Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH/NEO/HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (9)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Soulfly, Gojira, Sepultura
- Style + Membre : Killer Be Killed
 

 Site Officiel Du Groupe (217)
 Myspace Officiel Du Groupe (132)

CAVALERA CONSPIRACY - Inflikted (2008)
Par KERAZ le 11 Avril 2008          Consultée 5723 fois
SOULFLY

Pauvres frères Cavalera... Qu'ils en ont de la misère depuis leur abrupte séparation il y a de cela de nombreuses années... Alors pourquoi ne pas enfoncer le clou ensemble plutôt que séparément? Voilà une idée digne de nos Brésiliens préférés (autrefois, je parle). Le summum de la déchéance, le signe de faiblesse le plus retentissant d'anciennes vedettes du métal est sans contredit le super-groupe. Démarche strictement commerciale visant principalement à se créer un nouvel auditoire, ou dans le cas présent à rallier de vieux fans, le super-groupe est souvent une formation éphémère, donnant peu de spectacles et sortant environ un album aux 5 ans, pour ne pas sombrer dans l'oubli le plus complet.

Voilà qui est plutôt décevant pour les intarissables fans du vieux SEPULTURA, qui commencent, tout comme les frérots Igor et Max à quitter le navire en plus grand nombre. Si SOULFLY ne satisfait apparemment pas leurs attentes, il en sera sans doute de même pour THE CAVALERA CONSPIRACY. L'influence du nouveau Max, celui qui voue un amour conditionnel au hardcore et au neo metal est encore une fois plus que présente, et même si le son se fait plus "thrash", et comparable au classique "Roots", le tout n'est visiblement pas à la hauteur.

Mais si on se sort un peu du carcan "vieux fan de SEPULTURA ronchonnant", l'écoute de cette nouvelle offrande des Brésiliens peut s'avérer relativement intéressante. Car même si ce n'est pas vraiment ce que l'on attendait, les compositions sont d'une qualité digne des membres du groupe. Nommons-les pour la peine. En plus de la fraternité, on retrouve au sein de la formation le très talentueux mais pas forcément désiré Marc Rizzo à la guitare, et Joe Duplantier de l'excellente formation GOJIRA à la basse. Indéniable, il s'agit d'un line-up de musiciens confirmés, mais qui auraient tout de même pu apporter plus individuellement. Mais bon, il est plutôt difficile de tenir tête à Max Cavalera, qui officie ici de leader totalitaire, déversant le fiel de ses influences douteuses sur la musique de sa nouvelle formation.

Mais il n'y a pas que du mauvais sur cet album. Une fois que le vieux fan de SEPULTURA en vous se sera suffisamment défoulé, viendra l'étape cruciale: l'écoute de l'album en toute objectivité. L'étape ultime, donc, qui décidera si "Inflikted" en vaut la peine. Je me suis moi-même surpris à apprécier les morceaux les plus thrash de l'album, qui malgré les petites sonorités néo énervantes, déchirent grave. Particulièrement aggresive et incisive, la voix du grand frères Max se fait rassurante au sein de ce blitz d'influences. Refrains très catchy au rendez-vous, et riffs carrément mortels par moments. Du moins, sur la première partie de l'album; ma préférée. En fait, les premiers morceaux, "Inflikted" et "Sanctuary" sont carrément des coups de poing, qui réveilleront indubitablement le fan de thrash en vous.

La progression des riffs sur "Sanctuary" est parfaite, et purement old school. Retour à des sonorités plus tribales avec le troisième morceau, "Terrorize", beaucoup plus influencé par la musique de SOULFLY que ses deux prédécesseurs. La composition n'en reste pas moins plutôt efficace, voire plus que certains morceaux de SOULFLY. Par la suite, les influences de l'ami Duplantier se font ressentir de façon plutôt impressionnantes, notamment sur "Ultra-Violent", groovy et brutal à souhaits. Mais le morceau que j'espérais désespérément arrive tout juste après: un morceau court et touchant, dans la pure tradition thrash metal, j'ai nommé "Hex". Un autre moment fort de l'album avec le duo "Inflikted" - "Sanctuary". Suivent des morceaux visiblement plus hardcore, d'un intérêt moindre à mes yeux mais qui gardent une certaine sensibilité thrash à mon grand bonheur. La virtuosité de l'ami Marc Rizzo est remarquable sur cet album, beaucoup plus que sur les œuvres de SOULFLY, c'est une évidence. Vous n'avez qu'à écouter "Heart of Darkness" et ses nombreux soli de guitare, presque pas étouffés par les sonorités neo métal, qui se font moins récurrentes que dans SOULFLY. Donc en gros, au moins 5 morceaux à retenir sur 11, c'est pas si mal pour un super-groupe.

C'est finalement le melting pot de toutes les influences qui apportera un certain charme à cet album, qui est d'un intérêt indéniable malgré l'inutilité effarante de la formation en tant que tel. Mais on aurait tout de même préféré un retour aux sources pur et dur plutôt qu'un mix des deux périodes. Il ne fait aucun doute qu'en cette jeune année 2008, la nouvelle offrande des frères Cavalera animera les débats. Mais au fond, ce qu'on veut tous au fond de nous, c'est une vraie reformation du vrai SEPULTURA...




Marquez et partagez




 
   KERAZ

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Max Cavalera (chant, guitare)
- Igor Cavalera (batterie)
- Joe Duplantier (basse, chant)
- Marc Rizzo (guitare, chant)


1. Inflikted
2. Sanctuary
3. Terrorize
4. Black Ark
5. Ultra-violent
6. Hex
7. The Doom Of All Fires
8. Bloodbrawl
9. Nevertrust
10. Hearts Of Darkness
11. Must Kill



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod