. Une recette éprouvée certes, mais quel plaisir au final !

Toujours emmené par l’inébranlable chanteur et guitariste Chris Bay, impérial ici comme bien souvent, le guitariste Lars Rettkowitz, associés à une toute nouvelle section rythmique qu’est la paire Francesco Ferraro (basse) / Timmi Breideband (batterie – AT VANCE, BONFIRE) - c’est cependant le batteur Kevin Kott (MASTERPLAN) qui joue sur l’opus -, FREEDOM CALL est de retour avec un dixième album au titre qui ne laisse aucune ambiguïté possible : "M.E.T.A.L.". Si nous pouvons largement tiquer sur l’artwork très kitsch et moche (il faut reconnaître que celui de l’album précédent, "Master Of Light", n’était pas beaucoup plus alléchant bien que différent), on ne peut pas dire la même chose musicalement parlant. En effet, FREEDOM CALL s’évertue à nous délivrer une nouvelle fois et avec un certain brio un Happy Power Metal de qualité, même si on notera la faiblesse du single "M.E.T.A.L.", mid-tempo par excellence qui monte crescendo en rythme, et qui au final, fait quand même son petit effet, à grand coups de chœurs et fort d’un refrain simplissime mais ô combien efficace et fédérateur. Ce titre sera à coup sûr repris en chœur lors de la prochaine tournée live du groupe, cela ne fait pas l’ombre d’un doute.

Pas prise de tête pour un sou, très positif dans l’esprit comme bien souvent chez les Allemands, un brin amusant aussi bien sûr, "M.E.T.A.L.", l'album, nous fait passer un très agréable moment (à peine quarante-cinq minutes au compteur, plus court que son prédécesseur mais plus digeste du coup et plus direct aussi). Au programme, peu ou pas de surprises (le contraire aurait été étonnant !), les Allemands proposant leur lot de compositions un peu kitsch pour certaines ("M.E.T.A.L." on l’a vu un peu plus haut, "One Step Into Wonderland" un poil trop Pop celui-là), des hits un brin joyeux et amusants presque Pop à l’image de "The Ace Of The Unicorn" ses claviers d’un autre temps, proche de la New Wave, et de son pont particulièrement réussi chœurs à l'appui, et de ce "Fly With Us" très HELLOWEEN-ien au final avec de très belles parties de guitare. Si on soulignera également des compositions un poil plus sérieuses à l’image de ce puissant et très fédérateur "Sail Away" renforcé par des chœurs guerriers et dont la force de frappe vous fera lever le poing vers le ciel, de ce frénétique "Wheel Of Time" (qui tabasse mine de rien) qui ravira à n'en point douter les fans de GAMMA RAY ou de cette ode à la guerre des samouraïs qu’est "Ronin", on retiendra également et surtout quelques speederies de très haute volée à l’image d’un "Spirit Of Daedalus" particulièrement enlevé, ses belles mélodies et des claviers là aussi d’un autre temps ou bien de ce "Days Of Glory" petite tuerie speed avec cette mélodie aérienne et tout simplement géniale, et qui pour moi n’est ni plus ni moins que le meilleur titre de l’album.

FREEDOM CALL persévère et signe en cette année 2019. "M.E.T.A.L." est tout simplement là un bien bel album il faut bien le reconnaître. La musique des Allemands est ici épurée au possible et sans fioriture. Elle pourra toujours prêter à sourire (pas plus que celle d'un SABATON ceci dit !) fort de son style reconnaissable entre mille. FREEDOM CALL déploie pourtant avec toujours beaucoup de talent et dans son style si caractéristique qu’il a su créer depuis maintenant un peu plus de vingt ans, son Power Metal aux consonances « happy » avec ses sempiternels refrains fédérateurs, ses chœurs d’un enthousiasme éclatant, ses mélodies réussies avec ces tonalités si joyeuses ("Fly With Us", "Spirit Of Daedalus") et presque festives par endroits ("Sole Survivor"), ses soli de gratte parfaitement exécutés et ses harmonies vocales de belle facture. Quelle fraîcheur au final ! Bien évidemment, on ne criera pas au chef d’œuvre, on taira bien évidemment l’originalité qui n’est pas de mise ici, "M.E.T.A.L" ne proposant ici rien de bien nouveau mais qu’importe... Le disque, doté d'un son très probant et presque moderne, est bien ficelé, diversifié, créant qui plus est une émulation positive et regorgeant d’hymnes dont FREEDOM CALL a la recette. La bande à Chris Bay réussit ici presque le coup parfait (à une ou deux exceptions près) et semble même empreint d'une nouvelle énergie tant les compositions vont ici à l'essentiel. Très encourageant !

Note réelle : 3,5/5.

Morceaux préférés : "Days Of Glory", "Sail Away", "Spirit Of Daedalus".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


BRAINSTORM
Firesoul (2014)
Après le néant... La renaissance !




BRAINSTORM
Metus Mortis (2001)
Power metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Timmi Breideband (batterie)
- Lars Rettkowitz (guitare)
- Francesco Ferraro (basse)
- Chris Bay (chant, guitare)


1. 111
2. Spirit Of Daedalus
3. M.e.t.a.l.
4. The Ace Of Unicorn
5. Sail Away
6. Fly With Us
7. One Step Into Wonderland
8. Days Of Glory
9. Wheel Of Time
10. Ronin
11. Sole Survivor



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod