Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



MADDER MORTEM - Marrow (2018)
Par VOLTHORD le 7 Décembre 2018          Consultée 496 fois

Après le long silence qui a suivi “Eight Ways” et le retour aux sources de MADDER MORTEM sur "Red In Tooth And Claw" (RITAC), "Marrow" ne s’est pas fait attendre. Les Norvégiens ont, depuis "RITAC" repris du poil de la bête, comme les molaires du cerbère présent sur sa pochette laissait à le suggérer.

Il y a plusieurs manières d’aborder cet album. Le constat que le groupe s’est définitivement assagi, a fait un pas en arrière sur la formule établie par "Deadlands" et a préféré broder autour de celle-ci plutôt que de mettre le pied à l’étrier avant-gardiste esquissé sur "Eight Ways" pourrait être formulé comme un reproche.
"Marrow" confirme et signe : MADDER MORTEM préfère s'accommoder de ses habituels arpèges lascifs, de ses riffs Prog musclés et incisifs et de son amertume Doom et continuer à décliner ses efforts autour d’une formule minimum mais relevant toujours autant de nuances qu’il n’y a de détermination dans la voix de Agnete M. Kirkevaag. MADDER MORTEM délivre aujourd’hui un album certes peu ambitieux mais solide et fidèle à son image.

MADDER MORTEM constate les changements du micro-climat qu’est l’humain, un constat souvent amer et morne, mais qui finalement glorifie nos imperfections. Le sacré a été abandonné au profit d’un humain qui, ayant volontairement baissé les armes, trouve toujours et encore l’étincelle dans le seul fait d’exister.

"No god above, no god below
By our own hands, or by none, we evolve and grow"

Cette incroyable étincelle de vie entretient sa rareté au milieu d’une musique traitant la mélodie avec parcimonie (la préférant au détour d’un arpège plutôt que dans son travail de guitare toujours lourd), toujours emprunte de nostalgie et de regrets. Voilà ce qui fait de ce groupe un visage aux traits uniques dans le milieu : loin du nihilisme ou de la grandiloquence Black Metal, de l’abattement poétique du Doom, des tripes aux ventres du Death et du caractère battant du Heavy. Un voyage dédié à la simplicité de l’être.

Les meilleurs instants sont ceux où l’on sent un recueillement profond, comme "Until You Return" ou "Stumble On" et son début folk (au sens américain du terme) et son final cathartique. "Moonlight Over Silver Clouds" a les forts accents émotionnels d’un "Where Dreams And Day Collide" (sur "Eight Ways"), relevant d’une poésie céleste légère en surface mais endurcie par des riffs toujours caractériels. "White Snow, Red Shadows" répond quant à lui à des standards mélodiques plus traditionnels, mais joue sur des variations ; clé d’une incroyable fluidité. En revanche, les titres plus énergiques comme "Liberator" et "My Will Be Done" sont corrects mais ressassés, et "Far From Home" sonne comme un recueil de poncifs hérités du précédent album.

Sans romantisme ni grandes embardées, MADDER MORTEM est un jour parti du Doom à chanteuse pour en venir aujourd’hui à une musique qui certes, ne cherche plus à étonner, mais reste un miroir sans déformation ni exagération du cheminement de l’homme simple. La sagesse de l’humble, qui semble avoir compris l’essentiel de l’être, sans prétention et sans admonition. MADDER MORTEM reste en marge des coups d’éclats et continue son bonhomme de chemin, pour les voyageurs discrets et les vagabonds pour qui l’on ne chantera pas l’épopée.

A lire aussi en METAL PROG par VOLTHORD :


OCEANS OF SLUMBER
Winter (2016)
Sommeil et nuit de satin. Le Prog qui fait du bien




MADDER MORTEM
Deadlands (2002)
Le Metal à femme qui dissone et dérive


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Mads Solås (batterie)
- Tormod Langøien Moseng (basse)
- Agnete M. Kirkevaag (chant)
- Bp M. Kirkevaag (guitare)
- Richard Wikstrand (guitare)


1. Untethered
2. Liberator
3. Moonlight Over Silver White
4. Until You Return
5. My Will Be Done
6. Far From Home
7. Marrow
8. White Snow, Red Shadows
9. Stumble On
10. Waiting To Fall
11. Tethered



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod