Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kamelot, Vanishing Point
- Membre : Pathosray, Fairyland, Edenbridge
- Style + Membre : Visions Of Atlantis, Phantasma
 

 Site Officiel (196)
 Reverbnation (139)
 Chaîne Youtube (154)

SERENITY - Lionheart (2017)
Par JEFF KANJI le 22 Décembre 2017          Consultée 996 fois

J'avoue que je suis plutôt embêté pour SERENITY… Le voir assurer les premières parties de POWERWOLF, pourtant plus jeune que lui, m'attriste au vu de la qualité manifestée par les Autrichiens sur la plupart de leurs albums… Cela ressemble à un gros gâchis. C'est pas comme si Georg Neuhauser ne dégageait pas une sympathie évidente, des qualités vocales égales en studio comme sur scène, doublées de bonnes aptitudes de frontman. Mais étrangement, le Metal Symphonique à chant masculin des Autrichiens ne soulève pas autant les foules que le Heavy grand-guignolesque des Allemands.

Bon il faut le dire, "Codex Atlanticus" était l'album qui aurait dû aider SERENITY à franchir un cap. Mais ce cinquième opus s'est avéré décevant. Je sais qu'il a trouvé en partie son public, mais on était loin de la classe d'un "Fallen Sanctuary" ou d'un "War Of Ages". Pour autant, SERENITY a avancé en s'exposant à un plus large public, donc il a malgré tout la possibilité d'entretenir cela et c'est un devoir de proposer un album à la hauteur. Et quoi de mieux qu'une épopée héroïque à aller chercher dans les livres d'Histoire pour le professeur d'université qu'est Georg Neuhauser quand il n'arpente pas les scènes ou les couloirs des studios.

Et c'est (encore une fois) sur Richard 1er d'Angleterre plus connu sous son surnom de "Lionheart" que ça tombe ! Après l'hommage de SAXON à son patrimoine et l'album-concept de CRYSTALLION qui se concentrait sur la partie croisée de sa légende, SERENITY opte pour une approche romanesque de cette période, plutôt courte de sa vie, mais qui a déjà beaucoup inspiré.

Déjà "Lionheart" est un meilleur disque que "Codex Atlanticus" ! SERENITY a réussi à composer à nouveau quelques hymnes entêtants qui donnent envie de lever le poing et d'être repris à gorge déployée en se prenant pour un défenseur de la foi (ou de la fosse c'est vous qui voyez). Il est difficile de résister à "Rising High", "Heaven" ou encore "Eternal Victory" (ma chouchoute). L'équilibre entre les orchestrations et la section Metal est idéal (bien aidé par les guitares agressives de Christian Hermsdörfer qui a entre temps rejoint BEYOND THE BLACK également). Bon je suis un peu lassé de ces productions interchangeables où tous les sons de guitare sonnent de la même façon, mais au moins on a quelques riffs à se mettre sous la dent.

Je ne suis plus très client de ces refrains ultra-positifs façon "Stand Up And Fight" qui me rappelle la niaiserie de FREEDOM CALL... Mais bon c'est efficace, et on peut reconnaître cette qualité à la plupart des titres de l'album. Après, SERENITY a un côté lisse à la KAMELOT qui ne s'arrange pas avec les intonations à la Tony Kakko de Georg. Et c'est d'ailleurs très amusant, car sur le seul morceau où Fabio D'Amore le fidèle bassiste décide de pousser la chansonnette, on a l'impression qu'Andre Matos s'est invité "Lionheart". Sidérant.

Que les amateurs qui ont découvert SERENITY en 2015 se rassurent, "Lionheart" sera un très bon album pour eux. Pour ceux qui suivent les Autrichiens depuis plus longtemps, vous y trouverez un disque divertissant, pas loin de "Death & Legacy" pour l'ambiance, mais qui montre un SERENITY qui n'a pas encore totalement réussi à surmonter le départ de Thomas Buchberger visiblement.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


PHANTASMA
The Deviant Hearts (2015)
Trois cœurs gros comme ça




BENIGHTED SOUL
Kenotic (2014)
Maîtrise et engagement


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Andreas Schipflinger (batterie, chœurs)
- Georg Neuhauser (chant)
- Fabio D'amore (basse, chœurs, chant sur 8)
- Christian Hermsdörfer (guitare)
- -
- Katja Moslehner (chant sur 6)
- Federica (chant sur 13)


1. Deus Lo Vult (instrumental)
2. United
3. Lionheart
4. Hero
5. Rising High
6. Heaven
7. King's Landing (instrumental)
8. Eternal Victory
9. Stand And Fight
10. The Fortress (of Blood And Sand)
11. Empire
12. My Fantasy
13. The Final Crusade



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod