Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1971 Stoney & Meatloaf
1977 Bat Out Of Hell
1981 Dead Ringer
2004 Live With The Melbourne ...
 

- Style : Alice Cooper, Queen
- Membre : Msg

MEAT LOAF - Bad Attitude (1984)
Par DARK BEAGLE le 18 Mars 2019          Consultée 775 fois

Après l’échec de "Midnight At The Lost & Found", MEAT LOAF décide de remettre rapidement le pied à l’étrier, mais sans reproduire les mêmes erreurs que précédemment. Il va limiter le nombre de compositeurs et surtout, il ne va pas prendre part au travail d’écriture, ce qu’il n’avait pas aimé sur l’opus précédent et dont il ne se sentait de toute manière pas capable. En revanche, il va essayer de se rabibocher avec Jim Steinman, qui ne va pas être complètement fermé à cette idée. Mais seulement, face à son temps d’écriture, MEAT LOAF va décider de se passer de lui, même si ce ne sera que partie remise.

Pourtant, il y a deux compositions signées par Steinman : "Nowhere Fast" et "Surf’s Up", qui avaient été enregistrées préalablement. Et bizarrement, pas de quoi sauter au plafond, ces titres étant relativement classiques et bien moins spectaculaires que ce qui fut gravé sur "Bat Out Of Hell" ou "Dead Ringer". Il faut dire que nous sommes en 1984 et que ce style un brin ampoulé n’a plus tellement sa place sur les ondes, d’autant plus quand VAN HALEN défonce toute avec son mega hit "Jump", dont MEAT LOAF est aussi éloigné qu’il est possible de l’être.

Pourtant, "Bad Attitude" n’est pas un album à prendre entièrement à la légère. Déjà, il y a le retour de la moto, ce qui ne manquera pas de créer un picotement au cœur à tous les fans de "Bat Out Of Hell" (à moins que ce soit la jeune femme qui pose lascivement dessus). Bon, le montage n’est pas terrible et la jaquette est un peu ridicule, mais ne boudons pas ce plaisir coupable (la moto booooooooooordel !). Mais surtout, on assiste ici au retour à un Hard Rock plus percutant pour MEAT LOAF, ce qui manquait beaucoup sur l’effort précédent.

À la guitare, nous retrouvons principalement Bob Kulick, frère de Bruce et mercenaire bien connu des studios américains, qui dispense quelques riffs bien accrocheurs, même si l’attraction principale reste Michael Lee Aday, avec sa voix puissante et son phrasé typique. Il est l’âme, le point de référence de ce qu’est MEAT LOAF. Sans lui, il pourrait y avoir toute cette grandiloquence, mais elle ne sonnerait pas pareil. Il a une façon bien à lui de se l’approprier et il est à ce titre indéboulonnable. Nous le retrouvons en grande forme, il se veut accrocheur et surtout, il sait s’entourer d’invités intéressants pour mettre l’ensemble en valeur, même si tous les noms ne sont pas les plus ronflants du circuit.

Aussi, MEAT LOAF va partager le micro avec Roger Daltrey des WHO sur le dynamique title-track, ouverture imparable de cet album aux accents Hard Rock très prononcés, où les deux hommes s’affrontent de bien belle façon. Les voix se complètent à merveille et on tient là une excellente entame, qui va mettre en valeur le titre suivant, "Modern Girl". "Modern Girl", c’est tout le style pompier propre à l’artiste qui explose de partout, avec de gros chœurs et une mélodie qui sonne plus comme de la comédie musicale que du Rock. Cette fois-ci, c’est Clare Torry qui répond à notre Pain de Viande. Qui est Clare Torry ? C’est elle qui assurait les vocalises sur "The Great Gig In The Sky" de l’album "Dark Side Of The Moon" de PINK FLOYD.

Il y aura encore un autre duo, cette fois-ci avec Zee Carling (qui n’aura pas fait grand-chose de plus) sur le dynamique "Jumpin’ The Game". Le reste, c’est du MEAT LOAF en solo, avec du chœur, des riffs solides, du kitsch au possible. Parce que c’est au final ça qui représente le mieux ce qu’est MEAT LOAF : un artiste qui a connu un succès astronomique avec "Bat Out Of Hell" et qui peine à se renouveler, se retrouver une ligne directrice en accord avec son temps. Nous sommes en 1984 et la musique produite continue à lorgner du côté de la comédie musicale un peu désuette et surtout, sans l’ambition affichée des morceaux signés par Steinman en 1977.

Au final, "Bad Attitude" est un disque très honnête, gentiment suranné. MEAT LOAF retrouve un peu de sa superbe dans cette dominance Hard Rock qui fait du bien. Ensuite, ce n’est certainement pas un grand disque. Tout ce qui est là c’est du grand classique, il n’y a pas vraiment de surprises, nous sommes dans la continuité d’un "Dead Ringer", en oubliant l’accident "Midnight At The Lost & Found". Derrière, le groupe essaye de vivre avec son temps, en simplifiant les rythmiques, en jouant de façon plus moderne, mais chassez le naturel, il revient au galop. Meat Loaf, l’artiste, ramène forcément le tout en arrière avec sa façon de chanter, reconnaissable entre toutes. Agréable, mais tellement hors du temps !

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


SLADE
Old, New, Borrowed And Blue (1974)
Slow, deep and hard




HEART
Dreamboat Annie (1975)
Dames de cœur


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Meat Loaf (chant)
- Roger Daltrey (chant)
- Clare Torry (chant)
- Zee Carling (chant)
- Bob Kulick (guitare)
- Paul Vincent (guitare)
- John Siegler (basse)
- Mo Foster (basse)
- Wells Kelly (batterie)
- Curt Cress (batterie)
- Frank Ricotti (percussions)
- Paul Jacobs (claviers, chant)
- Stephanie De Sykes (choeurs)


1. Bad Attitude
2. Modern Girl
3. Nowhere Fast
4. Surf's Up
5. Piece Of The Action
6. Jumpin' The Gun
7. Cheatin' In Your Dreams
8. Don't Leave Your Mark On Me
9. Sailor To A Siren



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod