Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Soulfly, Gojira, Sepultura
- Style + Membre : Killer Be Killed
 

 Site Officiel Du Groupe (507)
 Myspace Officiel Du Groupe (368)

CAVALERA CONSPIRACY - Psychosis (2017)
Par FENRYL le 9 Février 2018          Consultée 1263 fois

CAVALERA CONSPIRACY, les montagnes russes du Metal…

Depuis maintenant quasiment dix ans et la sortie de "Inflikted", la réunion des frangins Cavalera ressemblait à une vaste escroquerie… Après avoir aguiché le client avec un projet efficace (avec la présence de notre Joe Duplantier à la basse rappelez-vous), le projet n'avait cessé de décevoir, aussi bien sur le fond ("Blunt Force Trauma") que sur la forme ("Pandemonium" et son hideuse pochette).

De prime abord, l'artwork est juste sublime au moment de découvrir ce nouvel opus trois ans plus tard. Détail qui peut avoir son importance quand on se concentre sur l'ensemble d'une sortie.

Pour la suite ? Max a une nouvelle fois pensé à nous : il nous délivre une galette dont il ne faut pas beaucoup de temps pour saisir à la fois l'enjeu et le potentiel.
"Psychosis" est un album bourré d'adjectifs qualificatifs. Il est :

- indéniablement brutal. Dès le "Insane" introductif, on se prend une terrible déflagration. Il déboule tel un chien dans un jeu de quilles et fracasse. Titre sans répit qui annonce une suite tout aussi épique : "Terror Tactics" semble dénué de sentiments, en mode "cerveau débranché et afon-afon" avant un bon vieux break des cavernes (avant un "Judas Pariah" épileptique). Même bilan avec un "Crom" ensuite : solo proche d'un SLAYER de la grande époque en mode "bordel" du grand Jeff et de son acolyte Kerry...

- terriblement primitif. L'ensemble apparaît crasseux, la voix de Max retrouve une forme des plus plaisantes, proche de sa furie d'antan. Néanmoins, on joue encore avec les sonorités tribales et les ambiances ("Spectral War", basique à souhait certes, mais entêtante).

- foutrement "roots". Gavé de Death, de Thrash et d'influences proches de "Beneath The Remains" et "Arise" voire donc "Roots" par moments ("Hellfire"). On peut enfin retrouver la signature du premier opus qui laissait entrevoir quelque chose d'agréable. Je pense à un titre comme "Impalement Execution", dont le final ambiancé fonctionne vraiment bien.
Un poil trop expérimental et bordélique par moments tout de même ("Excruciating" et son final psychédélique avec selon certains du didgeridoo...).

- constamment riche de ses erreurs du passé. On ressent toujours l'influence des soli de Marc mais qui sont clairement moins présents, s'éloignant d'un SOULFLY ("Insane", "Impalement Execution") avec par exemple la partition proposée sur "Spectral War" au moment de sa conclusion ou lors de l'introduction d'un "Crom" qui ravagera tout ensuite !
Igor affiche ses limites techniques par une prestation sans relief ni grande originalité mais il renforce clairement ses prétentions en terme de vélocité et de puissance (quelle frappe monstrueuse tout de même !).

Il existe un titre instrumental comme dans tous les albums de SOULFLY là encore… Mais une fois de plus, il est tout bonnement excellent ! J'aime vraiment très souvent cet effort dans l'autre section de vie de Max Cavalera et de Marc Rizzo mais force est de constater qu'ici aussi, c'est une tuerie. "Psychosis" – puisqu'il faut tout de même le nommer – est d'une efficacité rare. Chargé de nous faire clairement voyager, il distille une forme de beauté musicale qui fait mouche, avec pour une fois la bestialité de l'ensemble en moins ! Cette sorte de "pause" permet certes de reprendre son souffle sans pour autant constituer un titre "bouche-trou". Mon morceau préféré ici.

9 titres, 44 minutes et le bilan tombe : cet album réussi que l'on attendait arrive finalement ! "Psychosis" réussit là où les Cavalera & co se sont souvent lamentablement vautrés, à savoir vouloir revenir sur les traces de leur passé glorieux. Ce fut long mais, en toute honnêteté, ils semblent y être modestement parvenus ici… Certes pas totalement réussi, ni dénué de défauts, cet album relève grandement un niveau devenu alarmant par moments et peut laisser entrevoir un avenir plus serein à notre Max préféré… Reste à confirmer comme dirait l'autre...

Top : "Psychosis", "Impalement Execution", "Crom".

A lire aussi en DEATH METAL par FENRYL :


ROSE FUNERAL
Gates Of Punishment (2011)
Broutaaaaaaaaul !!!!!




WINDS OF PLAGUE
Against The World (2011)
Une autre claque qui fait plaisir...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Max Cavalera (chant, guitare)
- Marc Rizzo (guitare)
- Nate Newton (basse)
- Igor Cavalera (batterie)


1. Insane
2. Terror Tactics
3. Impalement Execution
4. Spectral War
5. Crom
6. Hellfire
7. Judas Pariah
8. Psychosis
9. Excruciating



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod